maradona (diego) (L'Equipe)

Maradona, c'était ça...

Il y a cinquante-cinq ans, un génie voyait le jour : Diego Armando Maradona. Souvent désigné comme le meilleur joueur de l'histoire, le numéro dix argentin a régalé pendant 21 ans. Petit résumé de sa carrière, pour le plaisir...

Quatrième enfant de la famille et premier garçon (deux frères suivront), Diego Maradona est né à Lanus le 30 octobre 1960. Repéré très tôt pour sa technique extraordinaire, il rejoint à onze ans le club Argentinos Juniors. A douze ans, il divertit le stade pendant la mi-temps des matches avec des jongles venus d’ailleurs. La télévision flaire le phénomène et l’interroge. Celui qui n’est alors qu’un enfant confie : «J'ai deux rêves, disputer une Coupe du monde, et la remporter avec l'Argentine». Un rêve qu’il réalisera en espoirs (1979) et avec les A (1986). Comme ça, pas de discussion. Et, comme si cela ne suffisait pas, El Pibe De Oro, brassard au bras gauche, remporte à chaque fois le titre de meilleur joueur de la compétition. Avec, bien entendu, quelques passes décisives et plusieurs buts importants. Oui, celui contre l’Angleterre notamment (patience, y’a une vidéo plus loin !).

Dix-sept ans sous le maillot argentin

En tout, Diego Maradona a passé dix-sept ans sous le maillot de l’Albiceleste (1977-94), pour le bilan suivant : 13 buts en 24 sélections espoirs, 34 buts en 91 sélections A. Petit détail sur le talent du bonhomme : il honore sa première cape avec les A le 27 février 1977 (contre la Hongrie), à seize ans. Et quand on sait qu’il a failli ramener une troisième Coupe du monde à son pays (défait 0-1 face à l’Allemagne en 1990), on comprend son statut de Dieu vivant en Argentine. Mais Diego Maradona, ce n’est pas qu’un joueur de sélection. Le génial gaucher a aussi brillé dans de nombreux clubs. Dans son pays, d’abord. A Argentinos Juniors (1976-81), avec 115 buts en 165 matches, où il débute à même pas seize ans. Puis à Boca Juniors (1981-82), avec 28 buts en 40 matches. Il continue en Europe, pour asseoir sa réputation de meilleur joueur du monde.

311 buts en 589 matches

Au Barca (1982-84, 38 buts en 58 matches), où l’on parle d’échec alors qu’il est élu meilleur joueur de Liga dès sa première saison avant d’être gravement blessé, il remporte une Coupe du Roi face au Real Madrid et une Supercoupe d’Espagne. Direction Naples. Diego porte le club pendant sept ans (1984-91), inscrivant 115 buts en 259 matches. Et en ramenant plusieurs trophées : titres de champion en 1987 et 1990, Coupe d’Italie en 1987, Supercoupe d’Italie en 1990 et Coupe UEFA en 1989. Au passage, Maradona glane le titre de meilleur joueur de Serie A en 1985.Avant de raccrocher les crampons, il fera un détour par Séville (1992-93, 8 buts en 29 matches) puis reviendra fouler les pelouses argentines. Celle des Newells’s Old Boys, brièvement (5 matches, 1993-95), et de Boca Juniors, sa maison. La Bombonera frissonnera de plaisir pendant deux saisons (1995-97, 7 buts en 31 matches). Après une carrière longue de vingt et une années en club, la légende se retire. Maradona aura inscrit 311 buts en 589 matches à travers l’Argentine, l’Espagne et l’Italie.

Maintenant qu’on a rappelé quel monument du football il était -Ballon d’Or d’honneur France Football pour l’ensemble de sa carrière en 1995-, place aux vidéos. On vous laisse profiter.

Ses plus beaux gestes et buts à Naples

Les jonglages pour le plaisir (balle de golf, orange, debout, allongé...)

La fin à Boca Juniors (1995-97). Dire qu'il avait plus de 35 ans...

Le plus beau but de l'histoire (quart de finale CDM 1986 contre l'Angleterre)

Voilà, bon anniversaire Diego ! Souffle comme il se doit tes cinquante-cinq bougies mais ne déconne pas non plus. Avec moderación, comme on dit.

Maxime Lavoine