Nampalys Mendy, Dennis Appiah et Romain Saïss ont connu des fortunes diverses pour leur première saison à l'étranger. (Presse Sports)
Transfert

Mendy, Appiah, Saïss, etc. : partis au mercato 2016, ils pourraient revenir en Ligue 1

Ils se sont fait remarquer lors de la saison 2015-16, mais sont partis sous d'autres cieux, parfois dans des clubs peu ou pas médiatisés. Le point sur ces joueurs qui pourraient intéresser la Ligue 1 au mercato.

Il y a Samuel Umtiti, Ousmane Dembélé et, à un degré moindre, Wissam Ben Yedder (18 buts toutes compétitions confondues avec Séville) qui ont réussi leur première saison hors de France. Il y en a d'autres, comme Michy Batshuayi, Sofiane Boufal, Georges-Kevin Nkoudou, Lucas Digne ou Didier Ndong, qui ont connu une année galère pour diverses raisons, mais qui coûtent encore cher. Puis il y a ceux qu'on a un peu perdus de vue et qui pourraient faire le bonheur de quelques clubs s'ils revenaient en Ligue 1 plus vite que prévu.

Dennis Appiah, un champion de Belgique pour le Top 7 ?

Né à Toulouse, formé à Monaco, révélé à Caen, sacré à Anderlecht. À 25 ans, Dennis Appiah a déjà vu du pays, et plusieurs clubs de Ligue 1 pourraient y gagner s'il déménageait à nouveau cet été. Champion de Belgique, le latéral droit a convaincu en Jupiler Pro League comme en Ligue Europa (quart de finaliste face à Manchester United) pour sa première expérience à l'étranger. À un poste sinistré, Appiah est une piste potentielle pour des clubs comme l'OM, Nice, Bordeaux ou Saint-Étienne. Solide défensivement, il lui faudra toutefois améliorer ses stats offensives (une passe décisive en deux ans) pour viser encore plus haut.

Contrat : jusqu'en 2021
Valeur estimée : 4 millions d'euros

Romain Saïss, revanchard et précieux

Son départ à Wolverhampton l'été dernier a pu surprendre, tant le milieu d'Angers (27 ans, ex Clermont et Le Havre) avait la cote après un premier exercice particulièrement réussi en Ligue 1. Si Romain Saïss a forcément appris en Championship, la très exigeante D2 anglaise, il n'a été utilisé qu'avec parcimonie par son coach Paul Lambert, qui lui a souvent préféré des milieux défensifs plus frustes. Le très élégant international algérien (16 sélections) a convaincu les supporters des Wolves, qui ont su apprécier sa qualité de balle longue, mais il n'a débuté que 19 des 46 journées de championnat dans une équipe qui a terminé 15e sur 24. Également capable de jouer en charnière, Saïss a tout d'une bonne pioche pour les équipes de la première moitié de tableau. À moins que Nuno Espirito Santo, qui vient de débarquer de Porto pour remplacer Lambert, décide de le retenir.

Contrat : jusqu'en 2020
Valeur estimée : 4 millions d'euros

Nampalys Mendy, la décote a du bon

Plus personne ne pense à lui quand Didier Deschamps s'apprête à annoncer une liste, et pourtant, s'il avait poursuivi sa trajectoire linéaire, l'ancien Monégasque et Niçois (25 ans) serait un candidat crédible pour les Bleus. Or, sa saison à Leicester a été pourrie par les blessures et Nampalys Mendy n'a disputé au total que quatre petites rencontres de Premier League et une de Ligue des champions. L'avantage pour les clubs français, c'est que l'indéboulonnable milieu de l'OGCN de Claude Puel (36, 36 et 38 matches de L1 de 2013 à 2016) ne vaut plus les 16 millions dépensés par les Foxes il y a un an, surtout qu'il semble barré par la révélation Wilfred Ndidi et le taulier Danny Drinkwater.
Alors qu'il n'a raté que quatre rencontres lors de ses trois dernières années de Ligue 1, Nampalys Mendy n'a pas été épargné par les blessures en Angleterre. (Presse Sports)
Alors qu'il n'a raté que quatre rencontres lors de ses trois dernières années de Ligue 1, Nampalys Mendy n'a pas été épargné par les blessures en Angleterre. (Presse Sports)

Benjamin Pavard a bien grandi

Parti de Lille dans l'indifférence (mais moyennant 5 millions d'euros tout de même) après vingt et une apparitions en deux saisons de Ligue 1, le défenseur polyvalent a convaincu à Stuttgart, où il s'est imposé comme titulaire en charnière et a remporté le titre de champion d'Allemagne de deuxième division. Benjamin Pavard est donc certain de jouer en Bundesliga, avec le VfB ou ailleurs, puisqu'il aurait notamment tapé dans l'œil de Leipzig et Hoffenheim, deux clubs qui pourraient disputer la Ligue des champions. Il sera donc compliqué de le faire revenir en France, mais la fiabilité et la qualité de relance du jeune Nordiste (21 ans) méritent peut-être de faire un effort.

Contrat : jusqu'en 2020
Valeur estimée : 8 millions d'euros

Jérémy Pied, ça peut marcher partout

Claude Puel n'en voulait plus à Nice, jusqu'à ce que le technicien fasse de l'ancien ailier qu'il avait connu à Lyon l'un des meilleurs latéraux de Ligue 1, au point de l'emmener avec lui à Southampton. Sauf qu'une sale blessure au genou a totalement gâché la saison de Jérémy Pied, qui n'a rejoué qu'en toute fin de saison. Et comme Puel pourrait quitter le club du sud de l'Angleterre et qu'il n'avait lui-même rien coûté aux Saints l'été dernier, il en faudra peu pour convaincre tout le monde de rapatrier Pied en France. Si l'OL est servi en arrières droit, Nice, Marseille, Bordeaux, Saint-Étienne, Lille et Rennes sont autant de points de chute potentiels.

Contrat : jusqu'en 2018
Valeur estimée : 3 millions d'euros
Une petite heure en Cup, et puis c'est tout... Watford a payé 4 millions d'euros pour Brice Dja Djédjé pour rien, même si l'ancien joueur de l'OM a raté la préparation à cause d'une blessure. À 26 ans, le latéral droit aux 138 matches en L1 va peut-être vite augmenter son capital. Jonas Martin (27 ans) a quitté Montpellier pour le Betis Séville où il n'a été titulaire qu'à 15 reprises. Un petit échec, mais le passage en Liga est toujours enrichissant pour un milieu de terrain. Marcel Tisserand a connu la relégation avec Ingolstadt. Mais après avoir joué latéral à Monaco puis en charnière à Toulouse, il a cette saison enrichi son CV en évoluant dans une défense à trois. Et il à seulement 24 ans. Toujours en Bundesliga, Benjamin Stambouli a mis du temps à s'imposer à Schalke, mais sa deuxième partie de saison a exorcisé deux années pénibles avec Tottenham et le PSG. Il faudrait toutefois lui offrir quelques certitudes, car le club de Gelsenkirchen reste ambitieux malgré sa 10e place en championnat.
Réagissez à cet article
500 caractères max