23.04.2017, Wembley Stadion, London, ENG, FA Cup, FC Arsenal vs Manchester City, Halbfinale, im Bild Alexis Sanchez of Arsenal // Alexis Sanchez of Arsenal during the FA Cup semi-final Match between FC Arsenal and Manchester City at the Wembley Stadion in London, Great Britain on 2017/04/23. EXPA Pictures © 2017, PhotoCredit: EXPA/ Focus Images/ Andy Kearns  *****ATTENTION - for AUT, GER, FRA, ITA, SUI, POL, CRO, SLO only***** (L'Equipe)
Transferts

Mercato : les gagnants et les perdants du transfert d'Alexis Sanchez d'Arsenal à Manchester United

En NBA, on appelle ça un «blockbuster», un transfert impliquant des joueurs majeurs et capable de changer le destin de plusieurs équipes. En lâchant Alexis Sanchez à Manchester United contre Henrikh Mkhitaryan, Arsenal se retrouve au coeur d'un jeu de dominos. Qui en sort gagnant ?

Les 3 gagnants

Alexis Sanchez
Pour l'attaquant chilien de vingt-neuf ans, rejoindre une écurie mieux armée, avec la possibilité de disputer la Ligue des champions, représente une superbe opportunité. Sportive et financière. Mais si Alexis Sanchez a choisi United plutôt que City, c'est peut-être aussi parce qu'il représente une pièce manquante du puzzle de José Mourinho chez les Red Devils. Un leader technique, combatif, polyvalent, efficace dans la zone de vérité... À MU, en plus d'un salaire de rêve, l'ancien Barcelonais aura un rôle et un statut essentiels.

Henrikh Mkhitaryan
Placardisé par Mourinho à Manchester, l'international arménien s'est trouvé une porte de sortie quasi-inespérée. À Arsenal, l'ancien maître à jouer du Borussia Dortmund aura l'occasion de démontrer tout son talent dans un secteur de jeu qui fait défaut aux Gunners. Si sa fin de saison est convaincante, Henrikh Mkhitaryan pourrait même se voir confier les clés du jeu d'Arsenal dès l'été prochain si Mesut Özil ne prolonge pas son contrat. En attendant, l'association des deux meneurs promet quelques étincelles.

Arsène Wenger
Pour le manager d'Arsenal, réussir à attirer un joueur de grand talent en échange d'un élément qui serait parti libre dans six mois est un excellent coup. Évidemment, le départ d'Alexis Sanchez représente une perte sportive conséquente, mais le caractère spécial du Chilien ne favorisait pas l'harmonie dans son vestiaire, et les renforts hivernaux (Mkhitaryan et possiblement Aubameyang) sont capables de régénérer des Gunners en nette perte de vitesse.

Les 3 perdants

Anthony Martial
Il n'y a pas à creuser longtemps pour imaginer les nouveaux contours de l'équipe type de Manchester United. Pour épauler Romelu Lukaku et un Jesse Lingard qui s'est rendu indispensable, José Mourinho alignera Alexis Sanchez sur son aile gauche. Pour Anthony Martial, qui réalise pourtant une bonne saison (dix buts et neuf passes décisives malgré un temps de jeu irrégulier), le coup est rude. Il lui faudra faire fort pour déloger ses concurrents d'ici la fin de la saison. Et exploiter à fond le rôle de joker (ou d'ailier droit ?) qui lui est promis.

Alexandre Lacazette
Muet durant un mois et demi, l'ancien Lyonnais aurait pu profiter du départ du leader offensif des Gunners pour (re)prendre de l'épaisseur. Sauf que le mercato d'Arsenal devrait encore s'agiter et il y a de bonnes chances pour que Lacazette voie débarquer d'ici quelques jours un concurrent de poids en la personne de Pierre-Emerick Aubameyang. Si Arsène Wenger ne fait pas évoluer son schéma, il n'y aura qu'une place disponible en pointe, et l'attaquant français ne partira pas favori...

Malcom
D'ici la fin du mercato, l'ailier brésilien pourrait encore trouver une porte de sortie. Mais l'opportunité de signer à Arsenal (et de quitter des Girondins à l'agonie) paraissait idéale pour Malcom, qui sait pertinemment qu'il n'est que de passage à Bordeaux. Les Gunners ont fait d'autres choix. Si sa cote reste élevée, ses performances ont besoin d'un vrai coup de boost pour convaincre quelques grosses écuries de se jeter sur lui l'été prochain. Car si certains auront l'occasion de se mettre en valeur en Coupe d'Europe, voire à la Coupe du monde, Malcom n'a lui que la Ligue 1 pour briller...

C.C.
Réagissez à cet article
500 caractères max