henrichs (benjamin) henry (thierry) (P.Lahalle/L'Equipe)
Ligue 1 - 12e journée

Monaco chute à Reims, Rennes se rebiffe, Nice dispose d'Amiens, Nîmes humilie Dijon

Thierry Henry devra attendre quelques jours de plus pour obtenir sa première victoire avec Monaco. Les siens ont chuté à Reims (0-1). Rennes a repris confiance à Caen (2-0), Nîmes s'est largement imposé à Dijon (4-0), Strasbourg a buté sur Toulouse (1-1) tandis que Nice a pris trois points devant Amiens (1-0).

La leçon : Monaco n'y arrive toujours, Rennes se rassure

Et de 14 ! Quatorzième match de suite sans victoire toutes compétitions confondues pour l'AS Monaco. Et toujours pas de victoire pour Thierry Henry pour sa quatrième rencontre sur le banc de la Principauté. Sans réelle réaction après le joli but de Mathieu Cafaro pour Reims, l'ASM est tombée en Champagne (0-1). La première et seule alerte monégasque est intervenue à un quart d'heure de la fin : sur un centre de Samuel Grandsir, Radamel Falcao, entré à la pause, plongeait et déviait le cuir, mais se heurtait à un Édouard Mendy décidément très bon sur sa ligne (76e). Mais c'est tout pour Monaco. Dans une rencontre également marquée par l'arbitrage pas vraiment au niveau de Monsieur Ben El Hadj. Ce dernier a injustement exclu Alaixys Romao (49e), avant d'infliger deux cartons jaunes dont le premier pas vraiment mérités à Pelé entré à la pause pour les hommes de Henry (71e). Les deux équipes terminant à dix contre dix. À noter la sortie de Youri Tielemans, encore pas à la hauteur, dès la pause, pour ce qui peut ressembler à un premier désaveu. Reims poursuit sa bonne série (une seule défaite sur ses huit derniers matches) et se place à une intéressante 8e place. Monaco est toujours relégable, et pourrait même passer dernier ce dimanche.
À retenir également de ce samedi soir de Ligue 1 : la large victoire de Nîmois réalistes à Dijon (0-4, doublé de Bouanga) ; Le réveil de Rennes (11e) à Caen (qui encaisse son troisième revers en quatre matches, 16e) (voir ci-dessous) ; La deuxième victoire de rang de Nice qui s'est satisfait d'un but contre son camp de Prince Désir Gouano en première période (39e) face à Amiens. Mais sans convaincre, loin de là, dans le jeu. Les hommes de Patrick Vieira sont 9es, Amiens est barragiste (18e) ; Enfin, Strasbourg n'a pas su profiter de la mauvaise spirale de Toulouse. Une faute bête de Da Costa offrait un coup franc aux Toulousains. Derrière, Max-Alain Gradel répondait à l'ouverture du score du prolifique Lebo Mothiba (septième but de la saison). Le Téfécé, qui restait sur cinq matches de rang sans victoire (avec trois défaites), s'en sort bien.

Le gagnant : Lamouchi, les bons choix

Trois victoires en onze matches, un dernier revers à domicile contre Reims (0-2) et un parcours européen compliqué : le début de saison du Stade Rennais ressemblait à une immense déception avant le déplacement à Caen, et ce malgré une accumulation de talents devant. En Normandie, Sabri Lamouchi avait fait des choix forts : Mbaye Niang et James Léa Siliki écartés du groupe, Hatem Ben Arfa et Benjamin Bourigeaud sur le banc... Et bien lui en a pris ! Romain Del Castillo et Adrien Hunou, titularisés, ont réalisé une prestation convaincante, le second ayant même ouvert le score. Au final, les Bretons repartent avec un 2-1 qui fait du bien au classement, et aussi pour la confiance. De Lamouchi surtout.

Le perdant : Runarsson et Dijon, les promesses envolées

Question perdant dijonnais, on aurait également pu mettre Olivier Dall'Oglio, coach d'une équipe qui reste sur neuf matches de suite sans victoire, avec deux nuls et sept défaites. Et dont la place pourrait bien être menacée... Mais le DFCO a surtout un énorme problème en défense, symbolisé par un Runar Runarsson qui ne se montre absolument pas décisif. L'Islandais avait pourtant montré de belles choses en début de saison. Mais depuis, ça va très mal pour le portier qui n'est, certes, pas vraiment aidé par une défense aussi en grande difficulté. Runarsson a encaissé quinze buts sur les six dernières sorties. Beaucoup trop... Face à Nîmes, il a commis une énorme bourde sur l'ouverture du score, s'emmêlant les pinceaux sur son dégagement. Et ce alors que les siens avaient parfaitement entamé la partie. Il paraît clair que Baptiste Reynet, parti à Toulouse cet été, manque aux Dijonnais. Les hommes du président Delcourt restent 17e grâce aux résultats encore plus délicats des Amiens et Monaco... Mais le réveil se fait attendre en Côte-d'Or. 
Les résultats de la 12e journée de Ligue 1
PSG 2-1 Lille
Lyon 1-1 Bordeaux
Reims 1-0 Monaco
Dijon 0-4 Nîmes
Nice 1-0 Amiens
Caen 1-2 Rennes
Strasbourg 1-1 Toulouse.
Florian Grégoire, Florent Le Marquis et Timothé Crépin
Réagissez à cet article
500 caractères max
Gascon64 4 nov. à 4:07

Alors Jardim toujours aussi mauvais ?? Henry fait pire que Mr Jardim. Bien sur, vous lui donnez du temps etc.. J'espere vraiment que Monaco, ne descendra pas, cela ne serait pas juste.. Au niveau de l'arbitre comme maintenant c'est Henry, Ils sont injuste envers Monaco. Tous les arbitres n'arbitres pas pareils que le club vienne du sud ou du nord. 1 peno accorder a Monptellier en 2 ans, Monaco 3, OM4 etc.. Paris 21, Lyon, 17. Rennes 14 et j'en passe... on sait la valeur des arbitres en France