sala (emiliano) (A.Reau/L'Equipe)
Hommage

Nantes : Les soirs où Emiliano Sala a rendu la Beaujoire folle de joie

Emiliano Sala, c'est 133 matches avec un maillot du FC Nantes. Pour 48 buts. Dont 30 inscrits au stade de la Beaujoire, qui va l'honorer ce dimanche lors de la réception de Nîmes. L'occasion pour les supporters des canaris de se souvenir de certaines soirées mémorables qui ont porté la marque d'«Emi».

25 octobre 2016 : Le missile lointain
Peut-être le plus beau but qu'il a inscrit à domicile avec les Nantais. Nous sommes en seizièmes de finale de la Coupe de la Ligue. Face à Angers, le FCN ouvre la marque peu avant la demi-heure de jeu. Emiliano Sala tente de combiner avec Alexis Alègue. Yoann Andreu repousse dans l'axe, Sala s'avance et arme au vingt mètres, dans la lucarne de Denis Petric. Légèrement contrée, cette frappe est splendide. Nantes passera au prochain tour (2-1). Sala marquera même un doublé en huitièmes à la maison, encore, face à Montpellier (3-1).
 
29 avril 2017 : Lorient crucifié
Emiliano Sala a également eu cette capacité à être déterminant dans les derniers instants. Notamment face à Lorient en ce mois d'avril 2017. Alors qu'il n'a plus marqué depuis quatre matches, l'Argentin est très peu servi et très peu en vue devant des Merlus inoffensifs (zéro tir cadré) et qui luttent pour ne pas descendre. Et pourtant, alors qu'on se dirige vers un 0-0 à la Beaujoire, à une minute du temps additionnel, Léo Dubois envoie un centre dans la surface. À reculons, et avec une paire d'abdos bien solide, Sala parvient à placer une tête qui surprend Benjamin Lecomte (1-0, 89e). De quoi faire chavirer son public.
 
14 mai 2017 : Soirée parfaite
Quelques mois plus tard, Nantes le sait, il va finir dans les dix premiers de Ligue 1. Reste à savoir à quelle place. En cette avant-dernière journée du Championnat, Guingamp rend visite à la Beaujoire. La soirée va être proche du parfait pour Emiliano Sala et les Nantais. Si Adrien Thomasson ouvre vite la marque, le FCN peine à faire le break. Jusqu'à ce que Sala ne surgisse en début de seconde période. Après un corner repoussé, Valentin Rongier tire du gauche à l'entrée de la surface en direction de son attaquant qui, d'un joli réflexe, tend son pied : sa talonnade involontaire trompe complètement Karl-Johan Johnsson (2-1, 51e). Dans le dernier quart d'heure, alors que Guingamp vient de réduire la marque par Lucas Deaux (3-1), l'Argentin claque son doublé après une action collective absolument remarquable. Avec quatre passes en une touche entre Préjuce Nakoulma, Adrien Thomasson et Sergio Oliveira. Pour la conclusion chirurgicale de Sala aux dix-huit mètres (4-1, 77e).
 
10 mars 2018 : Un but tardif qui poursuit le rêve
En 2017-18, sous les ordres de Claudio Ranieri, le FC Nantes effectue une excellente saison. Jamais classés au-delà de la septième depuis la 6e journée, les hommes du président Waldemar Kita ont l'Europe dans le viseur. Toujours dans le coup à l'aube de la 29e journée, le FCN espère se débarrasser facilement de Troyes, barragiste. Sauf que ce n'est pas si simple que ça. Une partie sans grand spectacle... jusqu'aux cinq dernières minutes. Sur la droite, Léo Dubois a tout le loisir pour s'appliquer sur son centre. Au second poteau, Emiliano Sala sème Oswaldo Vizcarrondo et trompe Erwin Zelazny de la tête. 86e minute : 1-0 pour Nantes. La Beaujoire chavire. Pour un scénario qui nous rappelle le but de Lorient évoqué précédemment.
 
20 octobre 2018 : Quand il dégoûte Toulouse
Au matin du 20 octobre dernier, Nantes doute. Vahid Halilhodzic vient de voir les siens prendre une fessée à Bordeaux (0-3) pour la première du Bosnien sur le banc et les canaris sont même relégables. Il y a urgence. Emiliano Sala va complètement relancer le FCN. Un triplé, et l'occasion de prouver toute sa panoplie. Un enchaînement contrôle-tir très rapide pour l'ouverture du score. Un Sala opportuniste, comme un mort de faim sur le second. Avant de signer son troisième but d'un coup de tête précis. Le match parfait.
 
5 décembre 2018 : Son dernier but
Cela restera le tout dernier but de sa carrière dans un match. Alors que l'OM malmène les hommes de Vahid Halilhodzic (0-1, but de Morgan Sanson), Abdoulaye Touré envoie un centre millimétré dans la surface. Placé entre Adil Rami et Bouna Sarr, Emiliano Sala transforme l'offrande d'un coup de tête surpuissant. Avant d'aller célébrer, avec toute la hargne qui le caractérisait, auprès des supporters Jaune et Vert.
 
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :