Le gardien stéphanois Alexis Gundouz est de nouveau prêté à Pau. (A. Réau - )  L'EQUIPE
National

National 2019-2020 : cinq jeunes joueurs à suivre

Le National, qui débute ce vendredi soir (20 heures), est un terrain de jeu idéal pour s'aguerrir et se révéler aux yeux du monde pro. Voici cinq joueurs qui pourraient tirer leur épingle du jeu, cette saison.

Alexis Guendouz : l'agile
(gardien, Pau, 23 ans)

À un poste où les clubs de National font davantage confiance aux joueurs expérimentés, notre regard s'est tourné vers Alexis Guendouz, qui va être prêté une deuxième fois par l'ASSE à Pau. Ce renouvellement est assez significatif, il atteste que le premier passage du Stéphanois dans le Béarn s'est relativement bien passé (28 matches, 31 buts encaissés). Il faut dire que celui qui a fait toutes ses classes chez les Verts depuis 2009 parvient à se distinguer par son agilité malgré un gabarit imposant (1,90 m, 90 kg). Alors que Pau visera un maintien serein, il devrait encore être mis à contribution et donc observé de près lors des mois à venir.
National 2019-2020 : les 18 clubs à la loupe

Ahmed Guettaf : le néophyte
(défenseur, GFC Ajaccio, 20 ans)

Ce défenseur central va démarrer la saison avec peu de repères, puisqu'il n'a jamais goûté au National, ni connu le quotidien d'un club professionnel. Mais il pourrait s'affirmer comme une belle promesse pour les Gaziers. À son actif, on recense notamment un beau parcours avec Saint-Priest jusqu'en huitièmes de finale de la Coupe Gambardella en 2018 et une demi-saison encourageante en National 2 la saison écoulée, toujours avec le club de la région lyonnaise. Le Gazélec ne s'y est pas trompé et il avait cherché à l'attirer dès le mois de février, avant que le joueur ne se blesse à une cheville. Cette fois, Guettaf est opérationnel et entend poursuivre sa progression. Il lui faudra néanmoins composer avec la concurrence à son poste (Guidi, Filippi...) afin de gratter du temps de jeu.
Le programme de la première journée de National

Gaoussou Traoré : le culotté
(milieu de terrain, Quevilly-Rouen, 19 ans)

Il est spontanément cité par plusieurs scouts chevronnés sur le marché français. Gaoussou Traoré, pur produit de la formation amiénoise, a participé à trois rencontres de Ligue 1 il y a un an et va avoir l'occasion de s'exprimer davantage puisqu'il a été prêté par le club picard à Quevilly-Rouen. On dit de ce joueur polyvalent, capable d'évoluer à tous les postes au milieu de terrain, qu'il a du culot et qu'il est habile pour casser les lignes, notamment. En Normandie, il lui faudra toutefois s'étoffer physiquement afin de répondre au défi athlétique proposé lors des rencontres de National.

Teddy Lia Okou : le dribbleur
(attaquant ou ailier, Créteil, 21 ans)

Lia Okou, originaire de la région parisienne, appartient à Lille depuis un an. Et le club du Nord ne s'en plaint pas puisque son attaquant, qui peut aussi évoluer au poste d'ailier, reste sur une saison pleine avec la réserve du LOSC, en National 2 (29 matches, 9 buts). Ses qualités principales sont le dribble et la percussion. L'ancien Havrais, rapide, est vraiment à l'aise pour éliminer ses adversaires. Afin qu'il s'aguerrisse, il a été prêté cet été à Créteil, club qu'il connaît bien pour y avoir déjà évolué lorsqu'il était en U15.

Alexis Goncalves : le courtisé
(attaquant, Toulon, 22 ans)

Si Toulon est attendu comme l'une des attractions du Championnat après treize ans d'absence, son attaquant Alexis Goncalves sera également scruté à la loupe. Passé par le centre de formation de Dijon, ce pur numéro 9 n'a pas laissé indifférent ses adversaires la saison écoulée en National 2, à tel point que, selon Var-Matin, même l'AS Saint-Étienne lui ferait les yeux doux. Décrit comme puissant et adroit dans les un-contre-un, Goncalves peut compter cette saison sur son compère d'attaque Morgan Guilavogui (21 ans), prometteur lui aussi. Ce duo ne sera pas de trop afin de guider Toulon vers le maintien.
Le National reprend avec toujours les mêmes difficultés économiques
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :