Benjamin Moukandjo célèbre son but avec les supporters lorientais, lors du match face à Caen (1-0), dimanche dernier. Les Merlus sont toujours dans la course au maintien. (LOIC VENANCE/AFP) (L'Equipe)
Top 5 des Africains de Ligue 1

Moukandjo, Dia, Nakoulma à l'affiche de notre top 5 des Africains du week-end en Ligue 1

Comme chaque début de semaine, retrouvez le top 5 des Africains qui ont brillé en Ligue 1. Deux Lorientais, Moukandjo et Waris, se taillent la part du «Lyon». Nakoulma, lui, enchaîne.

1. Benjamin Moukandjo (Cameroun/Lorient)

Champion d'Afrique en février dernier au Gabon, le capitaine du Cameroun avait coeur de tester la défense rhodanienne où son compatriote, Nicolas Nkoulou, n'est pas en odeur de sainteté. C'est simple, Benjamin Moukandjo a fait de l'axe central des Gones son dîner du samedi soir. Sa vitesse et ses appels ont fait mal à Mammana et Mapou en deuxième période . Auteur d'un doublé, il porte son total à douze réalisations en Ligue 1 (cinq buts sur les cinq dernières journées de Championnat) : l'attaquant du FCL est chaud.

2. Issiar Dia (Sénégal/Nancy)

Avec Issiar Dia, Nancy peut croire au maintien ! Auteur d'un doublé, le Sénégalais est l'homme du match, et peut-être même de la saison pour les Lorrains. Un but de la tête et un lob astucieux ont clos le destin de la rencontre face à Rennes (3-0). Intenable, il est désormais à huit buts en vingt-six matches. Cela s'appelle un retour gagnant pour celui qui a été formé à Nancy par le passé.
Nakouma est intenable en ce moment... (V.Michel/L'Equipe)
Nakouma est intenable en ce moment... (V.Michel/L'Equipe)

3. Préjuce Nakoulma (Burkina Faso/Nantes)

Le Burkinabé est en feu... Parfois peu inspiré ces dernières saisons, le FC Nantes a réussi une belle prise cet hiver avec l'arrivée de Préjuce Nakoulma. Pour son sixième match de Ligue 1 face à Saint-Étienne, l'attaquant a inscrit son cinquième pion en profitant de ses qualités de vitesse et de percussion. Il aurait même dû bénéficier d'un penalty dans le temps additionnel. Déjà indispensable.

4. Majeed Waris (Ghana/Lorient)

Il a surgi au meilleur moment pour remettre son équipe sur de bons rails. Sur sa première frappe, il a commencé le show lorientais par un tir enroulé côté opposé. En mouvement, il a constamment mis en difficulté la défense de l'OL. Dans son 4-4-2, Bernard Casoni le préfère sur le côté gauche pour rentrer avec son pied droit. Il percute, déséquilibre mais défend aussi. C'est sa huitième réalisation de la saison.

5. Jean Michael Seri (Côte d'Ivoire/Nice)

Et si c'était lui le meilleur niçois de la saison ? Jean Michael Seri est tout simplement le patron de l'entrejeu. Face à Lille, il a donné le tempo. L'Ivoirien est également à l'origine des deux buts de son équipe par de bons décalages. Au plus grand bonheur de Mario Balotelli, auteur d'un doublé.
Nabil Djellit
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :