(L'Equipe)
C'est mon avis

Milan, c'est flou

Pour notre journaliste Roberto Notarianni, le Milan est en plein doute. Que ce soit sur le terrain ou au niveau de l'encadrement, le club lombard peine à trouver ses marques.

En s'imposant chez une Fiorentina fantôme (zéro victoire depuis le 17 février), le Milan garde un petit espoir pour la C1. Mais ça ressemble surtout à un sursaut d'orgueil. Celui d'un coach, Rino Gattuso, à qui on a fait comprendre que le costume est trop grand et qu'il ne sera plus sur le banc en 2019-20, et celui d'une équipe souvent décriée. Ça risque pourtant de ne pas suffire. Le problème, c'est qu'on peine à deviner une ligne directrice.

Sur le terrain d'abord, où combativité (si chère à Gattuso) et improvisation ont souvent pallié l'absence d'un clair projet de jeu. C'est un peu à cause de ce flou artistique que Gonzalo Higuain a fait ses valises au bout de six mois, et que Piatek, son successeur en pointe, tourne à vide depuis un mois après huit buts marqués en onze journées. En tribune ensuite, avec des dirigeants débordés par l'indiscipline de certains (Kessié et Bakayoko, notamment) et dont on ne saisit pas la politique à long terme. Nous sommes en mai, et à Milanello, on en est encore à se demander si Leonardo, le directeur sportif, est l'homme de la situation... Pas étonnant dans ces conditions que la C1 fuie le Milan depuis presque cinq ans  !
Roberto Notarianni

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :