seri (jean michael) (E. Garnier/L'Equipe)

Mercato - Arsenal, Tottenham, Nice... Nos cinq propositions de clubs pour Jean Michaël Seri (Nice)

L'Ivoirien sort d'une saison éblouissante qui a, logiquement, attisé les convoitises de plusieurs grands clubs européens. FF a listé quatre clubs, en plus de l'OGC Nice, qui pourraient accueillir Jean Michaël Seri la saison prochaine.

L'option numéro 1, rester à l'OGC Nice

«Seri ? Il reste, c’est définitif. On a perdu quatre titulaires, c’est déjà assez car ce n’est pas facile à remplacer.» Si le football et ses marchés des transferts étaient rationnels, ces mots de Lucien Favre -parus début juillet dans le Dauphiné Libéré - auraient clos toute discussion. Mais rationnel, le sport roi ne l’est pas ! Alors il faut toujours ajouter un «mais», à un moment donné, dans les phrases et ne jamais rien prendre pour «définitif». A Nice, le cas Jean Michaël Seri ne sera donc réglé à 100% que le 31 août au soir. Ceci étant dit, l’hypothèse de voir le milieu ivoirien passer un an de plus sur la Côte d’Azur reste la tendance forte de ces dernières semaines. Sportivement, avec la prolongation de Mario Balotelli et le maintien d’un effectif compétitif, Nice apporte des garanties qui peuvent convaincre Seri de poursuivre l’aventure azuréenne.

Ceux qui suivent de près l'évolution de son dossier

Arsenal
L’intérêt du club anglais pour Jean Michaël Seri est bien réel, selon L’Equipe, et plutôt prononcé. Arsène Wenger apprécie le profil du milieu ivoirien, qui sort d’une époustouflante saison en Ligue 1 : sept buts inscrits, neuf passes décisives et une présence plus que justifiée dans l’équipe-type de l’année. Il a l’habitude, aussi, de piocher en France et la clause libératoire du joueur, sous seing privé (40 millions d’euros), n'est pas un frein pour Arsenal. Les Londoniens ont les moyens de passer à l’action - ce qu’ils n’ont pas encore fait - pour Seri. La priorité pour renforcer le milieu de terrain est toujours donnée à Thomas Lemar, l’international français de l’AS Monaco, mais le dossier Seri pourrait être concrètement mis sur la table dans les prochains jours. Pour séduire le milieu de vingt-six ans, les atouts d’Arsène Wenger seraient alors nombreux : pouvoir d’attraction du championnat anglais, visibilité du club ou style de jeu des Gunners, basé sur la possession.

Tottenham
Sur le marché d’été, jusqu’à présent, Tottenham n’a encore recruté personne. Une discrétion qui tranche avec ses principaux rivaux au pays. Mais, d’ici au 31 août prochain, date butoir pour enregistrer les mouvements estivaux, les Londoniens vont accélérer sur certains dossiers. Celui qui mène à Jean-Michaël Seri pourrait être au-dessus de la pile. Depuis la fin de saison dernière, le nom de l’international ivoirien (13 sélections, 1 but) est arrivé jusqu’aux oreilles de Mauricio Pochettino. L’entraîneur argentin a, comme beaucoup, flashé sur la polyvalence de Seri, qui pourrait renforcer le classieux milieu de Tottenham, aux côtés d’Eric Dier, Dele Alli et Christian Eriksen.
 
FC Barcelone
Un temps, en début de mercato, son nom a circulé comme un plan B du côté de Barcelone. En cas d’échec de la piste Marco Verratti, les dirigeants catalans allaient se tourner vers Jean-Michaël Seri. Mais à mi-période des transferts, quasiment, Verratti n’a pas rejoint les Blaugrana et les rumeurs qui concernent Seri ne l’envoient plus à Barcelone. Les contacts, toutefois, ne s’estompent jamais totalement avec les grands clubs. D’autant que le milieu de vingt-six ans possède les atouts pour garnir l’entrejeu barcelonais : ses facultés dans la récupération et la conservation du ballon, la facilité technique qu’il dégage... Reste qu’entre Iniesta, Rakitic et Busquets, notamment, faire son trou n’est pas chose aisée.

Notre bonne idée : l'AC Milan

Certes, le Milan AC ne dispute pas cette saison la Ligue des champions, reine mère des compétitions européennes des clubs. Mais le marché d’été 2017 qu’est en train de réaliser le club lombard donne le vertige - plus de 200 millions d’euros déjà investis. Et l’envie de croire, aussi, à des lendemains radieux. Si les dirigeants milanais seraient proches d’un accord avec le Bayern Munich pour le milieu portugais Renato Sanches (19 ans), personne ne sait où s’arrêteront leurs envies de grandeur. Et si, au 26 juillet, le nom de Seri n’a jamais été assorti au Milan AC, le mélange aurait tout de la bonne idée. Dans ce Milan new look, en phase de reconstruction, Seri pourrait s’inscrire sur du long terme et devenir l’un des hommes clés du projet. Il jouerait, aussi, pour un géant - trop longtemps endormi - du football.