Soccer Football - Champions League - Group Stage - Group C - Liverpool v Napoli - Anfield, Liverpool, Britain - December 11, 2018  Liverpool's Mohamed Salah celebrates scoring their first goal   Action Images via Reuters/Carl Recine (Reuters)
Ligue des Champions - Groupe C

Liverpool file en huitièmes de finale et élimine Naples de la Ligue des champions

Dans l'obligation de s'imposer face à Naples, Liverpool a fait le boulot avec cette troisième victoire à Anfield (1-0, but de Mohamed Salah). Suffisant pour voir les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Tout le contraire de Naples, cruellement éliminé.

Le finaliste de la Ligue des champions a eu très, très chaud. En difficulté dans ce groupe C bien relevé, les Reds étaient tombés à Naples, à Belgrade et à Paris ! Heureusement, les troupes de Jürgen Klopp ont fait le plein à domicile. Ce mardi soir, Mané et consorts ont enregistré leur troisième succès dans leur antre d'Anfield. Cette fois, c'est le Napoli qui est tombé (1-0). Après s'être longtemps heurté à la défense de fer des Italiens à l'image du roc Koulibaly, Liverpool a trouvé la faille par son homme le plus dangereux : Salah. Pourtant, en voyant Koulibaly et ses coéquipiers remporter leurs duels, on se disait que l'Egyptien rentrer bredouille. C'était sans compter sur le génie de l'ancien Romain. Alors que le même Koulibaly venait de le dégoûter de nouveau quelques secondes plus tôt, Salah, après s'être défait de Rui, coupable sur le coup, effaçait cette fois son vis-à-vis d'un petit crochet bien senti. Dans un angle quasi impossible, il concluait dans le petit filet opposé d'un Ospina qui aurait pu être davantage souverain (1-0, 34e). Auparavant, techniquement, Salah, encore lui, s'était raté sur un contrôle après une offrande de Robertson (7e), tandis que Van Dijk passait tout près de l'expulsion directe après un vilain tacle sur la cheville de Mertens (15e).

Cruel pour Naples

Après la pause, Liverpool gérait son avance plutôt tranquillement, Naples étant nettement moins dangereux et moins présent dans la partie de terrain adverse. Lors du premier acte, la belle frappe d'Hamsik passait juste au-dessus des cages d'Alisson (8e). Mais sinon, les hommes d'Ancelotti ont été trop timides et ont même été heureux de ne pas voir Salah (décidément...) ne pas doubler la mise après une nouvelle approximation de Rui, en difficulté ce mardi soir. Seul, le gaucher ne cadrait pas de près (51e). La rencontre s'emballait quelque peu à l'entrée du dernier quart d'heure : Ospina sortait des miracles face à Salah (74e) et Mané (77e) tandis que Callejon vendangeait l'action du match pour les siens en reprenant maladroitement un centre d'Insigne (79e). L'Espagnol pourra s'en vouloir... Dans la foulée, Mané ratait encore le cadre de très près, rendant Anfield fou (88e). Dans les arrêts de jeu, Alisson sortait LA parade de la soirée, voire peut-être de cette phase de groupes, en sortant une frappe de Milik (90e+2).

Avec son bloc séduisant et son organisation quasi sans faille qui avaient impressionné lors des semaines précédentes, Naples est pourtant éliminé après avoir encaissé sa seule et unique défaite en C1 ce mardi. De là à voir Insigne et les siens jouer le coup à fond en Ligue Europa ? Cette élimination est en tout cas cruelle... Liverpool, qui avait chuté en finale de la Ligue des champions la saison dernière face au Real (1-3), est passé tout près d'une très grosse désillusion. Deuxième du groupe, il doit s'attendre à un gros poisson en huitièmes de finale lors du tirage au sort lundi prochain.
Timothé Crépin 
Réagissez à cet article
500 caractères max
Pelao78 12 déc. à 1:05

Effectivement très cruel pour Naples, c est vraiment pas mérité après ce parcours en groupe...et le fait que, effectivement, van dijk aurait pu être expulsé...