gourcuff (christian) (E.Garnier/L'Equipe)
à lire dans FF

Nantes, les chemins vers la lumière

Alors que le FC Nantes vit un nouvel été tumultueux et que Christian Gourcuff vient d'arriver, FF a consulté d'anciens Canaris pour explorer des pistes afin que leur club retrouve un peu d'éclat.

Longtemps modèle de stabilité, de fidélité à une identité de jeu, Nantes a fini par devenir sa propre antithèse, au point de sembler vivre dans une sorte de crise permanente. Christian Gourcuff, arrivé récemment sur le banc des Canaris, est ainsi le quatorzième entraîneur nommé par Waldemar Kita depuis son arrivée au club, en 2007. Sur la période, aucune équipe de Ligue 1 ne peut rivaliser. À cet égard, l'été traversé par les Canaris se révèle presque caricatural, entre feuilleton sur le rachat du club, combat à l'usure entre coach Vahid et le président, et un mercato qui attise les tensions.

«Gourcuff a un profil intéressant et ses idées de jeu collent à l'identité nantaise, considère Sébastien Piocelle, consultant RMC et champion de France 2001 avec Nantes. Mais le laissera-t-on travailler dans la durée ?» Une réserve partagée par son ex-coéquipier Nicolas Savinaud : «Quand la cohabitation entre entraîneur et président semble toujours difficile, on finit par se demander qui a le profil idéal...» Forcément, cette succession de techniciens ne permet pas de travailler sur la durée. «Avant de parler d'identité de l'entraîneur, il faudrait définir la stratégie du club sur au moins trois à cinq ans», raille Devineau, pur produit de la formation nantaise.

Quelle direction sportive ?

L'organigramme du club fait l'impasse sur le poste de directeur sportif. Dans les faits, le président délégué général et fils du président, Franck Kita, communique sur les choix sportifs du club, mais l'influence d'agents comme Mogi Bayat sur le recrutement est de notoriété publique. «Dans les clubs où ça fonctionne, le chargé de la politique sportive travaille main dans la main avec l'entraîneur, estime Olivier Quint, autre ancien de la maison, qui continue d'observer le club en tant que consultant pour France Bleu. On a vu que, même au PSG, une mauvaise relation pouvait impacter l'équipe première.» « Il manque cette pièce entre l'entraîneur et la direction, abonde Piocelle. Ce n'est pas par hasard si le mercato est souvent un sujet de tensions, même si l'entraîneur ne décide pas tout. Il faut au moins une entente sur les profils. Il y a bien une cellule de recrutement dirigée par Philippe Mao, mais elle n'a pas de poids.» Quid de la formation ? Quels sont les objectifs du club ? FF tente d'y répondre dans son édition actuellement en kiosques.
Nantes, les chemins vers la lumière, un dossier à retrouver en intégralité dans le nouveau numéro de France Football, actuellement en kiosque ou en version numérique en cliquant ici.

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
Gaucho 15 août à 16:12

Bien sûr, sur le fond Gourcuff pourrait peut être entrer dans la lignée des Arribas, Suaudau, et autres Denoueix. Mais est ce le rêve de Kits Family. A moins qu' ils ne trouvent un acquéreur ayant la taille pour regater avec les stars du moment et voulant travailler ce sillon?Ah la belle utopie. Mais les utopies d aujourd'hui ne sont-elles pas les réalités les plus entousiasmantes de demain ?

ADS :