(L'Equipe)
C'est mon avis

Mauricio Pochettino, la saison de trop à Tottenham

Pour Philippe Auclair, notre correspondant en Angleterre, les derniers résultats catastrophiques de Tottenham prouvent que Mauricio Pochettino fait la saison de trop.

L'erreur n'est pas de perdre, mais de rester trop longtemps. Le légendaire Bela Guttmann disait que, dans son métier d'entraîneur, trois ans dans un même club suffisaient amplement, et qu'aller au delà, c'était tenter le diable. Or ce diable, voilà au moins un an que Mauricio Pochettino le tire par la queue. Tout le monde le sait, lui le premier : le groupe exceptionnel qu'il a créé avec des bouts de ficelle n'a plus la fraîcheur d'antan, usé qu'il est par les exigences du disciple de Bielsa, tenté par l'envie d'aller gagner ailleurs. Serait-il parti au soir du 1er juin, après avoir vu son Tottenham - car c'est vraiment de "son" Tottenham qu'il s'agit - s'incliner avec les honneurs en finale de la première C1 de son histoire qu'il serait aujourd'hui soit manager du Real, de MU, voire du Bayern, soit en voie de le devenir.

Au lieu de quoi il a vu son équipe prendre dix buts en une semaine, et concéder sa dix-septième défaite en 2019, un record pour un club de l'élite en Angleterre. Ce ne sont pas la boulette et la blessure d'Hugo Lloris qui expliquent la capitulation à Brighton. Ce n'est pas le travail de Pochettino non plus. C'est juste l'usure du temps, qu'il coûte toujours d'ignorer.
Philippe Auclair

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :