michel (mathieu) (L'Equipe)
Ligue 2 - 12e journée

Mathieu Michel (Nîmes) emmène l'équipe type de la 12e journée de L2

Etincelant face à Dijon samedi (1-1), le gardien des Crocos Mathieu Michel a les honneurs de l'équipe type de FF pour la 12e journée de Ligue 2. Le Havre est la seule équipe à placer plusieurs joueurs, avec Issam Chebake et Alexandre Bonnet.

Les notes

Mathieu Michel (Nîmes) : 8*

Julien Cétout (Nancy) : 7*
Jérôme Onguéné (Sochaux) : 7*
Jérémy Choplin (Niort) : 6*
Issam Chebake (Le Havre) : 7*

Benoît Pedretti (Nancy) : 7*
César Zeoula (Laval) : 7*
Frédéric Sammaritano (Dijon) : 7*
Alexandre Bonnet (Le Havre) : 7*

Pierre Slidja (Valenciennes) : 7*
Ahmed Mogni (Paris FC) : 7*

Le zoom : Le coup du père Michel

Forcément, beaucoup de l'avenir immédiat du Nîmes Olympique repose dans ses gants. C'est presque mathématique. Papier, stylo, ouvrez vos copies. Attendu que les Crocos sont partis avec huit points de pénalité à cause de l'affaire des matches présumés truqués qui a frappé le club l'an dernier, que, du coup, ils ont passé leur début de Championnat à courir après ce handicap qui les obligeait à se découvrir pour partir à l'attaque dans le but d'engranger un maximum de points pour revenir le plus vite possible à zéro, et que leur entraîneur José Pasqualetti est connu pour sa vision offensive du jeu de football, à combien d'actions dangereuses le gardien nîmois Mathieu Michel devra-t-il faire face durant toute la saison ? Les statisticiens en chef auront tout loisir de compter, les fins connaisseurs de la L2, eux, peuvent répondre sans attendre : un sacré paquet. Comme samedi dernier, face au leader dijonnais, où le portier gardois a, une fois encore, essuyé des tirs en rafale, sans dommage pour son équipe, qui a finalement accroché un point (1-1) à des Bourguignons sacrément outillés devant (Sammaritanno, Diony, Tavares...).
Indiscutablement l'un des acteurs majeurs du retour en positif des Gardois
Depuis le début de saison, mis à part quelques broutilles, le gardien nîmois a fait rempart de ses bras et de tout le reste face à la mitraille, au point d'être indiscutablement l'un des acteurs majeurs du retour en positif des Gardois (ils émargent désormais à un point après avoir effacé leur débours initial). Véritablement lancé la saison passée (il avait effectué deux apparitions en 2013-2014 mais est devenu titulaire la suivante), Michel prouve qu'il est l'un des meilleurs gardiens de Ligue 2, une réalité que reflète en partie sa position au classement des étoiles France Football : il ne doit qu'à un naufrage à Bourg (4-2, 11e journée) de ne pas être sur le podium ou dans ses environs. Preuve que, sans le père Michel, Nîmes est un peu perdu et risque de passer par la fenêtre. Mais aussi que, question maintien, tout n'est pas tout à fait perdu...

Arnaud Tulipier
Réagissez à cet article
500 caractères max