(L'Equipe)
L'Afrique, c'est foot

Niger, c'est déjà demain

A partir de samedi et jusqu'au 17 février, le Niger accueille la 21e édition de la Coupe d'Afrique des Nations U20. Les deux premiers qualifiés de chaque poule disputeront le Mondial de la catégorie fin mai en Pologne. Et le pays hôte entend bien y être. (Crédit photo : Facebook officiel FENIFOOT)

Depuis quelques jours, le Niger s'apprête. Dans deux jours, sa capitale Niamey et Maradi, la grande cité du Sud du pays, accueillent la 21e édition de la Coupe d'Afrique des Nations U20. Huit nations se donnent rendez-vous pour tenter de décrocher l'une des quatre places qualificatives pour la Coupe du monde en Pologne : le Niger, l'Afrique du Sud, le Burundi et le Nigeria dans le groupe A (Niamey) ; le Burkina Faso, le Ghana, le Mali et le Sénégal dans la poule B (Maradi). Outre le fait qu'aucune nation du Nord (Maghreb et Egypte) ne se soit qualifiée pour ce tournoi, la Zambie, championne sortante chez elle en 2017, ne défendra pas son titre. Elle a été écartée lors du troisième et dernier tour éliminatoire par le Burundi.

Quant à la Guinée, grande habituée de ce tournoi et troisième en 2017, elle a été éliminée très tôt par la Mauritanie. L'ambition du président de la Fédération, le Colonel Major Djibril Hima Hamidou, plus connu sous le sobriquet de Pelé, est double : réussir l'organisation de ce tournoi continental. Le boss du football nigérien espère surtout que le Mena U20 se qualifiera pour le Mondial en Pologne (23 mai-15 juin), deux ans après que les U17 du pays aient disputé la Coupe du monde de la catégorie en Inde.
Le Niger s'est bien préparé, le Nigeria et le Sénégal en favoris
Soumaïla Tiemogo, le sélectionneur local, était justement sur le banc il y a deux ans et il a décidé de faire confiance à une douzaine d'éléments qui avaient vécu l'épopée en U17. Le Niger s'est préparé en Mauritanie et il a dominé le Maroc U20 (1-0) et le Ghana U20 (2-0). Rassurant avant d'ouvrir la compétition face à l'Afrique du Sud, quatrième en 2017. Parmi les autres favoris, on retrouve sans surprise le Nigeria, septuple champion d'Afrique U20 -la dernière fois en 2015- emmené par son sélectionneur Paul Aigbogun. Dans la poule B, le Sénégal de Youssouph Dabo, qui a fait appel à huit expatriés, aura la faveur des pronostics.

Rappelons que le Sénégal, jamais sacré en U20, était finaliste il y a deux ans en Zambie mais aussi en 2015. Comment ne pas évoquer, enfin, les Aiglons du Mali ? Mamoutou Kané "Mourlé", le sélectionneur, s'appuiera lui aussi sur la tradition malienne dans ces catégories. Huit U20 sont arrivés d'Europe mais on aura un œil particulier sur le milieu offensif Boubou Konté, issu de l'académie des Etoiles du Mandé, qu'on a eu l'occasion de découvrir il y a deux ans lors du TIC2F au Bénin.

Lire aussi : Boubou Konté, un conte de fée malien

Rendez-vous le 9 février pour la fin du premier tour

Le Ghana et l'Afrique du Sud contesteront certainement les ambitions de ces cadors, tout comme le Burkina Faso. Les jeunes Etalons de Séraphin Dargani arrivent sans pression ni complexe. Ils s'appuieront sur un certain Fessal Tapsoba, le meilleur (co)buteur des éliminatoires (4 réalisations) qui va grandement manquer à l'ASEC d'Abidjan, un club qui ne délègue pas moins de trois joueurs burkinabè à la sélection... Rendez-vous le 9 février, date de la fin du 1er tour, pour connaître le nom des quatre qualifiés pour les demies, qui seront assurés de disputer la Coupe du monde au printemps. La grande finale est prévue pour le 17 février au stade Seyni-Kountché de Niamey. D'ici là, place au spectacle et au talent !
Frank Simon
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :