mousset (lys) (MARTIN ALEX/L'Equipe)
Ligue 2 - 29e journée

Lys Mousset (Le Havre) leader de l'équipe type de la 29e journée de Ligue 2

Auteur d'un doublé face à Valenciennes (3-2), le Havrais Lys Mousset se fait une place de choix dans l'équipe type de France Football pour la 29e jouréne de Ligue 2. L'éternel Toifilou Maoulida (Nîmes) est également à l'honneur.

Les notes

Julien Fabri (Bourg-en-Bresse) : 7*
 
Julien Cétout (Nancy) : 6*
Florian Miguel (Tours) : 7*
Simon Falette (Brest) : 7*
Jérôme Mombris (Le Havre) : 6*
 
Vincent Marchetti (AC Ajaccio) : 7*
Jeando Fuchs (Sochaux) : 7*
Laurent Agouazi (Tours) : 7*
 
Toifilou Maoulida (Nîmes) : 7*
Lys Mousset (Le Havre) : 9*
Loïs Diony (Dijon) : 7*

Le zoom : Mousset appelle l'ascenseur

Paraît qu'il n'aime pas «être filmé», à ce qu'il dit. Il va pourtant lui falloir s'y habituer. Lys Mousset (20 ans) a un talent à attirer les projecteurs et les regards, le magnétisme des grands chasseurs et des cadors. Ce gosse a quelque chose en plus, c'est évident, une classe, une force, un destin. Pur produit du Havre (il est né juste à côté et évolue au HAC depuis de nombreuses années), Mousset s'est élancé depuis quelques semaines, à peine quelques mois, sur les traces de ses nombreux prédécesseurs, Pogba, Ba, Boumsong, Dhorasoo, Lass Diarra, Hoarau, Mandanda, Revault, Diawara, Mahrez... produits prisés à l'export poussés en serre de Normandie.

Il explose à la face de la L2 et même à celle du reste du foot français, voire européen
Transparent jusque là (il n'avait pas joué plus de cinq minutes durant toute la saison dernière, après une poignée d'apparitions la précédente), il explose à la face de la L2 et même à celle du reste du foot français, voire européen puisque nombre d'observateurs viennent déjà de l'étranger pour le superviser. Sa dernière sortie n'a pas dû les dissuader, encore moins les rafraîchir. Face à Valenciennes, vendredi dernier, le môme, régulièrement sélectionné en équipe de France U20 (il a fêté ses vingt ans le mois dernier), a été décisif sur les trois buts havrais lors de la victoire face aux Nordistes (3-2) : un doublé pour commencer, une passe décisive à Mendes pour conclure, et un coquet neuf sur dix récolté par le phénomène dans nos colonnes, une note rare qui récompense un match qui l'était tout autant.

Avec neuf buts (assorties de deux passes décisives) depuis le début de l'année, dont huit depuis début décembre (le premier avait été marqué en ouverture du Championnat, face à Bourg, d'une frappe de quarante mètres !), Mousset apparaît inévitablement comme l'atout principal du HAC dans sa quête de remontée. Il est le soliste capable de toutes les audaces et de tous les coups de génie, de ces hommes qui font la différence dans le «money time», comme on dit dans le basket des instants décisifs d'une partie ou d'une saison. A l'évidence, si les Normands, qui disposent d'autres arguments offensifs (Bonnet, Gimbert, Duhamel, Mendes...), parviennent in fine à appeler l'ascenseur destination Ligue 1, le liftier aura forcément pour nom Mousset. Et si les Normands ne montent pas, le gamin est, lui, certain d'aller plus haut...
 
Arnaud Tulipier
Réagissez à cet article
500 caractères max