Lorient et Lens se quittent sur un nul. (V. Michel/L'Equipe)
Ligue 2

Lorient et Lens dos à dos dans le choc de la 16e journée de Ligue 2

Dans ce match au sommet de la 16e journée de Ligue 2, les Merlus, avec sérieux et application, avaient dominé des Lensois très inquiétants mais qui sont revenus au score après le repos, métamorphosés (2-2).

Le premier choc de cette 16e journée, en attendant le déplacement du leader Metz à Grenoble (5e), samedi (14h00), opposait deux candidats à la montée en Ligue 1 en mal de confiance. Lorient, éliminé en Coupe de France par Saint-Malo (1-0), avait ensuite sombré à Troyes (2-0) en Championnat ; Lens restait sur quatre matches sans victoire en Ligue 2. Le résultat (2-2) leur laissera une impression mitigée : Lorient a mené 2-0 avant de se faire rejoindre et Lens n'a encore pas gagné.
Le résumé de la soirée : Brest en profite, Nancy décolle
« La semaine de travail a été très intense. Les joueurs ont repris le fil », disait Mickaël Landreau avant le coup d'envoi. Effectivement, les Lorientais se montrèrent appliqués et concentrés en début de partie. Yoane Wissa (4e) avait déjà obligé Jean-Louis Leca à une parade quand quatre minutes plus tard, Alexis Claude-Maurice centrait de la gauche et Massadio Haïdara, à la lutte avec Pierre-Yves Hamel, marquait contre son camp (1-0, 8e). Une action sur laquelle le défenseur central Aleksander Radovanovic se blessait au genou et devait céder sa place.

Des jeunes à la peine

Sa sortie obligeait Philippe Montanier à changer son système en défense. Jusque-là, il avait innové avec, pour la première fois de la saison, une défense à cinq, sans réussite. Avec la titularisation du jeune Modibo Sagnan (19 ans), totalement perdu, c'était portes ouvertes en première période. Quand Wissa, lancé dans le dos de cette défense bancale, butait sur Leca (19e), Claude-Maurice, qui profitait d'une bourde de Cheick Doucouré, ne manquait pas la cible et passait le ballon entre les jambes du gardien nordistes (2-0, 36e).
L'occasion de Souleymane Diarra, dont la frappe était détournée par Illan Meslier (39e), avait dû donner l'espoir à Philippe Montanier que sont équipe montre un autre visage. Ce fut le cas, logiquement, en seconde période. C'était même le jour et la nuit. Comme si deux équipes différentes avaient évolué sur la pelouse du Moustoir. Décalages, courses, les Lensois affichaient enfin des intentions. Il fallut quand même attendre le dernier quart d'heure pour voir Cheick Doucouré permettre aux Lensois de revenir au score d'une belle frappe après un dégagement non assuré de Meslier (2-1, 75e). Le jeune gardien breton a manqué de sérénité, surtout en fin de match, quand il a attrapé le pied de Yannick Gomis, qui a converti le penalty, sa neuvième réalisation de la saison (2-2, 89e) et a sorti son équipe d'un bien mauvais pas.
Au classement, Lorient (29 points) et Lens (28) restent troisième et quatrième mais ont perdu du terrain sur Brest. Et en cas de succès face à Metz, le promu Grenoble pourrait leur passer devant.
Réagissez à cet article
500 caractères max