Neal Maupay. (P. Gherdoussi - )  L'Équipe
Angleterre - Ligue 2

Neal Maupay impressionne cette saison avec Brentford en D2 anglaise

Auteur d'une saison remarquable avec Brentford, en Deuxième Division anglaise, le jeune attaquant français (22 ans) s'éclate et marque en Angleterre. Avant peut-être d'aller voir plus haut...

Quel est le point commun entre Dimitri Payet, N'Golo Kanté et... Neal Maupay ? Ils ont tous remporté le trophée de meilleur joueur des clubs de Londres. L'attaquant de Brentford n'a pas été récompensé dans la même catégorie que ses aînés, alors en Premier League, mais son titre de meilleur joueur de Championship, obtenu en février, a une vraie résonance de ce côté de La Manche.
Le classement de la Deuxième Division anglaise
Il y a trois clubs londoniens en Championship : Brentford, Millwall et Queens Park Rangers. Il y en a six en Premier League (Arsenal, Chelsea, Crystal Palace, Fulham, Tottenham et West Ham).
La liste des frenchies décorés par la London Football Awards, une association qui regroupe des clubs londoniens, n'est pas très fournie, preuve de la difficulté de briller sur la durée et de la concurrence, énorme, dans la capitale anglaise où le football est roi. « Je ne m'attendais vraiment pas à le recevoir parce qu'il y a beaucoup de très bons joueurs à ce niveau, surtout à Londres, dit l'ancien Niçois. Mais cela prouve que les gens qui ont voté reconnaissent mon travail. »
Avec vingt buts et sept passes décisives en Championnat, Maupay vit certainement les plus beaux moments de sa longue carrière. Longue ? À 22 ans, il dispute déjà sa septième saison chez les pros, lui qui a été le quatrième plus jeune joueur de l'histoire à commencer un match de Ligue 1. C'était dans une autre vie alors qu'il était encore au centre de formation de l'OGC Nice.
« J'ai eu besoin qu'on parle moins de moi »
Maupay a longtemps traîné cette étiquette de futur crack comme une promesse et un carcan à la fois. « Il y avait pas mal d'attente et de pression autour de moi et je n'ai pas toujours su m'en protéger, comme le club ne m'a peut-être pas assez protégé non plus. Je n'ai jamais recherché la reconnaissance ou les paillettes, moi, ce que je voulais, c'était jouer, être sur le terrain. À un moment donné, j'ai eu besoin qu'on parle moins de moi. »
De la promenade des Anglais à la grande banlieue ouest de Londres, il a été servi pour l'anonymat. Arrivé à Brentford à l'été 2017, il est reparti presque vierge de toute réputation, sans être précédé par quelconque préjugé. Le dépaysement a été un peu brutal mais c'est peut-être ce qu'il recherchait après les débuts niçois et un passage délicat à Saint-Étienne.
Neal Maupay a fait ses débuts en Ligue à 16 ans et 32 jours avec l'OGC Nice. (J. Prevost/L'Équipe)
Neal Maupay a fait ses débuts en Ligue à 16 ans et 32 jours avec l'OGC Nice. (J. Prevost/L'Équipe)
« Quand j'apprenais que je n'étais sur la feuille de match, un match puis deux, puis trois, je ne comprenais pas, je le vivais très mal. J'ai retrouvé plus d'assurance à Brest. » Sous la direction de Jean-Marc Furlan, il a repris goût au foot et renoué avec les promesses de ses débuts. À l'écouter, il y a une forme de continuité à Brentford désormais. « Je me suis vraiment lancé chez les pros avec Brest mais je devais continuer à jouer. Brentford, c'était une bonne opportunité. »
« Pour les clubs de Premier League, réussir en Championship, c'est une forme de sécurité »
Derrière le discours habituel, Maupay s'est sérieusement renseigné pour éviter d'atterrir dans une équipe au jeu trop stéréotypé. Il n'a pas été déçu des heures de vidéo qu'il a avalées. « C'est une équipe joueuse, de possession. En fait, il y a pas mal de clichés sur les clubs de ce niveau mais entre Leeds, Aston Villa ou Brentford, vous pouvez voir du jeu. »
Il s'est étoffé aussi, lui qui n'a pas franchement le gabarit des avants-centres actuels (1,73 m). Maupay s'éclate donc, découvre l'enchaînement des matches tous les trois jours et marque des buts, son obsession. Avec l'arrivée au club de Saïd Benrahma, son ancien collègue du centre de formation de Nice, il est (bien) servi. Dans le 3-4-2-1 de Brentford, les deux compères sont chargés d'animer l'attaque ce qu'ils accomplissent plutôt bien - 7e de la Division - même si les résultats, eux, sont mitigés - 13e sur 24 au classement.
Le programme de la 39e journée de Deuxième Division anglaise
Mais les performances de Maupay commencent déjà à éveiller la curiosité des clubs du dessus, un étage qu'il aimerait visiter. « Pour les clubs de Premier League, réussir en Championship, c'est une forme de sécurité et pas mal de joueurs sont passés au-dessus récemment. Alors, si je peux les imiter... » Pour finir de les convaincre, une sélection en équipe de France Espoirs, où il n'a plus été appelé depuis 2014 alors qu'il avait 18 ans seulement, serait idéale. Une façon, peut-être, de renouer avec les promesses de ses débuts.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :