Mauro Icardi espère soulever la Ligue des champions, le 23 août prochain. (B. Papon/L'Équipe)
Ligue des Champions - PSG

Mauro Icardi (PSG) : « N'importe quelle équipe peut nous renvoyer à la maison »

Dans un entretien accordé à France Football et à paraître mardi, l'attaquant argentin du PSG Mauro Icardi arpente l'actualité de son club, dont la Ligue des champions, et se dévoile.

Dans un entretien accordé à France Football, qui paraît mardi, l'attaquant argentin du PSG Mauro Icardi dévoile ses réflexions sur le PSG, ses coéquipiers, sa relation avec Thomas Tuchel, la fin de saison et le huitième de finale de Ligue des champions contre l'Atalanta Bergame et sur lui, aussi. Sur son style, justement, il explique « qu'il [vit] à travers le but. Après, je m'adapte aux besoins de l'équipe : si elle a besoin que je sois dans la surface, je le fais ; si au contraire elle a besoin que je décroche, je le fais aussi [...] L'Argentine a eu de grands numéros 9 [...] et j'essaie de faire honneur à cette tradition. »

Des compliments pour Neymar et Mbappé

Icardi explique qu'il a vite trouvé sa place au PSG, dans le vestiaire et sur le terrain, et ne tarit pas d'éloges sur ses coéquipiers. Neymar ? « C'est un coéquipier qui n'hésite pas à dire les choses en face, à faire attention à ce que les autres se sentent bien. » Mbappé ? « Il a la tête sur les épaules pour devenir le meilleur joueur du monde. »
« (L'Atalanta) est une équipe qui vous fait courir d'un bout à l'autre du terrain, qui est très physique, très puissante. Leurs joueurs savent mettre en difficulté l'équipe adverse en l'agressant lorsqu'elle a le ballon
À l'approche du huitième de finale de Ligue des champions contre l'Atalanta Bergame (le 12 août), Icardi se penche aussi sur un adversaire qu'il connaît bien et dont il se méfie particulièrement : « C'est une équipe qui vous fait courir d'un bout à l'autre du terrain, qui est très physique, très puissante. Leurs joueurs savent mettre en difficulté l'équipe adverse en l'agressant lorsqu'elle a le ballon [...] Avec l'Inter, on a souvent eu du mal face à eux car c'est une équipe qui vous asphyxie et on n'est pas habitués à ce genre de jeu. »
Il rappelle l'objectif du club : « C'est d'atteindre la finale [...], c'est la raison pour laquelle le club a investi ces dernières années. » Mais il prévient : « Si on n'est pas tous à 100 %, ce sera difficile. N'importe quelle équipe peut nous renvoyer à la maison. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
Heraclite 28 juil. à 8:14

Tout est dit. Er c'est un joueur nouvellement venu qui est oblige de faire le constat. Ce qui signifie que c'est un etat profond du foot professionnel francais qui est en question, et pas que le PSG. Quel que soit le club de L1qui pratique les coupes europeennes il est mis a mal, car ce championnat porte en lui les germes de l'ennui. Il ne joue plus pour gagner, il joue pour ne pas perdre.

ADS :