Loïc Perrin (au centre) en compagnie de ses coéquipiers avant Dijon - Saint-Étienne (1-2), samedi dernier. (A.Martin/L'Équipe)
Ligue 1 - Saint-Etienne

Loïc Perrin (Saint-Étienne) : « On ne repart pas de rien »

Loïc Perrin, le défenseur central et capitaine de l'ASSE, s'est félicité de la continuité dans l'équipe stéphanoise malgré le mercato et veut enchaîner par un deuxième succès en Ligue 1 lors de la réception du promu brestois, dimanche (15 heures).

« Saint-Étienne va-t-il enchaîner par une deuxième victoire devant Brest, dimanche après-midi ? 
C'était l'objectif de prendre les six premiers points sur les deux premiers matches. C'était important de gagner le premier à Dijon (2-1, samedi dernier).
Saint-Étienne commence bien à Dijon
Quelles certitudes vous a apporté ce premier match ?
Déjà, la satisfaction d'avoir gagné. Il n'y a pas de match facile. Le gros point positif, c'est notre entame de match, avec ces deux buts marqués assez rapidement. Le point négatif, c'est d'avoir souffert en seconde période, notamment physiquement. Par expérience, je sais que les débuts de saison sont importants. C'est bien de pouvoir se positionner de suite et d'avoir un petit matelas de points pour gérer les moments plus difficiles. On a la chance de ne jouer qu'une fois par semaine en août. Après, à partir de septembre (avec la Ligue Europa), il va falloir gérer.
Qu'avez-vous pensé de l'intégration des nouveaux joueurs ?
Ça s'est vu : ça s'est plutôt bien passé. Très bien, même. Je n'avais jamais joué avec Harold (Moukoudi) en défense centrale. Une victoire permet de les mettre en confiance. C'est aussi notre rôle de les aider. Le but, c'est que tout le monde soit en confiance pour être performant.
Les notes de Dijon - Saint-Étienne
Ce Saint-Étienne est-il meilleur que celui de la saison passée ?
Les résultats nous le diront. Ce qui est bien, c'est d'être parvenu à garder une certaine ossature et avoir fait venir de bons joueurs en devenir. Avec Ryad (Boudebouz), on a trouvé un bon remplaçant à Rémy (Cabella), qui était un joueur important dans le groupe. C'était important d'avoir une continuité après ces dix-huit mois très bons avec Jean-Louis (Gasset, l'entraîneur principal). Cela nous permet de ne pas repartir de zéro. Même s'il y a eu beaucoup d'arrivées, on ne repart pas de rien. La volonté d'avoir le ballon, la philosophie du foot reste la même avec Ghislain (Printant, l'adjoint de Gasset la saison passée qui l'a remplacé).
Printant a-t-il changé des choses ?
Non. Il tient le même discours, il reste proche de ses joueurs et il veut les mettre en confiance. Comme la saison passée.
« On se rend compte qu'il y a vraiment de plus en plus de concurrence »
Le groupe vit-il mieux, comme l'a dit Yann M'vila samedi dernier ?
Ouais, non. C'est pareil. On vit très bien ensemble, avec une très bonne ambiance. C'est la clé pour réussir une bonne saison.
Ce serait quoi, "réussir une bonne saison" pour les Verts ?
Gagner le titre, je pense (Il sourit). L'objectif, c'est de toujours faire aussi bien que la saison précédente, sachant qu'on a vraiment réussi une très belle saison en terminant quatrièmes. Là, on se rend compte qu'il y a vraiment de plus en plus de concurrence. Où il faut faire mieux, c'est dans les deux Coupes nationales. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
Gaucho 16 août à 15:26

De rien, non, mais de nulle part, oui. Un groupe transformé avec à sa tête un nouveau coach dont les précédentes expériences comme numéro 1 n'ont pas été transcendantale s. Attendons déjà fin août pour voir si quelque velléités de départ ne verraient pas le jour

ADS :