Takashi Inui (JPN),  u000dJUNE 24, 2018 - Football / Soccer :  u000dFIFA World Cup Russia 2018 Group H match  u000dbetween Japan 2-2 Senegal  u000dat Ekaterinburg Arena, in Ekaterinburg, Russia. u000d(Photo by Yohei Osada/AFLO SPORT) *** Local Caption *** (Yohei Osada/AFLO/PRESSE SPORTS/PRESSE SPORTS)
Espagne

Mercato : Les transferts qu'il ne fallait pas manquer en Liga cet été

Alors que la Liga reprend ce week-end, FF.fr a listé les sept transferts qui vous ont peut-être échappé pendant l'été. Avec des joueurs qui seront à suivre tout au long de la saison.

Takashi Inui - Betis Séville

Révélation japonaise cet été en Russie, Takashi Inui s'est déjà fait un petit nom en Liga. Acteur majeur des deux très bonnes saisons réalisées par Eibar (10e en 2016-17 et 9e en 2017-18), le Japonais s'est imposé comme le principal atout offensif de son équipe. Ses courses balle au pied, sa capacité à repiquer dans l'axe, ses dribbles dans les petits espaces en font une recrue de qualité pour le Betis Séville. Le joueur arrivant en fin de contrat avec Eibar, les Verdiblancos ont eu du flair en recrutant le joueur juste avant le début de la Coupe du Monde. Compétition durant laquelle il s'est illustré en marquant contre le Sénégal et la Belgique.

Gerard Moreno - Villarreal

Moreno fait partie de ces attaquants qui sont toujours au bon endroit au bon moment. Avec l'Espanyol Barcelone, il a inscrit 16 buts en Liga la saison dernière soit 44% des réalisations de son équipe. Que ce soit de la tête, en une touche, après un contrôle de la poitrine ou dos au but, l'attaquant espagnol trouve toujours un moyen de mettre le ballon au fond des filets. Acheté à l'été 2013 par le Villarreal, il a tout de suite été prêté une saison à Majorque (D2). À son retour, il a porté le maillot jaune à 39 reprises pour 16 buts. Des performances qui n'ont visiblement pas convaincues les dirigeants qui ont décidé de le vendre à l'Espanyol pour 1,5M€. Deux ans plus tard, Moreno signe son retour au sein du sous-marin jaune qui a dû claquer 20 millions d'euros, le montant de sa clause libératoire, pour rapatrier le joueur.

Santi Cazorla - Villarreal

On ne pensait plus jamais le revoir sur un terrain de football. Blessé depuis le 19 octobre 2016, Cazorla racontait son calvaire à Marca en novembre dernier : «Ils m'ont dit que si j'arrivais à remarcher un jour avec mon fils dans le jardin, je devais déjà m'estimer heureux.» Près de deux ans après sa blessure, Cazorla revient à la maison, là où il a commencé entre 2003 et 2006 et où il a explosé entre 2007 et 2011. À 33 ans et après une si longue blessure, pas sûr que l'Espagnol puisse enchainer les matches en tant que titulaire mais il pourra apporter son expérience dans la rotation. Pour fêter son retour au club, sa présentation a été pour le moins originale.

Sofiane Boufal - Celta Vigo

Comme plusieurs autres joueurs de Ligue 1 partis outre-Manche, l'aventure de Sofiane Boufal en Angleterre a été un échec. En deux saisons, l'international marocain n'a jamais réussi à s'imposer comme titulaire, se contentant de rentrer en cours de match avec Southampton. Il a été envoyé en prêt du côté du Celta Vigo, peut-être le meilleur endroit pour se relancer au sein d'une équipe joueuse qui aime exploiter les côtés. Boufal pourrait de nouveau montrer ses qualités individuelles aux côtés des Aspas et Gomez. Lors de sa présentation, il a confirmé la connivence entre le style de jeu de l'équipe et son profil : «J'apprécie le style du Celta, c'est une équipe très offensive, qui aime avoir la possession du ballon. C'est un football qui correspond à mon jeu.»

Daniel Wass - Valence

Voici un ancien pensionnaire de Ligue 1 qui s'éclate en Espagne. L'ancien joueur d'Evian-Thonon-Gaillard s'est affirmé comme une valeur sûre de la Liga grâce à ses performances avec le Celta Vigo. Pas si étonnant que Valence ait déboursé 6 millions d'euros pour s'attacher ses services jusqu'en 2022. En rejoignant Marcelino, le latéral de formation n'aura pas de mal à répondre aux exigences défensives demandées et au jeu vertical prôné par son nouveau coach. Lors des matches de préparation, il a déjà ouvert son compteur but d'une jolie frappe à l'entrée de la surface.

Luis Advincula - Rayo Vallecano

Vous l'avez certainement découvert lors de la Coupe du Monde avec le Pérou. Des performances qui n'ont pas échappé aux recruteurs du promu, le Rayo Vallecano. Le club de Madrid a recruté le Péruvien en prêt avec une option d'achat. Cet été, le latéral droit a notamment montré qu'il avait tout pour s'imposer en Europe. Sa vitesse et sa capacité à combiner avec ses partenaires lui permettent de déborder facilement ses adversaires. Brillant contre l'équipe de France, il devra tout de même montrer qu'il est capable de faire preuve de régularité.

William Carvalho - Betis Seville

Chaque été, le milieu de terrain portugais était annoncé dans les plus grosses écuries européennes : Manchester United, Liverpool ou encore le PSG. Finalement, à 26 ans, il a quitté définitivement le Sporting Portugal, son club formateur, pour signer un contrat de cinq ans avec le sixième du dernier Championnat espagnol. Au Betis Séville, Carvalho sera entrainé par l'un des techniciens les plus en vue de la saison dernière, Quique Setien. L'international portugais va apporter son abattage physique et sa qualité de passe mais également son expérience pour une équipe qui en manque à l'aube de jouer la Coupe d'Europe.
Najim Medini
Réagissez à cet article
500 caractères max