(D.R)
CAN 2019

Mauritanie, bienvenue au club !

Vainqueurs dimanche soir du Botswana (2-1), les Mourabitounes disputeront en juin prochain leur première phase finale de Coupe d'Afrique des Nations. Historique ! (crédit photo compte officiel Facebook FFRIM)

De Nouakchott à Nouadhibou en passant par Kaédi, Rosso, Kiffa, Atar ou Zouerate, la nuit dernière a été bien courte, y compris partout où la diaspora mauritanienne est installée. Vainqueurs 2-1 du Botswana lors de la cinquième et avant-dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019, les Mourabitounes ont décroché une qualification historique. Après avoir encaissé le premier but dès la 4e minute par Keeagile, les locaux, qui évoluaient dans la marmite du stade Cheikha Boïdiya de Nouakchott, ont réussi à égaliser par l'intermédiaire d'Ismaël Diakité (20e), l'attaquant de l'US Tataouine (D1 TUN) avant d'inscrire par ce même joueur le but de la délivrance, à la... 84e minute.
Avec désormais douze points au classement et un dernier match à disputer fin mars, elle ne peut plus être rejointe par le Burkina Faso (3e), qui traîne cinq longueurs derrière. Mais ce sera un déplacement qui vaudra cher pour les Etalons, puisque ces derniers -devancés par l'Angola- joueront leur qualification. Nul doute que de leur côté, les Mourabitounes chercheront à boucler leur campagne continentale le 22 mars prochain sur une note positive. Pour rappel, les joueurs ont battu deux fois le Botswana (1-0, 2-1), l'Angola (1-0) et le Burkina Faso (2-0).
Corentin Martins poursuit l'oeuvre débutée par Patrice Neveu.
Cette qualification, un événement considérable pour le football mauritanien, est le fruit d'un long travail débuté sous la direction du président de la FFRIM, Ahmed Yahya, désigné dirigeant de l'année 2017 par la CAF. A son arrivée, il nomme le Français Patrice Neveu sur le banc. Pour la première fois, le pays participe avec lui au CHAN (2014). Après son départ, le président Yahya s'inscrit dans la continuité de l'école française et fait appel à Corentin Martins, au début de l'hiver 2014. Ce dernier poursuit l'œuvre débutée par Neveu. Il obtient la qualification pour le CHAN 2018 et, continuant à appeler quelques jeunes binationaux, décroche le billet tant attendu pour une première CAN, grâce à une formation mêlant locaux et expatriés.
L'élargissement à 24 pays au lieu de 16, décidé par la CAF en juillet 2017, aura agi comme un coup de fouet sur la motivation des Mourabitounes. La CAN 2019 verra donc la participation de deux petits nouveaux, Madagascar et la Mauritanie. Un pays qui a déjà été récompensé de ses efforts avec l'organisation d'une CAN, celle des U20, en 2021. Et qui devrait certainement continuer à progresser, à l'instar des Khassa Camara (Xanthi, GRE), Adama Ba (Giresunspor, TUR), Sally Sarr (Servette, SUI), Hacen el-Eid (Valladolid), héros de ce cet inoubliable 18 novembre.
Frank Simon

Les qualifiés avant la dernière journée :

Algérie, Cameroun (organisateur), Côte d'Ivoire, Egypte, Guinée, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Nigeria, Ouganda, Sénégal, Tunisie.
Réagissez à cet article
500 caractères max