Rachid Alioui a marqué le premier but nîmois.  (J.Prevost/L'Equipe)
Ligue 2 - 18e j.

Nîmes se sort du piège clermontois et enchaîne

Mené puis en supériorité numérique, Nîmes a battu Clermont (3-1), ce lundi, et conforte sa deuxième place, derrière Reims.

La série est finie pour l'un mais continue pour l'autre. Si son buteur turc, Umut Bozok, n'a pas marqué un quatrième triplé consécutif à domicile, Nîmes s'est bien imposé contre Clermont (3-1), ce lundi. Grâce à cette victoire, la troisième d'affilée en Championnat, le club gardois conforte sa deuxième place derrière Reims. En profitant des contre-performances de ses rivaux, il accroît surtout son avance sur le nouveau troisième du classement, Lorient, qui compte cinq points de moins. Presqu'à mi-parcours, l'objectif Ligue 1 se dessine un peu plus.

Pourtant tout n'a pas facile pour les Crocodiles, dans un match qu'ils n'ont pas pris par le bon bout. Menés rapidement après l'ouverture du score lumineuse de Ludovic Ajorque, d'un lob aussi soudain que génial (20e), les joueurs de Bernard Blaquart ont très vite réagi. Dans la minute suivante (21e), ils se sont retrouvés en supériorité numérique après l'expulsion de Julien Laporte sur Bozok, en position de dernier défenseur. Mais rien n'était joué pour autant.

Scénario catastrophe pour Clermont

Les Nîmois ont alors poussé pour égaliser. Paul Bernardoni a beau avoir retardé l'échéance (39e), il n'a rien pu faire pour empêcher le scénario catastrophe qui s'est abattu sur Clermont avant la mi-temps. Rachid Alioui a d'abord ramené les siens à hauteur, d'une tête sur corner (43e), puis Sada Thioub les a fait passer devant, d'une belle frappe enroulée (45e+1). Enervés par la tournure des évènements, les Auvergnats ont complètement craqué à l'image de Manuel Perez, à son tour exclu pour une faute grossière (45e+3). À 11 contre 9, Nîmes a ensuite géré son avantage et marqué à nouveau par Vlachodimos (90e).
Réagissez à cet article
500 caractères max