belmondo (jean paul) rami (adil) (P. Lahalle/L'Equipe)
Transferts

Mercato : Cinq idées de destinations pour Adil Rami

Mis à la porte par l'OM cet été pour faute grave, Adil Rami est désormais libre de s'engager où il le souhaite. Et si quelques clubs sont allés aux nouvelles, le champion 2018 ne s'est pas encore prononcé sur sa future destinée. Afin de l'aider à sauter le pas, FF.fr lui suggère cinq destinations attrayantes.

Fenerbahçe

Auteur d'un début de saison dernière cataclysmique, le club d'Istanbul avait réussi tant bien que mal à redresser la barre, sans pour autant accrocher une quelconque qualification en Coupe d'Europe. Une anomalie pour une telle escouade. Pour remédier à un tel dysfonctionnement, les Canaris jaunes ont d'ores et déjà mis les bouchées doubles. De nombreux lascars ont hissé les voiles, tandis que d'autres ont posé leurs valises dans la plus grande ville de Turquie. Et les dirigeants stambouliotes, bien décidés à s'engaillardir, étudieraient la piste menant à Adil Rami selon de nombreux médias turcs. Une aubaine pour le bonhomme, qui découvrirait un nouveau Championnat, et l'ambiance électrique des antres de la SüperLig.

Los Angeles FC

Pamela Anderson lâchait en juin dernier, sur les réseaux sociaux, toute sa rancune et son aversion à l'endroit d'Adil Rami, l'homme qu'elle aimait. Mais au milieu de cette missive agressive, l'actrice et mannequin faisait quelques révélations au sujet des aspirations du défenseur central. «Il voulait que nous vivions un jour à Malibu, assurait-elle, avant de poursuive. J'ai même envoyé un e-mail à mon ami qui possède l'équipe de LA pour l'année prochaine. Comme il me l'avait demandé». Reste maintenant à savoir si cette dernière jabotait à propos des Galaxy ou du Los Angeles FC... Mais si le Français venait à revêtir la liquette du Los Angeles FC, nul ne doute qu'il se crêperait volontiers le chignon avec Zlatan Ibrahimovic. Et cette petite bataille outre-Atlantique entre ancien Marseillais et ancien Parisien aurait un côté désopilant.

Brescia

Après une aventure contrastée à Milan, Adil Rami pourrait bien être tenté par un retour en Italie, et même en Lombardie. Et quoi de mieux que de rejoindre Brescia, tout fraîchement promu en Serie A ? Après être parvenu à enrôler Mario Balotelli, ou encore le talentueux Florian Ayé, le club lombard a quelques arguments à faire valoir. Si l'Inter et l'Atalanta, deux des autres clubs de la région, ne seront pas partants à l'idée d'accueillir l'ancien Sévillan, les Bressans, eux, dans leur quête de survie dans l'élite, ne devraient pas chipoter à lui offrir l'hospitalité. Et avec toute son expérience, et sa culture défensive somme toute solide, Adil Rami n'éprouvera aucun mal à conquérir le stade Mario-Rigamonti. Une plus-value certaine pour une écurie qui n'avait plus goûté aux joies de la Serie A depuis près de dix ans.  

Les Tigres

Après une belle et longue carrière professionnelle sur le Vieux-Continent, Adil Rami pourrait bien succomber au charme et à la folie mexicaine. En effet, à en croire La Dépêche, l'ancien défenseur central de Valence serait dans les petits papiers des Tigres, fief d'André-Pierre Gignac depuis quatre saisons maintenant. Dans un Championnat relativement méconnu mais plutôt compétitif, Adil Rami se coltinera des adversaires qui ont les dents qui rayent le parquet. Et en s'envolant pour Monterrey, l'international français s'offrirait alors une dernière pige enflammée, radieuse, durant laquelle il pourrait très largement alourdir son palmarès avant une retraite bien méritée. Une chouette promesse et une opportunité en or en somme.  

Nice

Embourbé dans un long et interminable processus de rachat, l'OGC Nice est en proie à quelques remous en interne. Mais à quelques jours de la fin du mercato, les Aiglons, bloqués jusqu'ici, pourraient bien enrôler quelques ouailles rapidement afin de se fortifier. Kasper Dolberg, Alexis Claude-Maurice, Adam Ounas, ou encore Ludovic Blas... Tous pourraient élire domicile dans les Alpes-Maritimes prochainement. Une liste gavée de solutions offensives séduisantes donc, laissant cependant de côté des patronymes pouvant épaissir la ligne arrière de Patrick Vieira. Malang Sarr actuellement sur le carreau en raison d'un léger pépin physique, Adil Rami pourrait ainsi rappliquer et colmater les brèches. Et ce, tout en épaulant Dante et Hérelle dans leur tâche. Au sein d'une escouade aux principes clairs et établis, le champion de France 2011 reprendrait sans aucun doute goût au football.

Lire aussi : Ounas priorité de Nice

Mehdi Arhab
Réagissez à cet article
500 caractères max
pat183 23 août à 17:39

Qu'ils aillent dans la même maison de retraite que Belmondo avec qui il apparaît sur la photo c'est un signe et vu ces derniers résultats ça devient un présage

ghys59 22 août à 19:35

Trois commentaires:1 - France Football découvre que les canaris sont jaunes. Savent-ils que l'herbe est verte?2 - Au Mexique on joue sur du parquet. Marron , je suppose.3 - Adil Rami est avant tout Lillois, club avec lequel il a réalisé le doublé coupe-championnat en 2011. Accessoirement, il est Sévillan, club avec lequel il a gagné la ligue Europa. Il n'est certainement par Marseillais, club avec lequel il n'avait aucune chance de gagner le moindre trophée...

HAMPP 22 août à 14:10

Comme rouladinho, il est cuit… Donc National, style Concarneau, et encore...

zizounet62 22 août à 6:54

Et jean Paul belmondo qui est sur la photo,il a signé ou cette saison?

djad16 21 août à 16:57

Il finira plutot a El Kadissia .

voir toutes les réactions
ADS :