disasi (axel) chavalerin (xavier)  balde (keita) maripan (guillermo) badiashile (benoit) glik (kamil) bakayoko (tiemoue) (F.Faugere/L'Equipe)
Ligue 1 - 6e journée

Monaco se rassure un peu à Reims (0-0), Nice repart contre Dijon (2-1), Bordeaux cale face à Brest (2-2)

Mal en point en Championnat, Monaco s'est quelque peu rassuré à Reims (0-0). Nice a renoué avec la victoire face à Dijon (2-1), alors que Bordeaux a concédé le nul contre Brest (2-2). Amiens s'est imposé à Metz, et Nîmes a dominé Toulouse (1-0).

La leçon : Monaco serre les dents, Nîmes et Amiens ont le sourire

Les deux revers encaissés en trois matches à Montpellier (2-1) et face à l'OM (1-2) semblent digérés. Mené au score suite à une échappée victorieuse de Tavares (22e), Nice a trouvé les ressources nécessaires pour renverser la vapeur et signer son quatrième succès de la saison (2-1). Bien servi par Ounas, Dolberg a d'abord égalisé d'un joli piqué (29e), inscrivant au passage son premier but en Ligue 1. Puis l'inévitable Atal a mis les siens devant d'une superbe frappe peu après le retour des vestiaires. Malgré des largesses défensives de part de d'autre, le score n'a plus bougé. Nice passe, au moins provisoirement, deuxième. Dijon reste dernier. Si Bordeaux n'a pas su forcer la décision face à de solides Brestois, les hommes de Paulo Sousa ont tout de même eu le mérite d'arracher le nul et de signer du coup un cinquième match de suite sans défaite (2-2). Après avoir mené au score suite à une tête victorieuse de Briand (6e), les Girondins ont vu leur adversaire du soir renverser totalement la vapeur grâce à Grandsir, au terme d'un joli mouvement collectif (20e), et Autret, juste avant la pause, sur la deuxième passe décisive du soir de Court (45e). Mais ils ont su faire l'essentiel pour revenir à hauteur, sur une tête de Pablo sur corner (70e). Benrahou a touché la barre pour Bordeaux, Mendy le poteau pour Brest. Mais le score n'a plus bougé. Les Girondins sont sixièmes, à deux points  du podium, Brest quinzième.
Quatrième revers de rang pour Metz...
Incapable de remporter le moindre succès lors des cinq premières journées, Monaco espérait relever quelque peu la tête à Reims. Privés de Slimani et Ben Yedder, blessés, les hommes de Leonardo Jardim se sont quelque peu rassurés en ramenant le nul au terme d'un match assez peu spectaculaire (0-0), même si Lecomte a dû sortir le grand jeu pour empêcher Dia d'ouvrir la marque, à bout portant (21e). Mais Rajkovic a lui aussi sauvé les meubles face à Martins (48e). Au final, ce nul est peut-être plus rassurant pour les Monégasques que pour des Rémois qui pouvaient s'inviter sur le podium en cas de succès. Dans le duel des équipes mal en point, c'est Amiens qui s'en est le mieux sorti en allant s'imposer à Metz (1-2), qui en est désormais à quatre revers de rang. Longtemps à court d'idées et souvent inoffensifs, les Lorrains ont cédé sur deux buts signés Guirassy, de la tête (40e), et Dibassy, parfaitement servi par ce même Guirassy (54e). La réduction du score, pleine de sang-froid, de Diallo n'y a rien changé. Metz reste dans la zone rouge.

Enfin, Nîmes a su sortir le match qu'il fallait pour venir à bout de Toulousains plutôt en forme ces derniers temps (1-0). Dominateurs avant la pause (11 tirs à... 0 au repos), les Crocos ont logiquement ouvert la marque sur une jolie frappe enroulée de Philippoteaux (39e). Et, avec un petit plus d'adresse, notamment de la part de Ferhat (28e, 45e), le score aurait pu être plus lourd pour les locaux au moment de rejoindre les vestiaires. Un peu plus offensifs après le repos, les Toulousains n'ont jamais trouvé la clé pour revenir à hauteur. Il a même fallu un sauvetage parfait de Reynet face à Sarr (62e), et le poteau pour renvoyer la tentative de Deaux (62e) pour empêcher les Nîmois de doubler la mise. L'exclusion de Diakité, pour un tacle trop appuyé (81e), a sonné le glas des ambitions du TFC, relégué au treizième rag et devancé désormais par son adversaire du soir au classement.

Le gagnant : Jardim s'en contentera sûrement

C'était un match à fort enjeu du coté de Monaco. D'abord parce que le club était dans une série cauchemardesque depuis le début du Championnat, mais aussi parce que Leonardo Jardim jouait une partie de son avenir en Champagne. Après une semaine perturbée, l'ASM se devait de réagir sur le terrain, à Reims, qui pouvait de son côté grimper sur le podium en cas de victoire. Malgré les absences des deux hommes providentiels du début de saison, Ben Yedder et Slimani, blessés, les Monégasques ont tout de même ramené un nul d'Auguste Delaune, et ont surtout terminé le match sans avoir encaissé le moindre but, une première cette saison. «Défensivement, c'est un gros match référence» déclarait même Benjamin Lecomte au coup de sifflet final au micro de BeIn Sports. Et le nouveau dispositif à trois défenseurs aligné par Jardim y est peut-être pour quelque chose. Alors certes, Monaco n'avance toujours pas - ou très lentement -, mais au vu des dernières semaines très agitées du côté de la Principauté, ce match nul fera certainement les affaires du technicien portugais...

Le perdant : Dijon n'y arrive toujours pas

Toujours à la recherche d'une victoire en Championnat depuis le début de saison, Dijon se déplaçait à Nice avec l'ambition de réussir un coup. C'est (encore) raté, malgré l'ouverture du score de Julio Tavares (22e), qui a inscrit au passage son quatrième but sur les six derniers du club en L1. Mais les Dijonnais n'ont pas su tenir le score, malgré des espaces béants dans la défense adverse et une floppée d'occasions franches. L'attaquant cap-verdien aurait pu doubler la mise à plusieurs reprises mais il a à chaque fois buté sur un excellent Benitez (59e, 76e). Le gardien argentin a permis aux siens de tenir l'avantage obtenu grâce au premier but de Dolberg, sur un subtil ballon piqué (1-1, 29e), puis par l'homme providentiel de Patrick Vieira, Youcef Atal (2-1, 47e). Le score n'a plus bougé. Dijon passe sans doute à côté d'un meilleur résultat et pointe à la 20ème place, avec un petit point pris en six journées.
Bruno Rodrigues  et Hanif Ben Berkane 
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :