mbappe lottin (kylian) digne (lucas) (F.Faugere/L'Equipe)
L. Nations

Ligue des Nations : Les notes de Croatie-France

Après la difficile victoire française en Croatie, retrouvez les notes de FF.

Les notes de la Croatie

L'éclatant Vlasic (6)
Positionné en soutien de Petkovic devant, le meneur de jeu croate a réalisé un match plein. Alors que son équipe avait la tête sous l'eau d'entrée, sa qualité balle au pied a progressivement permis aux siens de retrouver de la maîtrise. Sans le ballon, il a été très remuant pour proposer des solutions à ses partenaires entre les lignes françaises. Le joueur du CSKA Moscou s'est même montré décisif à l'heure de jeu, en égalisant d'un pointu après un enchaînement très rapide en pleine surface. Il a fait mal aux Bleus.  

Livakovic 5
Uremovic 4
Lovren 5
Vida 3
Barisic 4
Badelj 3 (remplacé à la 46e minute par Kovacic, 5)
Modric 5
Perisic 4
Vlasic 6
Pasalic 4 (remplacé à la 46e minute par Brekalo, 5)
Petkovic 3.

Les notes de la France

Lloris (6)
Énorme sur la volée à bout portant de Pasalic (29e), puis impuissant sur la frappe astucieuse de Vlasic (64e), le capitaine des Bleus s'est encore interposé en fin de rencontre, devant Kovacic puis Kramaric, pour préserver la précieuse victoire française.
 
Mendy (5)
Au débordement, puis au centre sur le but de Griezmann, il a très vite montré de belles promesses sur un côté qui n'est pas le sien. Mais il a aussi été pris de vitesse à plusieurs reprises par Perisic et a commis deux erreurs, dont une assez grossière, qui n'ont heureusement pas été suivies de conséquences fâcheuses pour les Bleus.
 
Varane (4)
De l'engagement et une impression de domination athlétique pour débuter puis, très vite, des difficultés dans ses transmissions et la désagréable impression de ne pas pouvoir sonner la révolte de son bloc défensif lors la bonne période croate. Kramaric l'a encore pris de vitesse à la fin sans qu'il ne puisse réagir : l'action qui symbolise sa prestation.
 
Lenglet (5)
Lui aussi, comme son compère de la défense centrale, a manqué de caractère et de personnalité dans les moments où la France était collectivement en difficulté. Plus sûr cependant dans ses choix de relances.
 
Digne (6)
Averti dès la 4e minute, il s'est ensuite appliqué à bien défendre sans mettre une intensité qui aurait pu le pousser à la faute. Il offre de la sécurité défensive dans son couloir et apporte toujours quelque chose offensivement, que ce soit par ses longues ouvertures et, évidemment, sa superbe passe décisive pour Mbappé (79e).
 
Nzonzi (4)
Il est là, devant la défense, on le voit. Il est souvent bien placé, comme lorsqu'il a coupé un centre de Modric dans un long temps fort croate. Mais à part ça... Des dégagements à la va-vite, parfois, et une neutralité en phase de possession qui pose questions.
 
Tolisso (4)
Très vite, on l'a vu s'agacer et cela témoignait peut-être d'une certaine fébrilité. Sa titularisation au milieu laissait espérer davantage de mobilité, mais on a vu un joueur effacé en manque de rythme et sans impact. Suppléé par Camavinga (63e).
 
Rabiot (5)
Ses trente premières minutes ont montré tout ce qu'il sait faire de mieux. Impeccable dans son placement et ses anticipations, percutant et beaucoup moins neutre que lors de ses dernières apparitions, le joueur de la Juve régnait sur le milieu. Comme d'autres, il s'est ensuite effacé et n'a quasiment plus rien montré. Pogba, entré à sa place pour le dernier quart d'heure, a été déterminant sur le second but tricolore.
 
Griezmann (5)
Son enchaînement gagnant contrôle-frappe sèche du gauche barre transversale rentrante (8e) suivi d'une joie communicative laissait entrevoir une belle soirée pour le Barcelonais, auteur de son 33e but en sélection. Mais il a progressivement disparu, réapparaissant furtivement, de temps en temps, sans autre coup d'éclat.
 
Mbappé (5)
Après avoir raté l'immanquable sur un service parfait de Martial (14e), son but (79e) qui donne la victoire aux Bleus sauve sa partie. Car avant de se montrer décisif, le numéro 10 des Bleus était tombé dans des travers un peu trop vus ces derniers temps : une tendance contre-productive à décrocher pour participer, multiplier les touches de balles superflues, mener le jeu et une attitude contre-nature à demander la plupart des ballons dans les pieds pour tenter de faire la différence en un contre un.
 
Martial (4)
Son match et le constat qu'on peut en tirer auraient pu être tout à fait différents si Mbappé avait poussé son offrande au fond et si M. Kuipers lui avait accordé un penalty après un accrochage avec Vida. Mais on retiendra que sa relation technique avec son acolyte de devant n'a rien d'une évidence, qu'il a du mal à exister dans le jeu aérien mais qu'il a le mérite de toujours vouloir se mettre dans le sens du jeu. Remplacé par Coman (63e)
 
Arbitre : M. Kuipers (HOL), 5.
Note du match : 12/20.
Réagissez à cet article
500 caractères max
Heraclite 15 oct. à 17:23

Quitte a noter quelque chose, notez la pelouse, le taux de circulation du Covid, la sono du stade, mais SVP, cessezcavec ces notes. Comme si vous etiez en capacite de les evaluer. Vous n'avez ni les criteres ni la competence de le faire. A la limite notez le spectacle. En tant qu'habitués vous avez des criteres d'experience. Ainsi vous nous epargnerez de vos appreciations plus ou moins ridicules basees essentiellement sur les capacites de communication des joueurs.

KUNIKA 15 oct. à 11:07

La note de 5/10 pour l'arbitre est flatteuse.Pénalty plus qu'évident sur Martial,il a l'excuse de ne pas avoir la VAR

rom0906 15 oct. à 9:41

Il n'y a qu'à lire le paragraphe sur Martial pour comprendre comment ils notent. En fait, ça dépend des autres. Si Mbappé l'avait mise au fond Martial aurait eu 5 et si le penalty avait été sifflé il aurait eu 6... Donc quoi ? Il aurait joué exactement pareil, au millimètre près, il aurait eu 6 mais il a 4. Va comprendre...

rom0906 15 oct. à 9:17

Tout est dit : "Son match et le constat qu'on peut en tirer auraient pu être tout à fait différents si Mbappé avait poussé son offrande au fond et si M. Kuipers lui avait accordé un penalty après un accrochage avec Vida." ça signifie clairement que les notes que vous mettez dépendent des aléas du match, pas du tout de la qualité du joueur sur le match. Du flan quoi...

florent02 15 oct. à 9:01

Les supporters des bleus ont suivi à la loupe le comportement de Rabiot. Impeccable en 1ère mi-temps, transparent en seconde.

voir toutes les réactions
ADS :