Soccer Football - UEFA Nations League - League A - Group 3 - France v Portugal - Stade De France, Paris, France - October 11, 2020 Portugal's Bernardo Silva in action with France's Presnel Kimpembe REUTERS/Gonzalo Fuentes (Reuters)
L. Nations

Ligue des nations : Les notes de France-Portugal

Au terme d'une rencontre équilibrée et tactique, les Bleus repartent avec un 0-0 presque décevant. Kimpembe a réalisé une rencontre de costaud. Les notes.

Les notes de la France

Hugo Lloris (6)
Son jeu a pied a posé question à certains moments. Comme trop souvent. Mais sa parade dans les ultimes instants sur une violente frappe de CR7 a rappelé que le capitaine français était l'un des tous meilleurs sur sa ligne. Concentré jusqu'au bout.
 
Benjamin Pavard (4)
Costaud défensivement et rarement pris en défaut, l'ancien de Stuttgart a une fois de plus montré ses limites offensivement. Surtout dans un 4-4-2 qui nécessite un véritable apport dans les couloirs. Trop timide, trop tendre, on aurait aimé le voir bouffer de la craie devant. Dommage.
 
Raphaël Varane (6)
Serein comme Raphaël. On ne l'a pas vu trembler, ni s'affoler, rien. La tempête peut souffler, le peuplier du Real ne bougera pas. Son association avec Presnel Kimpembe a donné raison à Didier Deschamps. Les deux hommes se complètent à merveille.
 
Presnel Kimpembe (7)
Sur sa lancée. Et dieu qu'elle est puissante cette lancée... Mis en orbite par un Final 8 tranchant, Presnel Kimpembe a sorti une prestation XL face au Portugal. Souvent dans l'anticipation, jamais dans la précipitation, le titi du PSG excelle dans les sorties de balle et il a lui seul pulsé un peu d'allant dans un onze parfois un peu amorphe. Le meilleur bleu ce soir. Et à notre humble avis, il sera difficile pour le sélectionneur de le déloger de la charnière française.
 
Lucas Hernandez (6)
On a pris l'habitude de s'enthousiasmer pour ses célèbres montées. Chevaux lâchés, agressivité en bandoulière, Lucas a fait du bien offensivement avec les nombreuses propositions qu'il a amenées. Derrière, il a assuré et bien mieux. Son tacle rageur à la 24e empêche Ronaldo de fusiller Lloris. Indéboulonnable.
 
Ngolo Kanté (5)
Il s'est parfois laissé happer par les appels des Portugais qui ont souvent permuté. Noyé et peu aidé par un Rabiot lent à la relance et un Pogba parfois ici, parfois là, le milieu de Chelsea sort une prestation mi-figue, mi-raisin. Heureusement, sa sérénité balle au pied a su parfois ralentir le tempo quand il le fallait.
 
Paul Pogba (5)
Manche au bras façon NBA, Paul Pogba faisait son retour en tant que titulaire chez les Bleus. Loin d'être le MVP sur le terrain, le milieu de Man Utd pâtit désormais de la comparaison avec le rookie Eduardo Camavinga, toujours plus costaud en Bleu. Facile à trouver à certains moments, disparus des radars d'un autre côté, son jeu long avait de quoi irriter les suiveurs des Bleus. Il a soufflé le chaud et le froid.
 
Adrien Rabiot (5)
On a presque envie de lui hurler dessus quand il remonte le ballon. «Accélère !»  On l'a déjà vu pourtant avoir ce coup de rein qui fait mal et qui va casser une ligne adverse. Bon dans la conservation, l'anticipation et pour combler les angles de passes, Adrien Rabiot a manqué de tonus dans l'entrejeu. Attention, la concurrence guette...
 
Antoine Griezmann (4)
Après avoir dit coucou au fantôme portugais de juin 2016, on aurait aimé faire un petit salut au Antoine de 2016. Mais il ne s'est pas pointé au rendez-vous. Las, Griezmann nous a servi sa cuvée 2020. Hésitation, ralentissement du jeu, difficulté à se trouver avec ses partenaires d'attaque... Ce Griezmann fait mal à voir tant l'on connaît le potentiel du bonhomme. La confiance, ça se regagne, heureusement...

Olivier Giroud (3)
Le violent coup de coude de Ruben Dias à la 4e minute lui a fait très mal. Physiquement et mentalement. En sang sur son cuir chevelu et désordonné dans ses idées, Olivier Giroud a traversé le match comme une ombre. Sa frappe en rupture à la 44e est presque son seul fait d'arme. Pris dans la tenaille Dias-Pepe, il n'a jamais réussi à trouver une connexion avec Mbappé et Griezmann.
 
Kylian Mbappé (4)
Deux devant, ça ne semble pas vraiment être sa tasse de thé chez les Bleus. Souvent exilé sur le côté gauche, Mbappé était branché sur courant alternatif. La coqueluche du PSG a voulu toucher un maximum de ballons mais il a trop voulu forcer son jeu. Son crochet dévastateur à la 47e a bien failli changer la donne. Mais ce n'est pas suffisant.

Les notes du Portugal

Nelson Semedo, le cousin de celui du Barça ? 7
C'est le même ou pas ? Ou bien Fernando Santos a su lui sussurrer des mots doux, ou bien Ernesto Valeverde n'a eu que du fiel à lui balancer à la tronche auparavant. Nelson est resté en Catalogne et Semedo a sorti les gros bras au Stade de France. Impressionnant offensivement où il n'a eu de cesse de proposer des solutions à ses coéquipiers, Semedo a coupé un nombre de connexions françaises de manière toujours promptes. Solide sur ses appuis, il a bouffé du lion. S'il n'est pas là à la 71e sur une superbe anticipation sur un ballon aérien, la Seleção serait sûrement repartie la queue entre les jambes de l'enceinte dyonisienne. Du costaud.
 
Rui Patricio 5
Pepe 6
R. Dias 5
Guerreiro 4
D. Pereira 6
W. Carvalho 4
B. Fernandes 5
B. Silva 5
Joao Felix 5
Cristiano Ronaldo 5

L'arbitre :M. Del Cerro (ESP) : 6
La note du match : 11/20.

Réagissez à cet article
500 caractères max
chrislacaze 12 oct. à 19:16

Mettre un 5 à Kanté et Pogba surtout ce match, c’est n’importe quoi et pas très objectif ! Ou alors vous avez oublié que c’était le Portugal en face

claudeparent.99 12 oct. à 17:34

l'équipe aurait du essayer d'attaquer sur les côtés au lieu de vouloir passer lamentablement par la centre. Dommage car c'était la victoire assurée. pas assez d'automatisme entre les latéraux et les attaquants

florent02 12 oct. à 17:01

Perso, je n'aurais mis que 3 à Kanté, bien loin du niveau qui lui avait permis de briller naguère.

augustodasilva55 12 oct. à 13:42

le match a etait trop tactique les ocasions rares mais les meilleurs se sont les portugais.

ADS :