bellegarde (jean-ricner) (R. Perrocheau/L'Equipe)
Transferts

Mercato : Bellegarde, Kamara, Adli... Dix pépites du football français qui vont agiter le marché des transferts

Ils ont encore tout à prouver, mais ils agitent déjà, à leur niveau, le marché des transferts. Voici dix pépites du football français à suivre de près.

1. Jean-Ricner Bellegarde (18 ans, Lens, milieu relayeur)

Demi-finaliste avec Lens de la Coupe Gambardella, Jean-Ricner Bellegarde s'est montré étincelant tout au long du parcours des Nordistes. A 18 ans, le natif de Colombes est une belle promesse. Capable d'évoluer comme sentinelle, il excelle davantage en tant que relayeur. Sous contrat jusqu'en juin 2020, il plaît énormément auprès de grosses écuries européennes. La cellule de recrutement du PSG l'avait ciblé comme une piste à creuser sérieusement avant qu'il ne paraphe ses trois années de contrat professionnel avec son club formateur, en septembre dernier. Même s'il croit en lui, Alain Casanova l'a utilisé avec parcimonie (8 apparitions dont 3 titularisations). Accrocheur, doté d'une technique au dessus de la moyenne, il possède la panoplie du milieu moderne d'avenir.

2. Modibo Sagnan (18 ans, Lens, défenseur central)

Titulaire indiscutable en défenseur central lors du parcours du RC Lens en Gambardella, Modibo Sagnan semble taillé pour réussir une belle carrière. A tout juste 18 ans, le défenseur central a même goûté au stage de décembre avec les pros au Maroc sous les ordres de «Casa».«C'est un profil comparable à celui d'Eric Abidal. Il est puissant, véloce et doté d'une bonne patte gauche», détaille un recruteur d'un club anglais. Arrivé chez les Sang et Or à 12 ans, Sagnan est en fin de contrat aspirant en juin 2017. Excellent pour former, Lens n'a pas toujours été brillant pour conserver ses pépites d'un passé récent (Aurier, Kondogbia, Varane). Sagnan pourrait être le dernier exemple en date.

3. Abdoulaye Sissako (18 ans, Auxerre, milieu sentinelle ou relayeur)

Sa petite expérience n'a pas suffi à l'AJA pour se qualifier en finale de la Coupe Gambardella, après la défaite du club face à Montpellier (2-0). Mais Abdoulaye Sissako a tout d'un grand. Et pas seulement par la taille de ce gaillard (1,91 m). A 18 ans, celui qui a été lancé en Ligue 2 en début de saison a été formé comme défenseur central. Désormais, il évolue en sentinelle en U19 avec les Bleuets, et encore un cran plus haut avec les pros de l'AJ Auxerre. Cédric Daury le préfère comme relayeur pour gratter des ballons et se projeter vite vers l'avant. Sous contrat jusqu'en 2019, Sissako est suivi. Hambourg est récemment venu aux nouvelles, et d'autres sont en embuscade. Avant d'envisager un départ, Sissako ferait mieux de finir son apprentissage à l'AJA. Cette saison, il n'est apparu à qu'à dix reprises au sein d'une équipe auxerroise en difficulté. Il peut notamment compter sur le soutien de Jean-Claude Giuntini, le coach des U19 des Bleuets, qui a fait de lui une des pièces maîtresses de son dispositif.

4. Lenny Vallier (18 ans, Reims, latéral gauche)

Lancé par Der Zakarian en L2 cette année, Lenny Vallier est un nom à suivre de près. Latéral gauche, fin et technique, il a participé aux quelques tours de chauffe de Reims en Gambardella. Originaire de la région parisienne, passé par le CFFP (Centre de formation de football de Paris), il a goûté aux sélections françaises (U16, U17 et U18). Manchester City et l'Inter sont venus aux nouvelles pour le signer et l'intégrer dans leurs équipes de jeunes. Mais il devrait continuer son apprentissage avec les Rémois la saison prochaine, après avoir signé son premier contrat professionnel jeudi dernier.


5. Amir Adouyev (17 ans, Montpellier, milieu offensif)

Retenez bien ce nom. Récemment, ce milieu de terrain, né en Tchétchénie, a atomisé l'AS Cannes avec un quadruplé en U19. Amir Adouyev est l'un des leaders d'une génération prometteuse du côté de Montpellier. A l'image de la génération Cabella et Belhanda en 2009, il va disputer la finale de la Coupe Gambardella le 27 mai prochain. Capable d'évoluer dans l'axe ou sur un côté, ce subtil milieu a tapé dans l'oeil des catégories de jeunes françaises. Le mois dernier, Bernard Diomède l'a convoqué en U18. Apparu en CFA, l'Aveyronnais a choisi Montpellier à 13 ans alors qu'il était courtisé par Toulouse ou Rennes. Un contrat de stagiaire l'attendrait du côté du MHSC, à moins que d'autres offres tombent à la suite de son beau parcours en Gambardella.

6. Moussa Diaby (17 ans, PSG, milieu offensif)

La pépinière parisienne est intarissable. Après Jonathan Ikoné, prêté à Montpellier, Moussa Diaby est en train d'émerger dans le même registre. Il s'est illustré en Gambardella cette année. A 17 ans, l'attaquant des U19 du PSG a gravi les étapes une à une depuis la DH. Moussa Diaby intéresse des gros clubs comme Manchester City. Sous contrat stagiaire jusqu'en juin 2018, il est en discussion avec Paris pour signer son premier contrat pro.

7. Yacine Adli (17 ans, PSG, milieu polyvalent)

Un air de Rabiot. Grand, élancé et élégant balle au pied, Yacine Adli participe actuellement à l'Euro U17 avec la France. Sur le terrain, ce milieu axial est plus offensif que son aîné. Et il peut jouer en sentinelle ou étant excentré. Résultat, il doit encore définir sa position préférentielle. Sur le terrain, le natif de Vitry-sur-Seine régale quand il le faut, et trouve les intervalles avec précision. Comme pour d'autres cas, le PSG est confronté à la fuite des talents. Et doit le verrouiller tout en sachant qu'il est difficile d'offrir rapidement du temps de jeu.

8. Moussa Sylla (17 ans, Monaco, attaquant axial ou excentré)

Sur les traces de Kylian Mbappé ? Très difficile, voire impossible. Mais Moussa Sylla ne manque pas de qualités. Cet attaquant polyvalent est une des pépites des U19 de l'AS Monaco. Devant ou sur les côtés, il est prolifique. Auteur de 18 buts en 14 matchs de Championnat et de 2 buts en 7 rencontres de Youth League, Sylla a signé son premier contrat professionnel en début d'année. Monaco a accéléré le pas face à une belle concurrence : Arsenal et Everton étaient de la partie.

9. Boubacar Kamara (17 ans, Marseille, défenseur central ou gauche)

C'est un cas chaud à régler du côté de l'OM. Marseillais pur sucre, le défenseur central de 17 ans n'a toujours pas paraphé son premier contrat professionnel avec son club formateur. Et ce n'est pas seulement qu'une histoire d'offre financière. Boubacar Kamara s'interroge sur l'éventualité de jouer rapidement avec Marseille. A l'esprit, il y a l'exemple de Dayot Upamecano, parti de Valenciennes en 2015, et désormais titulaire à 18 ans avec le RB Leipzig, dauphin du Bayern. Le capitaine des U19 de l'Olympique de Marseille qualifiés pour la finale de la Coupe Gambardella a reçu une offre de ses dirigeants, comme révélé par L'Equipe, mais la concurrence est en alerte sur ce dossier.

10. Myziane Maolida (18 ans, Lyon, attaquant axe et excentré)

On parle beaucoup de Houssem Aouar, déjà avec les grands, mais à l'OL, il y a de la réserve. Moins médiatisé, pour l'instant, que Amine Gouiri et Willem Guebbels, autres pépites, Myziane Maolida est taillé pour devenir un des successeurs potentiels d'Alexandre Lacazette. Utilisé sur le côté en CFA depuis l'arrivée de Jean-Philippe Mateta, le natif de Paris est un joueur qui impressionne. «Il respire le football, il a des qualités techniques au-dessus de la moyenne et une vraie intelligence. Myziane a tout pour devenir l'attaquant de l'OL de demain», explique Florian Maurice, responsable du recrutement à Lyon. Passé pro en mai dernier, le jeune buteur a prolongé de deux ans avec l'OL, soit jusqu'en 2021. Auteur de 15 buts la saison passée avec les U17 et U19 du club, Maolida a intégré la réserve lyonnaise cette saison, avec déjà 8 buts en 12 apparitions en CFA.

Nabil Djellit

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
rorose 7 mai à 13:52

Je conseille à ces jeunes de continuer à progresser avec leurs clubs formateurs au lieu d'aller cirer le banc des clubs huppés européens.L'attitude du PSG est inqualifiable en n'accordant pas à ses jeunes talents un temps de jeu convenable.

ADS :