Alphonse au duel avec Mbappé. (A. Réau/L'Équipe)
Ligue 1 - Dijon

Mickaël Alphonse (Dijon) : « C'est très facile de refaire l'histoire »

Mickaël Alphonse, le défenseur de Dijon, malgré la reprise du Championnat allemand et celle annoncée de la Liga, estime que la décision d'arrêter la Ligue 1 était justifiée.

« Au bout de deux semaines, quel regard portez-vous sur la reprise du Championnat allemand ?
J'ai regardé le multiplex. Honnêtement, c'est bizarre. Ça se voit que c'est sous-entraîné. Ça donne l'impression que ça peut péter musculairement à tout moment. Ils jouent sur des oeufs les mecs. On sent des joueurs excités de rejouer, avec de l'envie mais sous tension.
Toute l'actu du football allemand
Ça vous donne envie de rejouer, vous ?
Après, sur ce que je lis, il y a des protocoles de 25 pages à respecter. C'est vraiment bizarre. Si vous me demandez si j'ai envie de jouer au foot, oui, mais ça ne me paraît pas clair comme situation. Il y a des cas positifs (une dizaine) mais en même temps, ça joue. Ça ne fait pas rêver.
« Ça te donne l'impression qu'ils privilégient l'enjeu financier »
Que vous inspire l'annonce de la reprise du Championnat espagnol ?
Ça aussi, c'est bizarre. Forcément, tu te dis que nous, il y aurait eu moyen de reprendre mais ça te donne l'impression qu'ils privilégient l'enjeu financier. Est-ce que s'il n'y avait pas des enjeux financiers énormes ils auraient repris ? Je ne pense pas. Comme ça, je me dis que c'est une décision avant tout économique et pas basé sur des éléments sanitaires. Et puis au-delà de ça, est-ce que ça a du sens de jouer des mois sans public ? Pour moi, le foot, c'est un stade plein.
La décision française de ne pas reprendre vous paraît-elle a posteriori prématurée ?
C'est très facile de dire ça maintenant, de refaire l'histoire. Il fait beau, il y a le déconfinement, il y a moins de cas. C'est très facile de se dire : "On aurait pu attendre." Mais à l'époque, je pense vraiment qu'il y avait peu de joueurs de Ligue 1 qui voulaient reprendre. Aujourd'hui, la question ne se pose plus. Mais il faut quand même se remettre dans le contexte de la décision. Il y avait pas de masques, peu de tests. Pour moi, c'est une décision juste et honnête. »
Réagissez à cet article
500 caractères max
Heraclite 25 mai à 12:54

Avec le temps, avec le temps va tout s'en va, on oublie les passions et l'on oublie les voix qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens, ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid.

Heraclite 25 mai à 6:15

Hormis pour l'Angleterre où pas mal joueurs ont fait part de leur inquiétude, il est etonnant de constater comment, dans les pays où les decisions de reprises sont actees ou proches de l'être on n'entend que tres peu de la part de ceux-ci, alors qu'en France chaque jour un nouveau joueur vient nous faire part de ses questionnement et du bien fondé de la décision française. Une question de météo locale sans doute.

ADS :