La joie des Milanais après leur qualification. (Rafael Marchante/Reuters)
Ligue Europa

Ligue Europa : l'AC Milan, béni des dieux face à Rio Ave

Mené jusqu'à la 120e minute, l'AC Milan s'est finalement qualifié ce jeudi contre Rio Ave (2-2, 9-8 aux t.a.b.), à l'issue d'une improbable séance de tirs au but.

L'AC Milan participera bien à la phase de groupes de la Ligue Europa cette saison. Une qualification obtenue jeudi à la suite d'une rencontre au scénario incroyable face aux Portugais de Rio Ave (2-2, 9-8 aux t.a.b.). Surtout quand on sait que le club italien était encore mené au score à la 120e minute.

lire aussi

Jusque-là, franchement, ce barrage n'avait pas atteint des sommets. Il aura fallu attendre l'ouverture du score milanaise par Saelemaekers (0-1, 51e), à la suite d'un corner, pour animer des débats insipides. Mais il était écrit que cette rencontre n'allait pas rendre rapidement son verdict quand Franccisco Geraldes égalisait à la suite d'un contre parfait mené par Carlos Mané et Lucas Piazon (1-1, 72e).

Milan mené jusqu'à la 120e minute

Milan se compliquait encore un peu plus la tâche, vingt secondes seulement après le début de la prolongation. Sur un ballon anodin, l'ancien Lillois, Simon Kjaer, manquait sa relance. Carlos Mané enclenchait le contre et trouvait Gelson Dala. Ce dernier, en voulant tenter le une-deux, était parfaitement lancé par le pied de... Franck Kessié et Dala ne manquait pas l'occasion de prendre l'avantage d'une frappe dans le petit filet opposé du but de Donnarumma (2-1, 91e).
Rio Ave tenait sa qualification jusqu'à cette main dans la surface, au bout de la prolongation, qui offrait l'égalisation, sur le penalty réussi de Hakan Çalhanolu (2-2, 120e + 2). C'était parti pour la séance de tirs au but.

À 7-7, tout s'est emballé

Quand Rio Ave et l'AC Milan se sont retrouvés à 7 partout, avec aucune erreur des deux côtés, et aussi une panenka réussie mais osée de Filipe Augusto à 5-4 pour le Milan, la séance est entrée dans une sorte de quatrième dimension. Nelson Monte manquait une première fois la qualification, après le raté de Colombo, sur un ballon qui venait frapper le montant droit, filer le long de la ligne pour s'écraser sur le poteau gauche de Donnarumma. Le gardien italien pensait arrêter la frappe mais le ballon passait sous son ventre avant de rentrer (8-8).
Donnarumma manquait son tir au but mais son homologue Pawe Kieszek n'en profitait pas, gâchant une deuxième occasion de qualification (8-8). Vous en voulez encore ? Tarantini, d'une frappe sur le poteau, ne profitait pas de l'échec de Bennacer, pour une troisième occasion de Rio Ave de se qualifier. La dernière. Kjaer transformait sa tentative (9-8) et Donnarumma devenait le héros de la soirée en stoppant celle d'Aderlán Santos. Au bout de 24 frappes !

lire aussi

« Une nuit magique »

Passé si près d'élimination, l'entraîneur du Milan, Stefano Pioli, était partagé : « C'est une nuit magique pour nous. Mais il aurait été honteux de ne pas passer ce tour. Cette victoire va nous donner la force de continuer à travailler et à gagner. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :