denayer (jason) (N. Luttiau/L'Equipe)
Transferts

Mercato : Cinq choses à savoir sur Jason Denayer, le nouveau défenseur de l'Olympique Lyonnais

L'Olympique Lyonnais a officialisé ce mardi l'arrivée du défenseur belge Jason Denayer, en provenance de Manchester City, contre dix millions d'euros. Voici cinq choses à savoir sur cet ancien grand espoir du football belge, qui n'a pas réussi à s'imposer chez les Citizens.

Il n'a jamais joué avec l'équipe première de Manchester City

Depuis 2013 jusqu'à ce mardi 21 août 2018, Jason Denayer possédait un contrat de joueur professionnel à Manchester City. Pourtant, et voilà une statistique étonnante, le défenseur belge n'a jamais joué avec l'équipe première des Citizens en match officiel. Très prometteur, il est recruté tôt afin de progresser avec les jeunes, puis part en prêt au Celtic Glasgow en 2014 afin d'avoir du temps de jeu chez les professionnels. Seulement, à son retour à l'été 2015, la concurrence est trop rude : Vincent Kompany, Eliaquim Mangala, Nicolas Otamendi ou encore Martin Demichelis. Denayer est donc reparti en prêt, à Galatasaray, puis à Sunderland, puis de nouveau à Galatasaray. Cette fois, il s'agit bel et bien d'un transfert définitif à Lyon.

Il compte huit sélections avec la Belgique, dont une contre la France

La jeunesse flamboyante de Jason Denayer lui a rapidement ouvert les portes de la sélection, et pas dans la plus creuse des périodes. En 2015, les Diables Rouges sont entre une Coupe du monde prometteuse et un Euro qu'ils aborderont dans la peau de favoris autoproclamés. Le défenseur, habitué aux équipes de jeunes, joue ses premières minutes avec l'équipe A lors d'un match qualificatif à l'Euro 2016, contre l'Israël (1-0, le 31 mars 2015). Auparavant, il avait déjà été appelé lors des rassemblements d'octobre et novembre 2014, sans entrer en jeu. Parmi ses huit sélections, Denayer a notamment participé au succès 4-3 des siens contre les Bleus, le 7 juin 2015. Le défenseur n'a plus été sélectionné depuis l'Euro 2016, au cours duquel il n'a participé qu'au quart de finale contre le Pays de Galles (1-3).

Il est multi-tâche

Outre son physique imposant (1,84m, 80 kilos), Jason Denayer a pour qualité sa polyvalence. Il arrive à Lyon en tant que défenseur central, notamment pour pallier le départ de Mouctar Diakhaby à Valence. Un des avantages que possède le natif de Bruxelles est qu'il peut évoluer aussi bien axe droit qu'axe gauche, à l'instar d'un Laurent Koscielny en équipe de France. Mieux encore, Denayer a déjà évolué au poste de latéral droit. Utile pour des Lyonnais rarement épargnés par les blessures, et dont les spécialistes du poste, Rafael et Kenny Tete, n'offrent pas toujours toutes les garanties. On peut également mentionner que le Belge a d'abord joué au poste d'attaquant quand il était jeune. Mais, sur ce plan-là, l'OL semble plutôt bien fourni...

Il doit beaucoup à une tête d'affiche de la Ligue 1

Vendredi 31 août. Dès la 4e journée de Ligue 1, Jason Denayer retrouvera une ancienne connaissance à l'occasion de la réception de l'OGC Nice au Groupama Stadium. Patrick Vieira, le nouvel entraîneur des Aiglons, est celui qui a lancé Jason Denayer chez les jeunes à Manchester City. Arrivé dès l'âge de 16 ans en Angleterre, il ne se fait pas de vieux os chez les U19 et se voit dirigé par le champion du monde 1998 chez les U21. C'est dans cette catégorie qu'il se fait un nom, à tel point que les dirigeants lui font signer son premier contrat professionnel en 2013, alors qu'il est à peine majeur.

Il aurait pu arriver dans un autre Olympique

Avant de s'engager ce mardi contre dix millions d'euros avec l'Olympique Lyonnais, Jason Denayer avait déjà eu l'opportunité d'évoluer dans le Championnat de France. En effet, un autre Olympique s'intéressait au jeune Belge en 2015. Selon l'Equipe, Marseille, en quête de défenseurs, s'était positionné sur le Citizen, âgé de tout juste vingt ans à l'époque. Considéré comme un grand espoir, Denayer était alors comparé à son compatriote et coéquipier en club Vincent Kompany. Au final, le Belge n'avait pas signé en Ligue 1 et était parti en prêt en Turquie, à Galatasaray. Les Marseillais, quant à eux, avait finalement complété leur défense avec Karim Rekik et Paolo De Ceglie.
Florent Le Marquis
Réagissez à cet article
500 caractères max