mitroglou (kostas) (FEL/L'Equipe)

Mercato : François Modesto, ancien coéquipier de Konstantinos Mitroglou à l'Olympiakos, «Dans la surface, il fait mal»

Ancien joueur du Sporting club de Bastia et de Monaco, François Modesto a passé trois saisons à l'Olympiakos Le Pirée entre 2010 et 2013, et a côtoyé Konstantinos Mitroglou, le nouvel attaquant de l'OM. Il en garde un excellent souvenir.

«Konstantinos Mitroglou va découvrir le Championnat de France avec Marseille. Un bon choix ?
J’en ai de très bons souvenirs. Déjà, c’est un super garçon, et un buteur né. Dans la surface, il fait mal. Il a les deux pieds. Beaucoup de personnes pensent qu’il n’est pas à l’aise techniquement. Ce n’est pas mon cas. C’est une bonne idée pour l’OM. Je pense que ça peut être une surprise. Marseille s’attendait à un autre nom pour occuper le poste d’attaquant, mais s’il s’adapte au pays et à la Ligue 1, il peut faire du bien à ce club. Il a les qualités pour s’imposer en France.
 
Quels souvenirs avez-vous de l’homme ?
Je l’ai connu à l’Olympiakos. En 2010, il était jeune, il est parti en prêt, et ensuite j’ai vraiment évolué avec lui en 2012/13. C’est là qu’il a commencé à exploser. Avant son transfert à Fulham. C’est un garçon qui a rapidement évolué, qui est intelligent, réfléchi, joyeux, et vraiment agréable à vivre au quotidien. On rigole beaucoup avec lui.

«C'est un garçon qui marque beaucoup en Ligue des champions»

A-t-il les épaules pour mettre le Vélodrome, toujours très exigeant, dans sa poche ?
Quand vous avez évolué au Benfica ou à l’Olympiakos, vous savez que vous êtes obligés de tout donner, de gagner des titres. Ces deux clubs ont quelques ressemblances avec Marseille. Cette pression là, il l’a connaît. Il ne sera pas dépaysé. Aussi, je me souviens d’un match de Ligue des champions. On est allé jouer à Anderlecht, un match clé : résultat, il a inscrit un triplé (2 octobre 2013, 3-0). C’est un garçon qui marque beaucoup en Ligue des champions. Je crois qu’il en est à 15 ou 20 buts en C1 (NDLR : 16 exactement). Son passage à l’Olympiakos va lui être utile pour s’adapter à Marseille.»

Timothé Crépin