Soccer Football - Europa League - Round of 16 Second Leg - Dynamo Kiev v Chelsea - NSC Olympiyskiy, Kiev, Ukraine - March 14, 2019  Chelsea's Olivier Giroud celebrates scoring their first goal   REUTERS/Valentyn Ogirenko (Reuters)
Ligue Europa - 8es

Ligue Europa : Olivier Giroud régale avec Chelsea, Ben Yedder sorti avec Séville !

Auteur d'un triplé (et d'une passe décisive) sur la pelouse du Dynamo Kiev (5-0), Olivier Giroud a guidé Chelsea vers une qualification très tranquille. Gonçalo Guedes a lui offert la qualification à Valence au bout du suspense à Kransodar. Voici ce qu'il faut retenir de la soirée.

Giroud, reçu 9/9

Décidément, entre la Ligue Europa et Olivier Giroud, c'est une véritable histoire d'amour ! Contre une équipe du Dynamo Kiev balayée par les Blues l'attaquant français s'est distingué, une fois de plus, dans sa compétition favorite. Il a été impliqué sur tous les buts. Sur corner, il était parfaitement placé sur une reprise de la tête de Loftus-Cheek (0-1, 5e). Bis repetita sur un centre d'Alonso juste après la demi-heure de jeu (0-2, 33e) et enfin, lorsqu'il reprenait un coup franc de Willian (0-4, 59e). Le coup du chapeau parfait pour l'ancien joueur d'Arsenal : du gauche, du droit et de la tête. Un triplé qui lui permet de prendre la tête du classement des buteurs en C3 : neuf buts en neuf matches. Il était à l'avant-dernière passe sur le but d'Alonso (0-3, 45e+1). Il s'est même permis d'offrir une passe décisive à Hudson-Odoi (78e, 0-5). Chelsea s'est aisément imposé 5-0, après avoir déjà remporté l'aller 3-0.

Naples se fait peur, Guedes qualifie Valence

Vainqueur 3-0 à l'aller face à Salzbourg, Naples était parti pour vivre une soirée aussi tranquille que Chelsea lorsqu'Arkadiusz Milik a ouvert le score à la Red Bull Arena (0-1, 14e). Mais les hommes de Carlo Ancelotti se sont relâchés face à une équipe autrichienne décomplexée. Munas Dabbur (1-1, 25e), Fredrik Gulbrandsen (2-1, 65e) et Christoph Leitgeb (3-1, 90e) ont fait passer un vrai frisson dans le camp napolitain, mais le dauphin de la Juventus en Serie A a finalement assuré l'essentiel. La fin de match a été encore plus animée du côté de Krasnodar, où l'équipe russe (battue 2-1 à l'aller) a cru arracher sa qualification face à Valence grâce à son jeune ailier Shapi Suleymanov, auteur d'un but sublime d'une frappe enroulée du gauche (1-0, 85e). Mais un ultime rush de Kévin Gameiro côté droit, conclu par un centre en retrait et une finition parfaite de Gonçalo Guedes (1-1, 90e + 2) a permis au club ché d'être au rendez-vous des quarts.

Jovic punit l'Inter

Tout restait à faire entre l'Eintracht Francfort et l'Inter Milan avec un score nul et vierge à l'aller. Mais la cinquième écurie de Bundesliga allait rapidement jeter un froid sur San Siro. De Vrij manquait son intervention sur un long ballon aérien, et Jovic, encore et toujours lui, prenait le meilleur sur le Néerlandais pour s'en aller tromper Handanovic (0-1, 6e). Tout sourit à l'Eintracht d'Adolf Hütter cette saison, à l'image de ce solide succès loin de ses terres. Et comme porte étendard de cette réussite, on retrouve l'inévitable serbe, déjà auteur de sept buts en Ligue Europa.

Villarreal serein, Benfica patient

Le contraste est détonnant. Il y a un Villarreal de Liga, et un autre en Ligue Europa. Le premier est dix-septième, et en grande difficulté. Le second continue tranquillement sa route en Europe. Le Sous-Marin jaune représentera, avec Valence, l'Espagne en quarts de finale de cette Ligue Europa. Les coéquipiers de Cazorla ont confirmé leur bon résultat de l'aller en battant le Zénith (2-1). Benfica de son côté a dû être plus patient, et lutter davantage. Défaits à l'aller, les Lisboètes ont refait leur retard dans le temps réglementaire. Mais ils ont attendu la prolongation pour faire leur trou. Au final, ils s'imposent 3-0 grâce à des buts de Jonas (71e), Ferro (94e) et une merveille de frappe de Grimaldo (105e) se nichant dans la lucarne du portier croate.

Séville, l'incroyable crash

Déjà contraint au nul la semaine passée à domicile face au Slavia Prague (2-2), le FC Séville a vécu une nouvelle soirée mouvementée en République tchèque. Malgré un penalty transformé par Wissam Ben Yedder juste avant la pause (1-1, 44e), les Andalous ont de nouveau été accrochés (2-2), avant de vivre un véritable ascenseur émotionnel durant la prolongation. Sur un centre de Promes, Vazquez a d'abord cru qualifier les siens (2-3, 98e), mais en face, le Slavia n'a jamais renoncé. Et après l'égalisation de Van Buren (102e), Traoré a offert l'exploit de ces huitièmes de finale à l'actuel leader de Gambrinus League (4-3, 119e). Épatant !
J.D. et C.C.
Réagissez à cet article
500 caractères max