(A.Martin/L'Equipe)
Ligue Europa - 3e tour préliminaire

Ligue Europa : fin de l'aventure pour Reims, éliminé aux tirs au but par Fehervar

Après avoir battu le Servette au tour précédent (1-0), le Stade de Reims a été éliminé ce jeudi sur la pelouse de Fehervar, en Hongrie (0-0 a.p., 1 t.a.b. à 4). Fin de l'aventure européenne pour les Champenois.

La leçon : Reims déjà au tapis

Un peu comme lors du tour précèdent face au Servette (1-0), le Stade de Reims n'a quasiment rien produit, ce jeudi sur la pelouse de Fehervar. Mais à l'inverse de leur déplacement en Suisse, les Champenois ont laissé filer la qualification pour les barrages de Ligue Europa. Tout au long de la rencontre, les hommes de David Guion ont difficilement réussi à faire la différence devant des Hongrois qui n'ont pourtant pas apporté beaucoup de danger devant la cage de Predrag Rajkovic. Cela paraît étonnant pour deux équipes encore en lice vers une qualification en Ligue Europa, mais globalement les deux formations ont préféré ne prendre aucun risque. Pendant toute la durée du match, les défenses ont pris l'ascendant sur les attaques et cette situation semble avoir beaucoup embêté les Rémois, qui ont souvent manqué de communication et de justesse technique. L'enjeu d'une place européenne ne les a pas motivé pour se surpasser car ils ont montré un visage similaire à celui du début de saison en Ligue 1, où ils n'ont empoché qu'un seul point en quatre journées.

Voir aussi :
- Le film du match
Les meilleures occasions auront été en faveur de la formation hongroise et de son duo français, à l'image de cette frappe croisée de Houri, qui a frôlée le montant droit (30e), ou de ce raté de Négo (59e), pourtant parfaitement positionné au point de penalty. Mais à l'instar du Stade de Reims, le club de Fehervar s'est très peu livré, ce qui explique la pauvreté technique de cette rencontre... avec seulement neufs tirs tentés en 90 minutes au total. Finalement, il aura fallu attendre la séance de tirs au but pour nous offrir un minimum de suspense. Car la prolongation n'aura rien changé, à part la triste exclusion de Thomas Foket pour protestation. 57 ans après, Reims ne disputera pas de phase finale de Coupe d'Europe, et cela reste aussi très inquiétant avant la réception du Paris Saint-Germain, dès dimanche.

Le gagnant : Loïc Négo

Inconnu du grand public français, Loïc Négo a été le plus intéressant de son équipe ce jeudi. Le latéral ou milieu de terrain de 29 ans, formé à Nantes, a apporté un peu de technique au cours du match pour servir ses partenaires et a eu quelques occasions intéressantes à se procurer en seconde période. Négo aurait pu ouvrir le score pour le Fehervar à l'heure de jeu, mais sa frappe s'est envolée au-dessus de la cage de Predrag Rajkovic. Il aura fallu attendre la séance de tirs au but pour qu'il soit décisif en transformant sa tentative afin de qualifier l'équipe hongroise pour les barrages.

Le perdant : l'animation offensive de Reims

C'est simple, il n'y aura eu aucune occasion concrète pour les Champenois en 90 minutes. Avec beaucoup d'erreurs techniques et de maladresse dans les derniers gestes, le Stade de Reims n'a pas réussi à faire grand-chose en Hongrie. Boulaye Dia, aligné aux cotés de Dereck Kutesa et Arber Zeneli, n'a pas eu une seule occasion franche à se procurer. Sur les seules opportunités rémoises, les Rouge et Blanc se sont beaucoup emmêlés les pinceaux face à une défense du Fehervar qui n'a pas montré beaucoup de sérénité.
Samuel Zemour
Réagissez à cet article
500 caractères max
heyoka2279 25 sept. à 7:44

pourquoi jouer les les places européenne pour faire ca ...

Kiwi1212 24 sept. à 22:47

Que pouvait on attendre de mieux de l'avant-dernière attaque de L1? Pris à leur propre jeu par une obscure équipe hongroise.

Gauchos 24 sept. à 21:49

Dommage, la nostalgie était si agréable.

Le_sage 24 sept. à 21:43

La betonisation

k_decroo 24 sept. à 20:41

Vive la Ligue 1... Ils n'arrivent même plus en phase de poules maintenant. Match zéro contre des Hongrois. On se croirait revenus dans les années 80.

ADS :