(BOUTROUX/L'Equipe)
À lire dans FF

Lille-Lens : Hauts en couleurs

Le premier derby du Nord depuis 2015 opposera, dimanche soir, le deuxième de la Ligue 1 au troisième. L'occasion de réveiller, dans le nouveau numéro de France Football, quelques savoureuses histoires auprès des acteurs des deux clubs.

Cinq ans que la région, et sûrement bien au-delà, attendait le retour du derby. Cinq ans pendant lesquels Lens se débattait en Ligue 2 et Lille confortait son statut de nouvelle place forte du foot français avec trois présences dans le top 5 de L1. Après la domination lensoise jusqu'au début des années 2000, la dynamique s'est inversée, la métropole a remis le « village » à sa place. Le derby de dimanche sera à bien des égards différent des précédents. Déjà parce qu'il sera malheureusement privé de public à cause du COVID mais aussi parce que les deux clubs occupent aujourd'hui le podium du championnat, une situation extrêmement rare dans l'histoire où Lille et Lens ont généralement pratiqué le grand écart, comme s'ils ne pouvaient attirer ensemble la lumière. A l'occasion de cette 93e édition dans l'élite (le LOSC mène 34 victoires à 31), FF a demandé aux acteurs des deux camps ce qu'ils pensaient de l'adversaire, du camp d'en face. Comment Gervais Martel voyait la renaissance du Lille de Michel Seydoux et ce dernier était-il jaloux de la popularité des Sang et Or ? Quel regard les Lillois Rio Mavuba, Vahid Halilhodzic ou encore Jean-Michel Vandamme portaient sur Lens ? Même chose pour Mickael Debève, Jean-Guy Wallemme ou Jocelyn Blanchard, héros de Bollaert. Un chassé-croisé propice à raviver quelques souvenirs savoureux d'une rivalité historique.

Patrick Sowden
Les témoignages de Gervais Martel, Michel Seydoux, Jean-Guy Wallemme, Rio Mavuba, Jocelyn Blanchard, Mickaël Debève, Jean-Michel Vandamme, Vahid Halilhodzic et Sylvain Robert au sujet du derby du nord sont à retrouver dans le nouveau numéro de FF ici en numérique ou dans tous les kiosques.

Lire aussi :
- Le sommaire du nouveau numéro de FF
- Tous les nommés de la Ballon d'Or Dream Team
- Les coulisses de la dernière heure du mercato

Réagissez à cet article
500 caractères max
carmapia 16 oct. à 14:09

Quel besoin avez-vous chez FF de rappeler cet épisode du déménagement forcé du LOSC à Bollaert (après celui au Stade de France) pour la LDC, qui plus est dans un stade rénové à chaque fois par nos impôts régionaux bien plus que par des fonds privés comme ce fut le cas pour le PPP lillois ayant permis la construction du Grand Stade après des années d'attente ?

ADS :