Soccer Football - Champions League - Olympiacos vs FC Barcelona - Karaiskakis Stadium, Piraeus, Greece - October 31, 2017   Barcelona's Lionel Messi   REUTERS/Alkis Konstantinidis (Reuters)
Espagne

Lionel Messi (FC Barcelone), encore une histoire fiscale...

Outre des révélations sur son nouveau contrat et une approche sans suite du Real, les documents Football Leaks publiés par Mediapart ce vendredi font état d'une enquête du fisc espagnol sur la fondation caritative du joueur argentin.

Les Football Leaks ont encore frappé. Et ils égratignent cette fois l'image de Lionel Messi. Les documents obtenus par Der Spiegel et le réseau d'investigation EIC, analysés par Mediapart ce vendredi sur son site, confirment et affinent dans un premier temps ce que les médias espagnols avaient déjà laissé entrevoir après l'annonce de la prolongation du contrat, fin novembre 2017 : l'attaquant argentin serait assuré de toucher plus de 100 M€ par saison jusqu'en 2021, voire même d'atteindre les 122 M€ grâce à des primes et bonus divers, comme l'indique dans le détail l'article de ce vendredi.

On reste dans le gigantisme avec l'information délivrée dans la foulée et qui fait état d'une tentative (abandonnée en cours de chemin) du Real Madrid de chiper en 2013 la Pulga aux Catalans en projetant de payer la clause libératoire de Messi, alors de 250 M€. Le troisième élément mis en avant ce vendredi par Mediapart et les Football Leaks est probablement le plus délicat pour le joueur et son entourage, car lié à la fondation de Messi qui vient en aide aux enfants défavorisés.
Le Barça aurait versé des sommes très importantes à sa fondation.
L'enquête de Der Spiegel indique que le Barça aurait versé directement à sa fondation (FLM, Fundacion Leo Messi) des sommes très importantes (7,5 M€ notamment entre 2010 et 2013) et que le fisc espagnol se serait intéressé de très près au fonctionnement de la FML, soupçonnant là le versement de salaires "camouflés" en profitant d'avantages fiscaux évidents. L'enquête semble indiquer que pour régulariser la situation de Messi avec le fisc, le FC Barcelone aura fini par payer lui-même. De quelle manière ? Selon l'enquête journalistique, en accordant un prêt au joueur (12 M€) en réalité couvert par une prime équivalente (23,1 M€ avant impôt, 12 M€ net). Contacté par l'EIC, Jorge Messi, le père de Léo, indique notamment que lui et son fils, en dehors des faits pour lesquels ils ont été condamnés par la justice espagnole (21 mois avec sursis pour fraude fiscale sur les droits d'image), ont «scrupuleusement respecté leurs obligations fiscales».
Roberto Notarianni
Réagissez à cet article
500 caractères max
FahimbaKeita 15 janv. à 23:38

Chaque fois ce le même problème de fiscalité avec messi laisser ce garçon jouer le ballon pour le bonheur des supporteurs du monde

oskare68 15 janv. à 22:51

Lorsqu'ont te prélève la moitié ou plus de tes revenus....j'en mettrais aussi un peu au chaud

oskare68 15 janv. à 22:46

TOUS les footballeurs ont des comptes exotique,ils ne sont ni a la CMDP ni au Crédit Agicole

leon7-3 14 janv. à 23:22

Parler plutot de la prestation de Messi ce soir à Anoeta. Un coup franc venu d'ailleurs, ce qui me plait de Messi il aime bien remettre à sa place à francefootball mdrrr.

Hamad 13 janv. à 22:08

C'est vraiment bizarre que le fisc espagnol ne se mette à enquêter sur des supposées fraudes fiscales de Messi qu'au moment ou le Barça est en train d'enchainer les victoires! On se souvient qu'en 2015, année du dernier quintuplé (Liga, LDC, Coupe d'Espagne, Supercoupe d'Europe et Coupe du Monde des Clubs Champions) du Barça, Messi et Neymar faisaient l'objet de poursuites fiscales en Espagne.

voir toutes les réactions