sanson (morgan) (J. Prevost/L'Equipe)
Ligue 1 - 1ère journée

Morgan Sanson (Marseille), le jour d'après

Très en retrait depuis son arrivée sur la Canebière, Morgan Sanson éprouve toutes les peines du monde à conquérir le coeur des supporters marseillais. Longtemps annoncé sur le départ cet été, l'ancien montpelliérain n'a séduit aucune écurie outre-Manche, où il était pourtant annoncé avec insistance pendant de longues semaines. Le milieu de terrain devrait donc, selon toute vraisemblance, remettre le couvert à l'OM cette saison, avec l'espoir de dilapider les interrogations qui l'entourent.

«Nous sommes dans une position financière sensible, le président ne me l'a pas caché. Si je peux garder les joueurs qui sont là, ce sera bien sur le plan sportif, pour nos défis, nos objectifs, mais on ne sait pas encore... » Par ces mots, tirés d'un entretien accordé au quotidien La Provence ce jeudi, André Villas-Boas ne cachait pas vraiment sa satisfaction de conserver -en vrac- Kevin Strootman, Luiz Gustavo, Florian Thauvin, ou encore Morgan Sanson. Pourtant, deux ans et demi après avoir posé ses valises dans la cité phocéenne, le milieu de terrain n'est pas parvenu à mettre tout le petit monde marseillais dans sa poche. Et ce en raison de performances insipides et d'une médiocrité technique ambiante.

Les supporters olympiens, eux, ne taisent plus leur aversion et n'attendent qu'un départ du bonhomme. «Il a encore une excellente première touche de balle, mais il se repose trop dessus. Son activité est proche du néant. Et dans le dernier tiers, son apport est insignifiant. Il tue toute la fluidité collective», souffle même Rayan, fan de l'OM. Youssef, lui aussi supporter olympien, dépité, abonde. «On n'en peut plus honnêtement, c'est difficile de le voir sur le terrain. Mais c'est difficile pour nous, parce qu'il n'y arrive pas, même avec toute la bonne volonté du monde. Mais aussi pour lui, parce que ça se sent qu'il n'est pas à son aise.»

Cadre en perdition

Toutefois, Rudi Garcia, lui, ne semblait pas vraiment partager l'avis des aficionados marseillais concernant son protégé. En l'alignant 33 fois la saison dernière et tout autant lors de l'exercice 2017-2018, le technicien français a fait de Morgan Sanson un homme de base de son onze. Et qu'importe finalement si le milieu de terrain est hué, blâmé en raison de sa modicité par moments. Une confiance exacerbée -peut-être injustifiée- de son boss, des partitions insatisfaisantes, et voilà le garçon dans l'œil du cyclone de toute une ville. Mais à sa décharge, ce dernier, baladé à différents postes et dans différents systèmes de jeu, n'a pas eu l'occasion de faire sa mue dans les meilleures conditions qui soient. Et dans un environnement aussi explosif que Marseille, dans lequel la quiétude est difficilement accessible, Morgan Sanson a sombré, se prenant les pieds dans le tapis, comme d'autres. Rien d'anormal, surtout au vu de la faiblesse collective marseillaise la saison dernière. Mais ses quatorze pions sur les deux derniers exercices, tout comme ses cinq offrandes distillées à ses partenaires, n'y changeront rien. Ou pas grand-chose du moins.
Parce que s'il n'a jamais vraiment fait montre de ses qualités entraperçues à Montpellier, le milieu de terrain peut se targuer d'un bilan statistique sans égal dans l'entrejeu marseillais. Et cela, personne ne pourra le lui enlever. Un tel poids n'est, bien évidemment, pas négligeable. Bien loin de-là. Néanmoins, pour les supporters de l'OM, il est bien difficile d'avaler la pilule et d'accepter ce passe-droit. «Il a piqué la place de Maxime Lopez et se dresse dans sa progression, c'est énervant à force...», martèle Rayan. Le point de non-retour semble atteint. La rupture, elle, ne demande qu'à être entérinée...

Un juste milieu à (re)trouver

Seulement voilà, Morgan Sanson n'a pas été vendu, faute de courtisan. Et sauf retournement de situation, le milieu de terrain ne pliera pas bagage cet été. À moins, bien-sûr, d'une offre mirobolante dans les jours à venir. Mais une chose est certaine, celle-ci ne proviendra pas d'Angleterre, où le marché des transferts a pris fin le jeudi 8 août en fin d'après-midi. Une mauvaise nouvelle pour l'OM, pour qui il est absolument nécessaire de renflouer ses caisses. Seulement, à trois ans de la fin de son contrat, le milieu de terrain olympien va une nouvelle fois revêtir la liquette marseillaise. Peut-être la dernière occasion pour lui de prouver sa valeur. Au risque, sinon, se mettre encore et encore, le public marseillais à dos. Face à une concurrence exacerbée, Morgan Sanson n'a pas l'assurance de réussir.
Pour cela, il lui faudra continuer sur sa lancée d'un point de vue des chiffres. Tout en haussant le ton dans les autres compartiments du jeu, à savoir à la création, en apportant du liant, mais aussi à la perte, en affichant une solide compréhension de son environnement, pour notamment mieux couper les lignes de passe adverses par exemple. Sans ces remises en question, Morgan Sanson ne pourra pas prétendre à l'amour des Marseillais. Et le cercle vicieux dans lequel il semble être tombé pourrait encore s'épaissir... Au natif du Saint-Doulchard de repartir du bon pied.

Mehdi Arhab
Réagissez à cet article
500 caractères max
Frenchy45 10 août à 12:40

Pour sa deuxième saison il finit avec un bilan plus qu’honorable de 12 buts et 4 passes décisives, ce qui est clairement pas négligeable pour un milieu relayeur. En plus de ça Sanson a du faire face aux différents changements de poste que le coach lui a fait subir pour répondre aux carences et manquements de l équipe ce qui est clairement pas évident pour les automatismes et la confiance et malgré tout il a su répondre présent sans jamais rechigner.

rom0906 10 août à 12:01

C'est un des meilleurs joueurs de l'OM, avec la grinta et du caractère. Ce sont les supporters qui sont aveugles.Allez l'OM !

Gaucho 10 août à 11:04

Un ersatz de Robert Pires ce Samson, non ?Il vaudrait mieux pour sa carrière qu' il trouve un club moins "houleux".

ADS :