Arsene WengerHannover, 13.10.2018, Fussball (Valeria Witters/WITTERS/PRESSE/PRESSE SPORTS)
Info FF

Mercato : le Qatar tente Arsène Wenger

En vue de la Coupe du monde 2022, qu'il organisera, le Qatar souhaiterait avoir un grand nom sur le banc de son équipe nationale. Il a notamment contacté Arsène Wenger.

Libre depuis l'été, Arsène Wenger est toujours en attente d'un nouveau challenge. Les sollicitations ne manquent pas, et son nom circule souvent comme un recours naturel dans de grosses écuries européennes (Bayern, Milan AC...). Invité de prestige des Étoiles du sport, en novembre dernier à Tignes, la légende des Gunners avait exprimé son envie de retrouver un poste : «Le terrain me manque», avait-il notamment confié à L'Équipe. En attendant qu'une opportunité majeure se présente, Wenger est clairement désiré par le... Qatar. L'ancien manager d'Arsenal a toujours été dans les petits papiers de l'émirat, que ce soit dans le cadre d'une possible arrivée en tant que directeur sportif du PSG, et, plus récemment, à la tête de la sélection nationale avec un rôle élargi au développement du football dans ce jeune pays.

Selon nos informations, dans la perspective du Mondial 2022 que le Qatar organise, le technicien a été sondé pour prendre la tête du onze national. À quatre ans de l'échéance, il s'est d'ailleurs exprimé sur le sujet en estimant que le pays allait être soumis à une énorme pression : « Une partie du succès de cette Coupe de monde sera ce que fera l'équipe nationale du Qatar. » Pour mettre toutes les chances de son côté, l'émirat ne lésinera pas sur les moyens pour recruter un grand nom. Beaucoup circulent (Xavi, Zidane...). Comme évoqué par FF, les Qataris avaient déjà tenté de convaincre Leonardo Jardim lors de son passage à Doha. En vain, l'ex-entraîneur de Monaco se dirigerait vers la Chine (Dalian Yifang). Le Qatar a donc tenté la piste Wenger. Reste à connaître les intentions de l'Alsacien, qui n'a jamais caché son désir d'entraîner une équipe nationale. À soixante-neuf ans, mieux vaut Qatar que jamais...
Nabil Djellit

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
Cimeuneuni 8 janv. à 12:14

Mieux vaut faire Qaqatar que jamais.

ADS :