Manuel Cabit, arrivé à Metz cet été, se bat pour remarcher. (R. Martin/L'Équipe)
Ligue 1 - Metz

Manuel Cabit (Metz) : « Je veux réaliser mon rêve, remarcher, rejouer ! »

Dans une interview accordée ce vendredi au Républicain Lorrain, le latéral gauche du FC Metz, victime d'un grave accident de la route le 3 novembre et en rééducation à Strasbourg, confie son désir de pouvoir retrouver l'usage de ses jambes et pourquoi pas, les terrains de football.

Débarqué cet été de l'AC Ajaccio (L 2), Manuel Cabit n'a pu disputer que trois matches de L 1 cette saison avec le FC Metz, contre Nantes (1-0, le 19 octobre), à Lyon (0-2, le 26 octobre) et devant Montpellier (2-2, le 2 novembre, avec une passe décisive pour Habib Diallo à la clé). Car le lendemain de cette dernière rencontre, soit le 3 novembre, le latéral gauche (26 ans) a été victime d'un grave accident de la route dans un véhicule conduit par son équipier milieu Kévin N'Doram. D'abord hospitalisé au CHU de Reims, Manuel Cabit a ebsuite rejoint un centre de rééducation à Strasbourg.

Il n'a « pas encore de sensations au niveau des jambes »

Dans une interview publiée ce vendredi dans le Républicain Lorrain, le défenseur confie d'abord : « Je vais beaucoup mieux. Je me déplace en fauteuil roulant depuis trois semaines et je me débrouille seul maintenant, même si je ne suis pas encore autonome à 100 %. Je n'ai pas encore de sensations au niveau des jambes. » Alors face à ce qu'il appelle « une leçon de vie », il se bat avec acharnement. D'autant que le chirurgien qui l'a opéré à deux reprises lui a confié qu'il pourrait remarcher, mais sans pouvoir le garantir à 100 %.
« Je suis toujours en vie. Nathaël Julan n'a pas eu cette chance, lui... »
« Tout dépend de moi, de ma progression. Cela peut prendre du temps, trois mois, comme un an ou plus. J'ai espoir et je ne baisse pas la tête. Je ne suis pas trop du genre à me plaindre. C'est arrivé, c'est arrivé, c'est comme ça. Moi, je veux me battre et réaliser mon rêve, remarcher, rejouer. » Trouvant la force de relativiser - « Je me dis que je suis toujours en vie et bientôt, je serai papa. Le joueur de Guingamp, Nathaël Julan (décédé dans un accident de la route le 3 janvier), n'a pas eu cette chance lui » - Manuel Cabit a aussi tenu à remercier tous ceux qui lui ont témoigné leur soutien.
Le portrait croisé de Kévin N'Doram et Manuel Cabit
« La lettre d'un fan du FC Metz, écrite par son fils de six ans m'a touché. J'ai aussi reçu un mot de Bacary Sagna qui ne me disait ne pas lâcher. Je ne m'y attendais pas. Pas mal de footballeurs pros de m'ont envoyé des messages. Et les supporters aussi, que je voudrais remercier. On ne m'a pas oublié alors que je n'ai joué que trois matches avec Metz. Trois matches, c'est rien ! »
Le classement de la Ligue 1
Réagissez à cet article
500 caractères max
gounache 17 janv. à 13:54

Bon courage à lui pour la suite!!!

ADS :