Radamel Falcao a marqué son neuvième but de la saison contre Evian-TG. (L'Equipe)

Monaco au régime sec

Bousculé et mené, Monaco n'a pu arracher qu'un match nul à domicile contre l'Evian-TG (1-1) grâce à un but de Falcao ce vendredi. L'ASM reste 3e de L1 mais laisse l'occasion au PSG de s'échapper.

Avant-même d'avoir joué, ce sont bien Paris et Lille qui ont déjà réussi la bonne opération du week-end. Pour sa toute première confrontation avec Evian Thonon-Gaillard, l’AS Monaco espérait bien reprendre ses bonnes habitudes laissées de côté avec les deux défaites concédées la semaine passée. Mais c’était sans compter sur la détermination d’un adversaire en forme et joueur, qui l’a contraint au partage des points (1-1). Revenue provisoirement à hauteur du LOSC à la deuxième place (ndlr, troisième à la différence de buts), l’ASM compte néanmoins toujours deux longueurs de retard sur le leader parisien, qui s'il ne commet pas les mêmes erreurs que son rival, samedi face à Nice, pourrait rapidement s'échapper en tête.

Sougou, danger permanent

Malgré un onze de départ résolument offensif concocté par Claudio Ranieri, ce sont bien les Haut-Savoyards qui ont réussi la meilleure entame. Rassurés par leurs trois victoires consécutives toutes compétitions confondues obtenues avant leur déplacement en Principauté, les joueurs de Pascal Dupraz ont d’entrée montré à leurs hôtes qu’ils étaient venus pour jouer, mais pas au Casino. Dès la première minute, Barbosa a donné le ton sur coup franc. Mais victime d’une fracture de la clavicule droite sur un choc anodin, le vétéran (37 ans) n’a ensuite pas pu aider ses coéquipiers très longtemps. En l’absence de Bérigaud, c’est encore Sougou qui était chargé des basses besognes devant. Mais son gros travail n’a pas tardé à payer puisque c’est sur l’une de ses déviations que Wass a ouvert le score (20e), en prenant de vitesse toute la défense monégasque. Danger permanent car très remuant, l’international sénégalais aurait même pu faire encore mieux en seconde période, s’il ne s’était pas précipité (81e, 90e+2). Un peu plus tôt, il avait aussi profité d’une énorme mésentente entre Abidal et Carvalho, mais Subasic s’était interposé (65e), comme devant Nestor par deux fois (74e et 84e), évitant à Monaco un nouveau camouflet.

Neuvième but pour Falcao, qui rejoint Cavani

Entre-temps, l’ASM a beau avoir égalisé par Falcao sur une belle passe de James Rodriguez (27e), ce neuvième but du Colombien - qui rejoint provisoirement le Parisien Cavani en tête du classement des meilleurs buteurs - n’a pas suffi non plus pour permettre à son équipe de l’emporter. Car dans le jeu, en dépit du replacement de Moutinho au milieu, les Rouge et Blanc ont étonnamment fait preuve de peu d’idées. A l’exception d’une volée de Toulalan (43e) et d’une tête de Rivière (76e), les Monégasques ont même peu souvent inquiété le gardien adverse, Hansen, néanmoins sauvé par sa transversale sur une violente frappe d’Ocampos (88e). Après Toulouse au cœur de l’été, Evian est donc la deuxième équipe à venir prendre des points sur le Rocher. Et à empêcher la deuxième puissance de Ligue 1 d’avancer.