lemoine (fabien) wissa (yoane) cabot (jimmy) hergault (jerome) (V.Michel/L'Equipe)
CDF - 16es

Lorient-PSG : ces cinq Merlus qu'on va vite (re)voir en Ligue 1

Adversaire du PSG ce dimanche en 16es de finale de la Coupe de France, le FC Lorient est un séduisant leader de Ligue 2. Qu'ils accrochent ou pas la montée au printemps prochain, ces cinq joueurs devraient vite (re)faire parler d'eux à l'étage supérieur.

Jimmy Cabot

Beaucoup se demandent ce qu'il fait encore en Ligue 2. À bientôt 26 ans, Jimmy Cabot est un des plus grands talents présents dans l'antichambre de l'élite. Mais son manque de présence dans les classements statistiques, son gabarit (1,64m, 64 kg) ou son contrat longue durée signé en 2016, quelques mois avant la descente des Merlus, l'ont contraint à prendre son mal en patience. Régulièrement contacté par des formations de L1, mais toujours retenu par ses dirigeants, l'ancien Troyen attend patiemment la fin de son contrat, en juin prochain, pour décider de son prochain défi. À Lorient ou ailleurs. Ce qui ne l'empêche pas de réaliser une saison de très bonne facture, lui qui est actuellement deuxième au classement des Étoiles France Football en L2 (5,93 de moyenne). Milieu excentré rapide, dribbleur, endurant, Cabot s'est aussi assagi, et avec 4 buts et 2 passes décisives en Championnat, il est sur les bases de la meilleure saison statistique de sa carrière (5 buts et 4 passes en 2016-17 en L1).

Yoane Wissa

Lui aussi a vu son bilan chiffré exploser cette saison. Jamais, de Châteauroux à Laval, en passant par Angers ou Ajaccio, Yoane Wissa ne s'était montré aussi efficace devant le but (12 réalisations en 20 matches de L2). Polyvalent (il est capable d'évoluer en pointe comme sur le côté gauche de l'attaque), le joueur de 23 ans, ami d'enfance de Tanguy Ndombélé, a trouvé l'épanouissement sous la direction de Christophe Pélissier. Dans un secteur ultra-concurrentiel (Cabot, Marveaux, Hamel, Bozok, Laurienté...), Wissa est le joueur offensif le plus utilisé en Championnat. «Ses qualités de dribble, de percussion et de déplacements font très mal à l'adversaire», apprécie son coach Christophe Pélissier. Elles sautent mieux aux yeux depuis qu'elles sont accompagnées d'un réalisme qui invite forcément Wissa, buteur décisif en 32es de finale face à Brest (2-1 a.p.), à viser plus haut.

Julien Laporte

Un défenseur central qui s'est développé un peu à l'écart du monde professionnel, avant de se révéler à Clermont et de rejoindre un club de l'Ouest ambitieux de se réinstaller durablement en Ligue 1. Son parcours a de quoi rappeler, par certains aspects, celui de Damien Da Silva. En attendant de savoir si Julien Laporte suivra la même trajectoire que l'actuel capitaine du Stade Rennais, le joueur de 26 ans s'est imposé depuis plusieurs saisons comme une véritable référence à son poste en Ligue 2. Aussi redoutable dans les duels que précieux à la première relance, l'ancien d'Aurillac est un élément important sur le terrain comme dans le vestiaire, qui s'est révélé sur le tard avant de progresser à vitesse grand V.

Paul Nardi

Lui avait débuté très tôt chez les pros, à Nancy, et avait immédiatement épaté son monde. Au point d'être recruté par l'AS Monaco avant même de fêter ses 20 ans. Six ans plus tard, Paul Nardi a connu pas mal de déceptions, quelques échecs sportifs avant de reprendre goût aux arrêts spectaculaires lors de ses deux années en prêt au Cercle Bruges (D2 puis D1 belge). Recalé par quelques clubs de L1 l'été dernier (Montpellier, Nîmes, Dijon), il a préféré reculer pour mieux sauter, et n'a pas tardé à faire l'unanimité chez les Merlus. Si le FCL brille souvent offensivement, il a régulièrement été soulagé par les parades décisives de Paul "Duracell" Nardi. Pour l'ancien international Espoirs, l'avenir s'écrit vraisemblablement au plus haut niveau. Comme prévu, ou presque.

Enzo Le Fée

Pour ce milieu de terrain de poche (1,70m), habile techniquement et doté d'une excellente vision du jeu, il y a eu un avant et un après 29 juillet 2019. Ce soir-là, pour lancer la saison lorientaise, Enzo Le Fée a livré une prestation accomplie face au Paris FC (3-0) qui l'a sorti de l'anonymat alors qu'il ne comptait jusque-là que deux apparitions avec l'équipe première. Depuis, ce pur produit de la formation du FCL, présent au club depuis l'âge de 8 ans, a confirmé ses qualités, tout en étant géré intelligemment par Christophe Pélissier. Le Fée, international U20, ne cache pas qu'il a encore des tas de progrès à effectuer, notamment dans le travail défensif, mais est déjà un relais très important au milieu, quel que soit le poste auquel il est utilisé (dans un milieu à deux, mais aussi en tant que meneur axial ou excentré). Une vraie promesse.
C.C.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :