Thomas Lemar a fait très mal à Jérémy Cordoval samedi soir. (HERVIO JEAN MARIE/L'Equipe)
Ligue 1 - Monaco

Monaco : Thomas Lemar, réveil final

Inquiétant depuis le début de l'année, Thomas Lemar, le milieu monégasque, a retrouvé ses jambes et son influence lors de la victoire à Troyes (3-0).

On s'est régulièrement demandé où était passé Thomas Lemar lors de la phase retour. Les Troyens ont dû trouver que les critiques qui collaient au milieu étaient injustes. Décisif samedi dernier contre Saint-Étienne en provoquant le penalty victorieux (1-0), il a livré samedi une prestation qui peut rassurer les supporters des Bleus.

Alors que Djibril Sidibé, l'autre international français de l'ASM, est resté prudent pour éviter une rechute après sa blessure à un genou, les accélérations de Lemar ont tourmenté Cordoval dans des proportions spectaculaires. L'ancien Caennais finit la saison avec de bonnes jambes et il a souvent débordé à gauche, sans perdre sa précision. Son coup franc (44e) a été claqué par Zelazny, qui l'a aussi empêché de marquer à la 87e minute, mais Lemar avait déjà réussi sa soirée.

Probablement son dernier match à Monaco

Même s'il ne la disputera très probablement pas sous ce maillot, il a permis à l'ASM de conforter sa qualification pour la C 1, et ses poings serrés au coup de sifflet final reflétaient son implication. Il s'est ensuite mêlé à la joie collective et a quitté la pelouse dans les bras de Leonardo Jardim.

«Je comprends que les joueurs ne sont pas capables de faire toute une saison à un gros niveau. Il est passé par un moment difficile mais je savais qu'il allait revenir car il est professionnel à 200 %, appréciait l'entraîneur de l'ASM. Il est en forme pour faire une bonne Coupe du monde.» Ce n'était pas évident mais Lemar l'aborde finalement plutôt bien.
Réagissez à cet article
500 caractères max