icardi (mauro) (A.Reau/L'Equipe)
Transferts

Mercato : Le PSG doit-il tout faire pour conserver Mauro Icardi ?

Prêté l'été dernier avec option d'achat, Mauro Icardi va-t-il rester au Paris Saint-Germain, qui, selon la presse française et italienne, serait en train de négocier avec l'Inter ? Mais, surtout, le champion de France doit-il tout faire pour le conserver ? Deux de nos journalistes ne sont pas d'accord.

Oui, Paris doit tout faire pour conserver Icardi

Le PSG a d'autres dossiers bien plus préoccupants
Les latéraux défensifs, une doublure à Keylor Navas, le remplacement de Thiago Silva, un renfort ou deux au milieu du terrain : les dossiers sont chauds pour le Paris Saint-Germain pour le prochain mercato. Pas de temps à perdre : vous avez la possibilité de signer un Mauro Icardi sur un plateau (moyennant un joli chèque, certes). Un Icardi qui a, en effet, connu meilleure réussite en termes de statistiques par le passé. Mais un Icardi qui n'est jamais blessé, qui a montré sa redoutable efficacité dès qu'il est mis sur orbite. Un joueur qui serait en plus heureux dans sa vie parisienne. C'est tout bon. On fonce.

Lire : L'Inter intéressé par Cavani ?
 
Une attaquant qui a bonne MIN
Mbappé, Icardi, Neymar : un trio qui fait peur, un trio qui a pu démontrer toute son efficacité pour une première saison ensemble. Conserver Mauro Icardi, ce serait donner de la continuité à un secteur offensif dont les qualités de chaque individualité donnent un mélange très intéressant. Et quand on imagine que ces trois-là peuvent, c'est certain, encore progresser ensemble...
 
Quel autre numéro 9 de son niveau est disponible ?
Edinson Cavani, 33 ans, en fin de contrat, Kylian Mbappé pas (encore ?) totalement à l'aise en pointe, le Paris Saint-Germain a un besoin vital d'un numéro 9 de haut niveau. Aujourd'hui, qui le PSG pourrait-il aller chercher ? Les Luis Suarez, Sergio Agüero, Robert Lewandowski, Erling Haaland, Roberto Firmino seraient-ils vraiment disponibles ? Et, surtout, à quel prix ? Ici, le Paris Saint-Germain s'offre la possibilité d'acquérir sur la durée un des dix meilleurs du monde à son poste. Avec peut-être même un rabais au niveau du montant du transfert. Alors que la clause de l'Argentin est à 70 millions d'euros, le PSG, selon L'Equipe, tente de faire baisser ce montant. «Un accord pourrait voir le jour autour de 55 ou 60M€, hors bonus», selon le quotidien.
Icardi ou Cavani ? (F.Faugere/L'Equipe)
Icardi ou Cavani ? (F.Faugere/L'Equipe)

Non, Icardi, pas à tout prix

Quid de Cavani ? 
301 matches sous les couleurs parisiennes, 200 buts, 43 passes décisives. Voilà pour le bilan comptable d'Edinson Cavani sous les couleurs parisiennes depuis son arrivée dans la capitale à l'été 2013. Mais il y a aussi - et peut-être surtout - tout le reste. À savoir un statut d'idole du Parc des Princes que l'Uruguayen doit à un état d'esprit combatif et à une rage de vaincre contagieuse. Problème, si le PSG évolue régulièrement en 4-4-2 depuis l'arrivée de Mauro Icardi, il ne peut y avoir de la place que pour l'un des deux buteurs dans les compositions de départ de Thomas Tuchel. L'Allemand se refuse en effet à associer les deux buteurs puisque cela reviendrait à déporter Kylian Mbappé sur le côté, à se priver d'Angel Di Maria et plus globalement à balayer toute considération d'équilibre. Lever l'option d'achat d'Icardi pourrait donc provoquer un départ de Cavani, alors même que celui-ci avait regagné du crédit auprès de son entraîneur (c'est lui qui était titulaire lors de la victoire face à Dortmund). Le Matador mérite peut-être un peu plus de considération...
 
Des débuts en fanfare puis... le silence 
Arrivé dans les dernières heures du mercato estival, Icardi n'a pas mis longtemps à rallier les sceptiques à sa cause. Entre début octobre et fin décembre, l'Italien a été décisif à... 12 reprises en Ligue 1 (en 10 matches). À ce moment-là, la question ne se posait même plus de savoir qui de lui ou de Cavani devait débuter les rencontres les plus importantes. Oui mais voilà, dans la foulée de ses débuts supersoniques, le renard des surfaces n'a marqué qu'à trois petites reprises en Championnat. De quoi pousser son entraîneur à l'aligner... sur le banc lors du huitième de finale de Ligue des champions face au Borussia Dortmund. Signe qu'en l'espace d'un hiver pénible, Icardi a vu son crédit être largement entamé. Au-delà des chiffres, le numéro 9 semblait aussi avoir perdu de sa superbe dans le jeu, ces dernières semaines. Bref, s'il a démarré très fort, la question se pose de savoir si le natif de Rosario ne s'est trop rapidement essoufflé pour justifier un achat qui dépassera les 50 millions d'euros.
 
Quel bilan dans les grands rendez-vous ?
Plus inquiétant encore, les trois buts d'Icardi en Championnat lors de la phase retour ont tous été inscrits face à des adversaires de moindre standing (Nantes, Dijon et Amiens). Face aux gros et alors qu'il était titulaire contre Lyon, Lille et Monaco (à deux reprises face au club de la Principauté), l'Argentin n'a pas signé une seule action décisive en quatre rencontres. À l'heure du bilan, cela pose question. D'autant que s'il avait su se montrer (très) efficace avec l'Inter lors de la seule campagne de C1 (2018-19) à laquelle il avait participé avant d'arriver à Paris (4 buts en 6 rencontres dont deux réalisations face à Tottenham et au Barça), le numéro 18 n'a pas forcément eu le même rendement sur la scène européenne avec le PSG. Bien sûr, il y a eu ces buts face à Bruges et Galatasaray (5 au total, ce qui n'est pas rien) mais face au Real Madrid, Icardi est resté muet. Pis, il n'a pas disputé la moindre minute de jeu face à Dortmund. Signe que son entraîneur se pose quelques questions quant à sa capacité à répondre présent dès lors que l'altitude s'élève ? Peut-être. Pas sûr, du reste, que l'épisode du BVB ait été digéré par l'attaquant et son entourage...

Le PSG doit-il tout faire pour conserver Icardi ?

Réagissez à cet article
500 caractères max
zizou650 25 mai à 15:45

ICARDI, c'est Monsieur "Etre là au bon endroit, au bon moment" pour pousser le ballon au fond. Statistique irréprochable mais le néant dans l'apport du Jeu, avec lui, l'équipe joue à 10... Cette statistique ne sera pas illimitée et viendra un jour où Paris, cherchera à s'en débarrasser... Dans ce cas, plutot garder un Cavani

Heraclite 25 mai à 13:28

Mais non, mais non. Pas tout faire. 50 plaques maxi en post Covid, pas plus. Etvsurtoutboas d'achat intempestif. Mieux vaut garder des joueurs frais ayant bénéficiés de l'arret du championnat plutôt que d'acquérir des joueurs cramés par une utilisation forcenée de leurs capacités physiques. A moyen terme, milieu et fin de saison prochaine, cette strategie vaudra son pesant de cacahuètes

Heraclite 25 mai à 5:38

Tout à fait d'accord avec Fighting-Spirit1933. Pas le garder à n'importe quel prix, mais autour des 50 barres, oui. Et l'idée de Cavani avec un salaire à 50 %, aussi. D'autant plus que le PSG va devoir profiter de la stratégie du foot français en évitant de faire venir des joueurs cramés par les reprises anticipées et garder un maximum de joueurs qui auront bénéficié de cette coupure longue durée pour se régénérer.

RensenbrinkRIP 25 mai à 2:53

Bien sûr. Action 1: on vend à prix fort la diva brésilienne au club qu’elle attaque en justice. Action 2: avec cet argent et de l’investissement, on garde Icardi et Cavani et on achète De Bruyne à MC (pas de LdC pour eux) et De Jong qui se morfond au Barça. On a alors un milieu Veratti-De Jong-De Bruyne et une attaque Mbappé-Icardi-Di Maria (Cavani jouera de temps en temps et apportera son expérience à Mbappé et Icardi). Les records de but explosent et les titres s’accumulent

ghys59 24 mai à 21:59

Non, c'est trop cher et il y a mieux sur le marché.

voir toutes les réactions
ADS :