Raphaël Varane et Karim Benzema ont trois C1 à leur palmarès. (B.Papon/L'Equipe)
Ligue des Champions

Ligue des champions : qui sont les Français encore en lice ?

Le PSG éliminé par le Real Madrid, il n'y aura pas de clubs français en quarts de finale de la Ligue des champions. Mais ils seront 19 joueurs français à y participer puisque seul Liverpool ne compte pas de Tricolore dans ses rangs.

Barcelone : Lucas Digne, Samuel Umtiti, Ousmane Dembélé

Des trois Bleus de Barcelone, seul Samuel Umtiti a été au centre de la campagne du club en C1 cette saison. Il a joué sept matches en intégralité et n'a loupé que la dernière rencontre de la phase de groupes en raison d'une blessure musculaire. Lucas Digne, doublure de Jordi Alba au poste de latéral gauche, en a joué trois (pour un but) mais n'a pas participé au huitième de finale. Quant à Ousmane Dembélé, il a été longtemps sur le flanc mais a profité de sa deuxième titularisation face à Chelsea pour inscrire son premier but sous le maillot blaugrana.
Le tirage au sort des quarts de finale

Bayern Munich : Franck Ribéry, Corentin Tolisso, Kingsley Coman

Cinq ans après son titre en Ligue des champions (2013), Franck Ribéry est en concurrence avec... Kingsley Coman sur l'aile gauche du Bayern. Les deux hommes ont tous les deux eu les faveurs cette saison des entraîneurs du club allemand. Le second s'est blessé et a laissé place nette à Ribéry qui a joué pour la première fois cette saison les 90 minutes d'un match européen lors du retour contre Besiktas. Mais il court toujours après son premier but. De son côté Corentin Tolisso s'est fait une place dans l'entrejeu très concurrentiel des Munichois. En C1, il s'est offert trois buts.
Ribéry face au Besiktas (Reuters)
Ribéry face au Besiktas (Reuters)

Juventus : Blaise Matuidi

Comme pour Samuel Umtiti, seule une blessure a privé Blaise Matuidi (claquage) d'un match de Ligue des champions cette saison. Le milieu de terrain, arrivé du PSG cet été, a lui aussi fait parfaitement son trou chez le dernier finaliste. Le défi qui s'annonce pour le Français et la Vieille Dame est désormais de taille avec le Real Madrid, tombeur au tour précédent de l'ancienne équipe de Matuidi.
Nedved : «Un tirage très dur pour nous»

Manchester City : Aymeric Laporte, Benjamin Mendy

Les deux ont joué un match chacun cette saison en Ligue des champions avec City. Mais la comparaison s'arrête là. Benjamin Mendy, qui débarquait de Monaco pour occuper le flanc gauche des Citizens, s'est rompu les ligaments croisés du genou gauche et n'a plus joué depuis septembre. Aymeric Laporte a signé cet hiver et doit encore faire sa place en défense centrale où Vincent Kompany et Nicolas Otemendi font figure de très sérieux concurrents. Depuis son arrivée, il a joué un match sur deux en Premier League comme en C1. Reste à savoir s'il arrivera à être titulaire pour la fin de la compétition où City a désormais rendez-vous avec Liverpool.

Real Madrid : Raphaël Varane, Théo Hernandez, Karim Benzema

Les deux Français à trois Ligue des champions (Varane et Benzema) sont toujours des hommes forts du Real Madrid. Malgré les critiques et des statistiques moins ronflantes, l'attaquant a toujours la confiance de Zinedine Zidane et était titulaire à l'aller comme au retour face au PSG lors du huitième de finale. Varane aussi et les deux seront essentiels pour la suite. Dans l'ombre de Marcelo depuis son arrivée en provenance de l'Atlético, Théo Hernandez (20 ans) a glané une titularisation, lors du dernier match de groupe contre le Borussia (une passe décisive). Difficile d'espérer plus avec une telle concurrence à son poste. A noter que Luca Zidane (jamais dans le groupe) est aussi qualifié pour jouer la compétition.

AS Rome : Maxime Gonalons, Grégoire Defrel

Pour Gonalons comme pour Defrel, la saison est compliquée à l'AS Rome et c'est aussi vrai en Ligue des champions. Le premier n'a plus joué depuis novembre au niveau européen (défaite contre l'Atlético). Le second est rentré en jeu sept minutes lors de la double confrontation face au Chakhtior et est surtout utilisé en sortie de banc. Ce n'est pas vraiment sur eux que devrait compter Eusebio Di Francesco pour réussi l'exploit de renverser la Barça en quarts de finale.
(Salvio Calabrese/AFP7/CORDON/P/PRESSE SPORTS)
(Salvio Calabrese/AFP7/CORDON/P/PRESSE SPORTS)

Séville : Sébastien Corchia, Clément Lenglet, Steven Nzonzi, Wissam Ben Yedder

Le FC Séville aura bien besoin de sa brillante colonie française pour surmonter l'obstacle Bayern Munich. Devant, derrière, au milieu : il y en a à tous les postes. Plus en retrait, Sébastien Corchia n'a connu qu'une seule titularisation et est blessé depuis janvier. Mais les trois autres font figure de valeurs sûres au sein de l'effectif de l'équipe espagnole. Clément Lenglet vient de compléter sept matches de suite en C1, les sept premiers de sa carrière mais son assurance fait oublier son inexpérience. Steven Nzonzi a lui gagné sa place au milieu alors que Ben Yedder, pas rentré en jeu à l'aller contre Manchester, a inscrit les deux buts de la qualification de son équipe en quarts. De quoi lui ouvrir la porte des Bleus.
Ben Yedder (L'Equipe)
Ben Yedder (L'Equipe)
Réagissez à cet article
500 caractères max