Soccer Football - Ligue 1 - Olympique Lyonnais v Lille - Groupama Stadium, Lyon, France - May 5, 2019   Lyon's Leo Dubois scores their second goal           REUTERS/Emmanuel Foudrot (Reuters)
Ligue 1 - 35e journée

Lyon limite la casse face au LOSC (2-2) et reste troisième

Mis sous pression par la victoire de Saint-Etienne à Monaco, un peu plus tôt, Lyon a arraché le nul face au LOSC (2-2) et conserve sa troisième place. Lille, de son côté, conforte une place de dauphin qui ne devrait plus lui échapper.

La leçon : Lille consolide sa deuxième place

Mis sous pression par la victoire de leur voisin stéphanois, plus tôt dans l'après-midi à Monaco (2-3), les Lyonnais se devaient de l'emporter pour reprendre leur place sur le podium. Mais aussi pour revenir à trois points de leur adversaire du soir et continuer de rêver d'une place de dauphin. Pourtant, ce sont les Lillois, très en jambes, qui ont montré le plus de velléités offensives à l'entame du match. Mais, sur une merveille de passe en profondeur de Soumaré, déjà passeur décisif le week-end dernier contre Nîmes, Pépé centrait trop sa frappe (6e). Contre le cours du jeu, ce sont finalement les Lyonnais qui ouvraient le score par l'intermédiaire de Terrier, après un contre bien mené par Depay (1-0, 11e), auteur de sa huitième passe décisive cette saison. Terriblement efficace. Le LOSC tentait immédiatement de répliquer sur une tentative de Bamba (12e) puis de Pépé (14e) et enfin de Rémy (29e et 45e), mais ont manqué de puissance et de précision dans le dernier geste. Dans un match ouvert et plaisant, l'OL avait fait le choix de se porter vite (et bien) vers l'avant. Fekir voyait sa reprise repoussée par Maignan (12e) et Traoré croyait par la suite marquer sur une frappe enroulée et contrée par le dos de Thiago Maia (19e). Dans une mi-temps où chaque équipe a tenté dix fois sa chance, c'est Lyon qui réalisait alors la bonne opération dans le haut du tableau.

Mais cela n'a pas duré très longtemps. Après la pause, les Dogues affichaient les mêmes intentions, avec d'être récompensés par l'égalisation de Rémy, mis sur orbite par un dégagement manqué de Denayer après un centre d'Ikoné (1-1, 50e). Le rythme baissait alors d'un cran. Et c'est sur un coup de pied arrêté, frappé par Pépé, que Soumare crucifiait les Rhodaniens (1-2, 68e). Mérité pour le milieu récupérateur de 20 ans formé au Paris Saint-Germain qui a brillé par l'agressivité de ses interventions et la précision de ses transmissions. Dos au mur, Lyon emballait le match et, sur une action confuse, Dubois égalisait d'une reprise de volée (2-2, 74e). Fou. Le score n'évoluait plus, malgré un coup-franc de Fekir parfaitement repoussé par Maignan (84e). Lille conserve six points d'avance sur l'OL et peut, plus que jamais, rêver de C1.

Le gagnant : La fraîcheur physique lilloise

En terres lyonnaises, où l'OL a notamment renversé un Paris Saint-Germain (2-1, le 3 février dernier), les Lillois ont affiché de belles ambitions, grâce notamment à une fraîcheur physique déconcertante dans un match de fin de saison. Remplaçants directs de Thiago Mendes, suspendu, et Soumaoro, Soumaré et Gabriel ont assuré. Avec du punch, des courses à haute intensité et un beau volume de jeu, les Lillois, qui n'ont eu à jouer que le Championnat une bonne partie de la saison, ont fait la différence dans les détails pour consolider leur deuxième place.

Le perdant : Denayer et Dubois, les erreurs qui coûtent cher

Alors qu'ils menaient au score (1-0) et annihilaient parfaitement les assauts lillois, les hommes de Bruno Genesio se sont sabordés tout seul en deuxième mi-temps. Denayer, d'abord, a mis en difficulté son équipe sur un dégagement complètement raté après un centre d'Ikoné. Une erreur qui débouchait sur l'égalisation de Rémy. Puis c'était au tour de Dubois de mal lire la trajectoire d'un coup-franc de Pépé et de dévier le ballon de la main pour offrir un but à Soumaré. Si le latéral droit français s'est immédiatement rattrapé en égalisant, le mal était fait. Lyon laisse le LOSC à six points mais voit surtout Saint-Etienne revenir à un point du podium. A trois journées du terme du Championnat. - A.A.
Réagissez à cet article
500 caractères max
Le_sage 6 mai à 0:06

n'en déplaise à JMA qui se plaint toujours du PSG pour se trouver toujours de bonnes excuse, Lille est devant l'OL pas par hasard!

corinne.barman 5 mai à 23:15

N’en déplaise au président du FC. Lyon lui qui prétend être le meilleur pour tout cette année il a trouvé meilleur que lui, un grand bravo au FC. Lille amicalement BJJ

ADS :