Cuisance joue peu au Bayern. (T. Groothuis/Presse Sports)
Allemagne - Bayern

Michaël Cuisance (Bayern Munich) : « Pour moi ce n'était pas un risque, c'était un rêve »

Le milieu de terrain français est revenu sur son transfert dans le club bavarois, l'été dernier, et affiche ses ambitions pour l'avenir.

Son transfert au Bayern Munich, à l'été 2019, avait beaucoup surpris. Arrivé en provenance de Mönchengladbach, le jeune milieu de terrain français (20 ans) n'avait guère le profil des recrues habituelles du club bavarois. Mais Cuisance, pour sa part, ne fut pas effrayé par la concurrence. « Pour moi ce n'était pas un risque, c'était un rêve, a-t-il expliqué calmement à l'AFP. Je pense que j'ai les qualités pour m'imposer. C'est clair que j'arrive jeune et que ça va demander du temps, mais il ne faut pas lâcher, il faut se battre. Et après, la victoire sera encore plus belle. »
Transferts : Mickaël Cuisance au Bayern Munich, un choix qui surprend
Cette saison, ses débuts à Munich sont toutefois difficiles : en six mois, il a seulement eu droit à trois bouts de matches dans les 20 dernières minutes. « J'ai connu pire, assure-t-il. La difficulté, je la connais, je suis dans mon élément. [...] C'est comme ça qu'on grandit, qu'on devient un homme humainement aussi, et qu'on devient aussi un grand joueur. »
Le Bavarois, qui ne manque pas d'ambitions, esquisse déjà le rêve d'une carrière à la Ribéry, même si son idole reste Zinédine Zidane. « Moi, c'est la stabilité que je recherche, c'est pour ça que je suis venu au Bayern. Si on peut faire toute la carrière au Bayern, on la fait, à la Ribéry, ça fait rêver, se promet-il. Je ne lui ai pas vraiment parlé, mais juste en voyant sa carrière et comment il est accueilli au Bayern quand il revient, ça fait rêver, c'est une légende. »

Une participation aux Jeux Olympiques ?

« Je dois vraiment le complimenter, déclare à son propos son entraîneur Hansi Flick. Il a fait des progrès dont nous sommes très satisfaits ». « Ici, tu ne peux qu'apprendre et grandir, confirme Cuisance. Tu es parmi les grands joueurs, tu apprends d'eux au quotidien et de leur mentalité. Franchement je suis fier de moi, de comment je travaille au quotidien et comment j'en suis arrivé là, même s'il me reste encore beaucoup à travailler, j'en suis conscient... »
Sa famille, qui vit toujours à Strasbourg, reste pour lui le pilier sur lequel il s'appuie. « Mes parents ont été super importants, je ne les remercierai jamais assez, mais il faut se trouver soi-même, explique Cuisance. Je n'ai rien eu gratuitement, je me suis toujours battu pour tout avoir et je me battrai encore plus. »
Passé par toutes les sélections françaises de jeunes, Michaël Cuisance songe aux Jeux Olympiques de Tokyo, même s'il n'a jamais joué avec les Espoirs. « Les JO, ça fait rêver tout le monde, même Mbappé. On ne peut pas forcer le destin mais on va tout faire pour y aller... », conclut-il avec espoir.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :