Soccer Football - Champions League - Group Stage - Group F - Manchester City v Olympique Lyonnais - Etihad Stadium, Manchester, Britain - September 19, 2018  Lyon's Nabil Fekir celebrates scoring their second goal  REUTERS/Phil Noble (Reuters)
Ligue des Champions - Groupe F

Lyon réalise un exploit monumental en s'imposant à Manchester City !

Inattendu, incroyable, historique : les superlatifs ne manqueront pas pour qualifier la victoire du Lyon de Bruno Genesio sur la pelouse de Manchester City en ouverture de cette Ligue des champions (1-2). Fekir et Ndombélé ont été monstrueux.

La leçon : L'exploit majuscule de l'OL

Entre un Manchester City toujours autant dominant en Angleterre et un Lyon qui inquiétait et qui venait de réaliser une partie bien faiblarde à Caen samedi dernier (2-2), beaucoup imaginaient une valise. Si ce n'est une très grosse valise. Et pourtant. Après une partie maîtrisée et des individualités qui se sont hissées à un niveau d'excellence, l'OL repart de l'Etihad Stadium avec les trois points et une victoire qui fera date dans l'histoire du football français sur la scèné européenne. Ce n'est en effet pas tous les jours qu'une formation de l'hexagone s'impose, avec la manière, chez Pep Guardiola.
L'excellente entrée de Leroy Sané n'a pas suffi pour Manchester City.
Un succès acquis au cours d'un match maîtrisé où Bruno Genesio (voir ci-dessous) a tout simplement dominé Pep Guardiola. Car Manchester City n'a jamais vraiment été en position de l'emporter. Le champion d'Angleterre avait bien la possession mais il n'en faisait rien, malgré les accélérations de Raheem Sterling. Aucune occasion dangereuse, si ce n'est ce poteau d'Aymeric Laporte après un corner (17e) et quelques arrêts solides d'Anthony Lopes (20e, 34e). De l'autre côté, City craquait sur deux situations. D'abord sur un but de Maxwel Cornet, préféré à Bertrand Traoré, servi par Nabil Fekir (0-1, 26e). Avec, il est vrai, une belle bourde de Fabian Delph. Juste avant le repos, suite à une récupération de Fekir, encore, dans les pieds de Fernandinho, le champion du monde filait au but et mystifiait Ederson (0-2, 44e). Le coup était parfait.
 
En seconde période, sans surprise, Manchester City poussait jusqu'à parvenir à enfin réduire la marque sur un but de Bernardo Silva (1-2, 67e). Un but intervenu après une perte de balle de Houssem Aouar et un bon travail de Leroy Sané, qui venait de remplacer Gündogan. On imaginait alors un raz de marée bleu, mais Lyon a su calmer la tempête dans le sillage d'un Tanguy Ndombélé stratosphérique au milieu. Lopes se montrait par exemple une nouvelle fois solide sur cette frappe d'Agüero (73e) puis sur cette incursion pleine de vitesse de l'Argentin (90e+1). L'excellente entrée de Sané ne suffisait pas à renverser la vapeur et les supporters des Skyblues ne pouvaient que constater les dégâts : oui, c'est bien Lyon qui prend la tête du groupe F en s'imposant à Manchester City. Historique.

Le gagnant : Bruno Genesio fait fermer quelques bouches

Des semaines qu'il est dans l'œil du cyclone, notamment de ses propres supporters dont certains réclament sans cesse son départ, voyant l'OL patiner. Il semble clair que ce succès de prestige en ouverture de Ligue des champions risque de donner un peu d'air à Bruno Genesio. Ses choix se sont clairement révélés payants. Cornet a saisi la confiance que lui a alloué son entraîneur ; même chose pour Cheikh Diop préféré à Lucas Tousart. Le bloc lyonnais organisés, et c'était inédit cette saison, en 4-4-1-1 a fait mouche. Le grand vainqueur de la soirée, c'est bien lui.

Le perdant : Un Fernandinho dépassé

Les deux buts lyonnais partent de lui, et de ses pertes de balle. Et ça fait très mal au final. Fernandinho a failli à son poste de numéro 6. Car en plus de ses deux erreurs individuelles, il n'a que très rarement réussi à prendre le dessus sur ses vis-à-vis. Il faut dire que le duo Diop-Ndombélé a livré un match d'une qualité rare. Finalement, il n'y a peut-être pas que le PSG qui a un problème au poste de sentinelle...
Timothé Crépin 
Réagissez à cet article
500 caractères max
Monkeypaws 22 sept. à 1:36

Quel surprise énorme et heureux. Quoi qu'il arrive pour la reste de la tournoi, bravo OL. Comme je vois partout dans le media français ce jours ci, XXL.

monacoforever92 20 sept. à 9:16

on leur avait mis 3-1 en quart de finale de LDC donc ce n'est pas un exploit dans un 1er match de poule

Gascon64 20 sept. à 3:10

Bravo !!!!

armellasebastien 19 sept. à 23:21

Bravo , magnifique !!! cette équipe de Lyon peut être parfois irrésistible .

Le_sage 19 sept. à 23:02

je n'aurais pas pas parié 1 copec ! je voyais plutôt un 5-0 ! donc bravo.%a seule inquiétude pour le foot français : si Fekir n'est pas parti en agnleterre cet été, il ne va pas tarder à y aller

voir toutes les réactions