verratti (marco) (L'Equipe)
A lire dans FF - L'événement

Marco Verratti, le petit prince du Parc

Débarqué dans l'anonymat à l'été 2012, le jeune Italien est devenu un joueur incontournable du PSG et une référence à son poste. A bientôt 23 ans, ce milieu atypique par sa taille, son jeu et son caractère vaut déjà de l'or.

Le 18 juillet 2012, le petit (1,65m) n'est pas le seul à être présenté par Nasser Al-Khelaïfi. L'autre se nomme Zlatan Ibrahimovic, rien que cela. Le Suédois ne manque d'ailleurs pas de taquiner la recrue de Pescara, lorsque Marco Verratti lui cède la place. «Ah c'est toi le petit qui me vole mon temps !». Une boutade qui traduit mal la confiance rapidement placée en le Transalpin. Que ce soit par Ancelotti, Ibra puis tous les cadres et le club dans son ensemble. Après ses trois premières saisons dans la capitale, France Football revient sur la progression du joueur et fait le point, en cinq parties : son histoire à Paris, son jeu, son caractère, son image en Italie et sa valeur marchande.

«100 millions d'euros ne me semblent pas une hérésie»

La phrase sort de la bouche de l'agent de Marco Verratti, Donato Di Campli. Et contrairement à ce que pourrait laisser penser ce genre de déclaration, l'agent et son joueur ne veulent pas du tout quitter le Paris Saint-Germain. Seulement renégocier (une nouvelle fois) le contrat du numéro 6 parisien. «La volonté de Marco est de rester, explique-t-il. Il est épanoui à Paris. (...) L'important est qu'il soit reconnu à sa juste valeur.» Voilà le nerf de la guerre ! D'où la renégociation, pour atteindre le barre des 6 millions d'euros annuels et multiplier son salaire par sept depuis son arrivée.
 
L'international italien ferait alors partie des milieux défensifs les mieux rémunérés de la planète football. Une juste récompense pour son agent. «On en fait des tonnes sur certains joueurs étrangers et lui, on l'ignore, alors qu'il est probablement aujourd'hui le meilleur joueur italien.» L'actuel numéro 10 de la Juventus est-il visé ? La réponse vient, seule. «J'entends ici et là que Pogba vaut 100 millions d'euros. Pour moi, Verratti en vaut autant !».

Une marge de progression et l'Euro comme accélérateur ?

Certes, Paul Pogba et Marco Verratti présentent deux profils différents. Mais ce sont deux milieux relayeurs, âgés de 22 ans, avec une marge de progression comparable. De là à rivaliser avec les sommes dépensées pour les attaquants et milieux offensifs (tels Sterling, De Bruyne cet été) voire faire mieux ? Oui, potentiellement, compte tenu de leur rare profil de récupérateur-relanceur.
 
Certains avancent que le Français est meilleur offensivement et s'appuie sur un plus grand vécu (finale de Ligue des Champions 2015). Pierre Ducrocq, consultant pour France Bleu sur les matches du PSG, livre son avis. «S'il se met à marquer, dans trois ou quatre ans, il s'approchera du Ballon d'Or.» Et là, pour l'arracher au PSG, il faudra bien plus que les 60 millions d'euros déjà offerts par le Real Madrid (et refusés). Et si Paris va loin en Ligue des champions et que Verratti réalise un Euro 2016 de haut niveau ? L'été prochain devrait amener de nouvelles offres, toujours plus conséquentes.
Réagissez à cet article
500 caractères max
dolly44 28 oct. à 15:23

truqueur,toujours a pigner contre l'arbitre:j'aime pas du tout ce joueur.C'est mon droit...

Liks69 28 oct. à 14:02

C'est mérité! Mais il faut parler de Matuidi aussi ... Qui pour moi à le talent pour être dans la liste du Ballon d'or.. (sans comparaison directe avec Verratti..) Un supp lyonnais.

voir toutes les réactions
ADS :