Le GFC Ajaccio jouera bien en National cette saison. (F.Porcu/L'Équipe)
National

National : la requête du GFC Ajaccio auprès du Tribunal administratif de Paris rejetée

Le club corse, qui a boycotté la reprise du championnat National vendredi, espérait être réintégré en Ligue 2 à la place du FC Sochaux-Montbéliard. Dans cette démarche, il avait saisi le Tribunal administratif de Paris, qui a rejeté sa requête ce lundi.

La nouvelle est tombée ce lundi, en fin de matinée. Le Tribunal administratif de Paris a rejeté la requête du GFC Ajaccio, qui souhaitait contester la décision prise par la commission d'appel de la DNCG. En juillet, celle-ci avait décidé d'infirmer la décision prise par la DNCG le 12 juin, à savoir, la rétrogradation de Sochaux. Les conclusions de l'ordonnance impliquent donc que Sochaux reste en Ligue 2, tandis que le Gazélec évoluera en National.
Vendredi, lors de la première journée du National, le GFCA, dans l'attente des conclusions de l'ordonnance, ne s'était pas rendu sur le terrain du Red Star. Il avait souhaité reporter le match et en avait avisé la FFF 48 heures avant le coup d'envoi. Les joueurs et le staff avaient été prévenus à 17 heures, et un communiqué avait été diffusé à 18 heures, soit 2 heures avant le coup d'envoi.
National : le Gazélec Ajaccio sèche la rentrée
La suite ? Conformément au règlement, les banlieusards parisiens étaient restés un quart d'heure sur le terrain. Pour faire plaisir à leurs 3 000 supporters, leur gardien avait même inscrit un but, avant que ne soit sifflée la fin du match.
Le Gazélec risque au minimum 1 point de pénalité, une défaite 3-0, et des indemnités à régler aux officiels ainsi qu'au Red Star. Mais cette sanction pourrait être plus lourde encore, car un club qui déclare forfait doit prévenir cinq jours à l'avance, ce qui n'a pas été le cas : la FFF n'a été prévenue qu'à 48 heures du coup d'envoi.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :