Benjamin Pavard (Stuttgart) u000dGelsenkirchen, 10.09.2017, Fussball Bundesliga, FC Schalke 04 - VfB Stuttgart 3:1 *** Local Caption *** (ThorstenWagner/PRESSE SPORTS)
Info FF - Transferts

Mercato : Benjamin Pavard au Bayern Munich, on en est où ?

Proche d'un accord avec le club bavarois, le champion du monde n'a pas encore quitté le VfB Stuttgart...

Ce ballon qui rebondit. Encore et toujours. L'attente. Et puis cette volée qui vient déchirer brutalement le silence de la Kazan Arena. Face à l'Argentine, Benjamin Pavard ne le sait pas encore avant de fouetter le cuir de l'extérieur du pied droit, mais il va entrer dans l'histoire de l'équipe de France, en route vers une deuxième étoile. Tout est allé si vite pour le gamin de Jeumont. De bouts de matches avec le LOSC à la Bundesliga, de la deuxième division allemande au titre suprême avec les Bleus, Pavard semble marcher sur l'eau à seulement vingt-deux ans. Tout pourrait s'accélérer encore un peu plus pour l'ancien Dogue. Car, avant même le début du Mondial en Russie, le natif de Maubeuge, sous contrat avec le VfB Stuttgart jusqu'en 2021, a eu des contacts avec le Bayern Munich, mais également le Borussia Dortmund et le Valence CF, entrés un peu tard dans la course.

Trop tard ? Certainement car, durant le tournoi mondial, le sextuple champion d'Allemagne en titre a accéléré les négociations avec le jeune latéral des Bleus et a probablement écarté toute concurrence. Une délégation emmenée par Hasan Salihamidzic s'est même déplacée pendant la compétition pour observer de plus près Benjamin Pavard. Entre le joueur et le Bayern, l'accord est très proche, le numéro 2 des Bleus ne cachant pas son intérêt de jouer le titre en Bundesliga.

Le successeur d'Hummels ou Boateng

Si le Nordiste a brillé au poste d'arrière droit sous la liquette française, le staff bavarois voit plutôt en lui un défenseur central, poste qu'il occupe à Stuttgart. Les récentes prestations décevantes de Mats Hummels ou encore de Jérôme Boateng, avec la Mannschaft notamment, incitent les dirigeants du Bayern à s'offrir une solution d'avenir à ce poste-là. Dans ces négociations déjà bien avancées, reste encore les dirigeants de Stuttgart à satisfaire pour boucler le deal. Relégué en 2016 en Bundesliga 2, le VfB a trouvé les ressources nécessaires pour remonter au premier échelon dès la saison suivante avec un projet ambitieux. Et qui dit ambition, dit forcément garder ses meilleurs joueurs pour jouer à nouveau le haut du tableau...
 
Tout ceci explique que, du côté de Stuttgart, seule une offre élevée pourrait les décider à lâcher Benjamin Pavard dès ce mercato. Le montant serait supérieur à celui engagé pour s'attacher les services de Corentin Tolisso à l'été 2017 (41 M€ plus 6,5 M€ d'éventuels bonus). Mais le club bavarois peut aussi se montrer patient et attendre le prochain exercice. En effet, le journal allemand Kicker a révélé l'existence d'une clause de départ fixée 35 M€ à l'été 2019. Mais une chose est certaine : l'international français, flatté par l'intérêt du Bayern, n'ira pas au bras de fer avec le VfB.
 
Nabil Djellit, avec Johan Tabau
Réagissez à cet article
500 caractères max