14 October 2017 Wembley: Premier League Football - Tottenham Hotspur v AFC Bournemouth: Georges-Kevin Nkoudou leaves the pitch with a head injury. Photo: Mark Leech *** Local Caption *** (Mark Leech/OFFSIDE/PRESSE SPOR/PRESSE SPORTS)
Angleterre - Tottenham

Mais où est passé Georges-Kévin Nkoudou ?

En Angleterre depuis 2016, Georges-Kévin Nkoudou n'a jamais vraiment eu la cote à Tottenham. FF.fr est allé prendre de ses nouvelles. Un départ en janvier lors du mercato est plus que probable.

719. Comme le nombre de minutes disputées par George-Kévin Nkoudou depuis son départ de Marseille il y a... 813 jours. Un temps de jeu famélique pour le natif de Versailles, qui ne s'est contenté que de 26 minutes en League Cup cette saison avec Tottenham sur la pelouse de West Ham (qualification 3-1). Qu'il paraît loin, le temps où le petit Nkoudou se révélait aux yeux des amateurs de Ligue 1 sous le maillot du FC Nantes (2013-2015). Transféré à l'OM contre moins de deux millions d'euros, Nkoudou marquait les esprits par sa technique et sa vitesse. Au point de ne rester qu'une seule saison en Provence. En toute fin de mercato d'été 2016, les Spurs alignent 11 millions d'euros juste avant la fermeture. Direction la Premier League.

Depuis, son bilan est donc bien poussif, si ce n'est catastrophique pour sa progression. Lors de sa toute première saison avec le maillot de Tottenham, il s'est contenté de huit entrées en jeu en Championnat... «Personnellement, je ne pourrai pas vivre une deuxième saison comme celle-là. J'aurai besoin de jouer plus», avouait Georges-Kévin Nkoudou dans une interview à L'Equipe en 2017. Pour justifier ce manque de temps de jeu, Mauricio Pochettino expliquait que son joueur était jeune et qu'il avait besoin d'adaptation. Seulement voilà, par la suite, ses matches ont été encore moins nombreux qu'en 2016-17... À son crédit ? Deux bonnes apparitions en Ligue des champions. Son agent Meïssa N'diaye insiste quand même sur ses quelques bonnes sorties, notamment en Ligue des champions contre l'APOEL Nicosie. «La saison dernière, il n'a pas joué pendant trois mois, il s'est retrouvé en C1 et il a marqué, tempère Meissa Ndiaye, son agent, joint par FF. Il a été encensé par son coach.»

La fiche de Georges-Kévin Nkoudou

Bloqué cet été

Des bonnes paroles qui n'ont pas été suivies d'effet. Son prêt à Burnley en janvier dernier (224 minutes de jeu en six mois, deux titularisations en Championnat) a été peu prolifique. Sans lâcher, il s'est montré cet été lors de l'International Champions Cup avec deux buts face au Milan AC et au Barça. Mais pas de quoi s'enflammer, loin de là. «Malgré la préparation, il sentait qu'il ne bénéficierait pas de la confiance du coach et c'est ça qui l'a un peu motivé à répondre aux sirènes extérieures», affirme Meïssa Ndiaye. S'il a bien été approché par de «nombreux clubs allemands, français, espagnols» (Ndiaye), Nkoudou a dû faire face à une première dans l'histoire de la Premier League. En effet, Tottenham n'a pas réalisé un seul transfert durant ce mercato, du jamais vu pour une formation du top 6 anglais. «Le président et le propriétaire de Tottenham ne sont pas les plus faciles à séduire en période de mercato», avoue encore Ndiaye. «Le fait qu'il ne soit pas parti est uniquement la responsabilité du club. Les choses n'ont pas pu aboutir pour des raisons économiques, mais ce n'était pas non plus un drame.»
«Nkoudou n'a pas perdu le goût de quoi que ce soit, même si c'est difficile. Il a envie de jouer.»
On prend les mêmes et on recommence donc en ce début de saison 2018-19. «Il est relativement bien et s'entraîne tous les jours de façon sérieuse, promet Ndiaye. Il n'a pas perdu le goût de quoi que ce soit, même si c'est difficile. Il a envie de jouer. Il est quand même conscient d'avoir appris des choses. Être dans un groupe de joueurs qui dispute le top 3 en Premier League depuis plusieurs saisons, c'est formateur.» L'ailier des Spurs se contente donc de quelques sorties avec la réserve pour préserver sa condition physique. «Il rebondira grâce à son état d'esprit et son abnégation, contrairement à d'autres joueurs qui se sont laissés enterrer. Ce ne sera pas le cas chez lui», lance encore son agent, optimiste. Moussa Sissoko avait d'ailleurs fait l'éloge de son jeune coéquipier devant la presse : «Il travaille tous les jours. C'est un jeune joueur. Comme pour moi, sa première année ici n'a pas été évidente. Mais c'est quelqu'un qui ne lâche jamais rien.»

Sur le départ en janvier

Avec le mercato d'hiver qui approche, on pense logiquement à une nouvelle possibilité pour un départ et se relancer à bientôt 24 ans (il les aura en février). «L'idée est de partir en janvier. Les deux parties ont envie d'avancer et de tourner la page.» Au regard de la situation sportive de quelques clubs en Ligue 1, l'opportunité d'attirer Georges-Kevin Nkoudou ne serait pas forcément une mauvaise chose.
Florian Grégoire
Réagissez à cet article
500 caractères max